La nouvelle Honda Civic : une croissance continue

Classé dans : Essais - Honda (Japon) | 0

Avec sa dixième génération, la Civic s’agrandit encore un peu plus : née en 1973 et mesurant à l’époque un peu plus de 3,5 m, sa nouvelle mouture fait pratiquement un mètre de plus !

En revanche, contrairement à son ancêtre, son moteur perd un cylindre tout en diminuant de cylindrée pour une puissance quasi doublée !

 

Une silhouette particulièrement élancée

Par rapport à sa devancière, la Civic est 13 cm plus longue, 3 cm plus large et 2 cm plus basse, ce qui lui permet d’afficher une allure plus dynamique. Celle-ci est aussi affirmée par sa une face avant agressive ainsi que des passages de roues prononcés et des pneus plus larges : toutes ces astuces lui donnent l’impression d’être bien campée au sol. A l’arrière, le hayon se voit affublé d’un double becquet qui bouche partiellement la rétrovision. Jadis hyper compacte et destinée surtout à la ville, la Civic de dixième génération ne lui permettra pas toujours de trouver une place où se garer.

En revanche, grâce à son coffre de 478 dm³ extensible à 1270 dm³, même si ce volume n’est pas très utilisable, la nouvelle Civic enchantera les familles ! Cette excellente contenance a été rendue possible en installant le réservoir à essence sous la banquette arrière qui devient à présent fixe.

Ce qui, malgré tout, diminue sa praticité par rapport à sa devancière : en effet, dans la génération précédente, le réservoir à carburant était placé sous les sièges avant, ce qui autorisait le basculement vertical de l’assise des sièges arrière pour augmenter de manière significative la capacité du volume de chargement.

 

 

 

Toutefois, l’espace à bord reste important et cinq voyageurs trouveront aisément leur place à bord. Le style de la planche de bord n’est plus aussi torturé que jadis et le choix des matériaux s’avère plus recherché.

Suivant la finition choisie, la nouvelle Civic peut s’enrichir d’équipements comme le système d’info-divertissement embarqué Honda CONNECT avec écran tactile de 7″, de la climatisation automatique bizone, le chargement du smartphone par induction magnétique ou des sièges avant et arrière chauffants.

Sécurité

Au niveau de la sécurité, la Civic est pourvue de différents systèmes rassemblés dans un pack de sécurité appelé Honda Sensing. On y retrouve différents systèmes comme la prévention des collisions par freinage (CMBS), l’alerte de franchissement de ligne (LDW), la prévention des sorties de route (RDM) couplée à l’assistance au maintien dans la voie de circulation (LKAS), la surveillance de l’angle mort (BSI) et l’alerte de véhicule en approche quand la marche arrière est enclenchée (CTM).

En outre, le régulateur de vitesse est adaptatif et dispose d’un suivi automatique à basse vitesse. Quant au limiteur de vitesse, il peut être accouplé à la reconnaissance des panneaux de signalisation : lorsqu’il est activé, il ajuste automatiquement la vitesse maximale en fonction de la vitesse autorisée.

Toute cette technologie permettra à la Civic d’affronter avec confiance les futurs tests EuroNCAP.

 

Sur route

Jusqu’à présent, la nouvelle Civic n’est propulsée que par des moteurs à essence, à savoir un petit 988 cm³ VTEC trois cylindres turbo développant une jolie puissance de 129 ch. à 5500 rpm et un quatre cylindres VTEC de 1,5 (1498 cm³) développant pas moins de 182 ch. à 5500 rpm.

Le moteur diesel sera introduit plus tard.

Notre essai porte sur le petit 1.0 l VTEC turbo. Ce dernier dispose d’un couple maximum de 180 Nm disponible de 1700 à 4500 rpm.

Suivant Honda, ce moteur permettrait à la Civic d’atteindre les 200 km et de pointer à 100 km/h en 10,5 sec tout en ne consommant que 5 litres aux 100 km en cycle mixte.

Il est vrai que ce petit moteur est un agréable compagnon de route et ne rechigne jamais à la tâche, distillant sa puissance de manière linéaire avec la sonorité typique des trois cylindres.

Notre exemplaire était équipé de la boîte CVT dont le caractère tend à étouffer la vitalité du moteur. Ce petit 1.0 l ne tourne qu’à 2300 rpm à 120 km /h !

Certes, cette transmission s’apprécie en ville et lors des embouteillages, mais l’emballement assez bruyant du moteur ne correspond pas nécessairement à une accélération de type « canon »…
En outre, le délai entre cette frénésie sonore et l’accélération proprement dite laisse perplexe.

Quant à sa consommation, tous trajets confondus, elle s’est limitée à environ 6,5 litres aux cent kilomètres. Regrettons toutefois que son réservoir ne contienne que 46 litres.

Ce petit bémol ne doit en rien oublier son excellent châssis : la Civic reste rivée à la route. La bonne position de conduite assez sportive, sa direction précise et ses freins participent à ce plaisir : plus la route est sinueuse, plus elle apporte du plaisir de conduite.

Spécifications

Conclusions

Même si la praticité de la nouvelle Civic est moins développée que la précédente édition, sa dixième génération apporte beaucoup de satisfaction à son conducteur. Évidemment, la boîte CVT doit s’apprivoiser, même si elle castre l’allant de ce moteur bien vivant et relativement sobre.

Son coffre de 478 dm³ lui permet aussi de devenir l’ami des familles mais ses 4,5 m feront réfléchir celui ou celle qui désire en faire un véhicule exclusivement urbain.

Proposée à partir de 21.500 EUR, les prix de la Civic se situent dans la moyenne de la catégorie.

Laissez un commentaire

+ 59 = 67