Le nouveau Ford EcoSport : plus européen

Classé dans : Essais - Ford Europe | 0

Lancé depuis 2003 au Brésil, l’EcoSport est un petit SUV à vocation mondiale : présenté en Europe en 2014, sa seconde version qui lui était destinée était produite en Inde. Avec les Ford Edge et Kuga, il complète la gamme SUV sur le vieux continent.

Depuis son face-lift dévoilé au Los Angeles Auto Show en 2016, il est à présent construit en l’usine Ford de Craiova en Roumanie. Plus mature, il dispose non seulement d’un intérieur plus moderne et donc aussi  plus technologique mais aussi du nouveau moteur diesel 1,5 litre EcoBlue.

Une carrosserie retouchée

Quelques changements : sa plateforme est toujours celle de la Ford Fiesta, sa face avant change en reprenant l’esthétique des autres produits de la marque à l’ovale avec une calandre plus grande et placée plus en hauteur.

Celle-ci est entourée de nouvelles optiques incorporant des feux de jours à DEL. Le bouclier avant a été aussi modifié avec des écopes qui intègrent les antibrouillards et les clignotants.

De profil, des bas de caisses apparaissent et signalons qu’il est à présent possible d’opter pour un toit de teinte différente et des jantes de 18″ font leur apparition (option).

Depuis que sa roue de secours arrière a été abandonnée, l’EcoSport a perdu un peu de son caractère baroudeur pour se fondre plus facilement dans la circulation (mais si vous en êtes fan, elle existe toujours dans la liste d’option).

A l’arrière, des modifications ont été également apportées au pare-chocs et au diffuseur. Sa cinquième porte surprend toujours, surtout quand il faut l’ouvrir après s’être garé entre deux voitures…

Son coffre dispose d’un volume de 356 dm³ ce qui n’est pas extraordinaire par rapport à la concurrence comme le Renault Captur, le Citroën C3 Aircross, l’Opel X Crossland, le Seat Arona ou le Suzuki Vitara pour ne citer que les SUV récents de longueur inférieure à 4,2 m.

En revanche, il faut lui reconnaître qu’il est facile à charger grâce à un seuil très bas.

Quand les dossiers des sièges arrière sont rabattus, sa capacité affiche d’un peu moins de 1250 dm³. A présent, le double fond peut aménager un plancher plat.

Un intérieur enfin moderne et technologique

Fini l’époque des Chevaliers du Zodiac avec sa kyrielle de boutons : l’intérieur de l’habitacle plonge maintenant dans la technologie du XXI siècle avec des matériaux plus nobles comme des plastics moussés (du moins sur les parties supérieures et donc directement visibles).

La nouvelle console centrale est nettement plus ergonomique et dispose à présent d’un écran «flottant » utilisant le système de communication SYNC 3 compatible avec Apple CarPlay et Android Auto™. Le SYNC 3 comprend un écran tactile couleur 8″ reconnaissant les gestes de pincements et de glissement. Dans les versions de finition inférieure, ce système est disponible avec un écran tactile couleur de 6,5″. Un écran couleur de 4,2″ est également disponible avec une connectivité Bluetooth et deux ports USB.

Les sièges, qui peuvent être revêtus partiellement de cuir ont été redessinés mais l‘espace réservés aux passagers n’a pas évolué même si on décèle plus d’espaces de rangement. Pour éclairer plus l’habitacle, un toit ouvrant électrique est prévu, mais celui-ci est positionné trop en arrière, pratiquement à l’aplomb des têtes des passagers avant.

Au niveau de l’équipement, le nouvel EcoSport intègre des phares et des essuie-glaces automatiques, un régulateur/limiteur de vitesse, une caméra de recul, de rétroviseurs à rabattement motorisé et chauffés, un volant chauffant combiné à un contrôle électronique automatique de la température.

Pour le fun, il est possible de personnaliser l’ambiance grâce à une lumière intérieure réglable pouvant être modifiée pour l’une des sept couleurs disponibles…

Au niveau sécuritaire, il est équipé d’un système de détection d’angle mort (Blind Spot Information System) ainsi que le contrôle stabilisateur anti-retournement (Roll Stability Control). En 2013, L’EuroNCAP lui avait décerné quatre étoiles sur cinq. Celles-ci ont été confirmées encore en novembre 2015, soit avant le face-lift.

Un nouveau moteur diesel

Notre essai a porté sur la version diesel : celle-ci reçoit en effet un nouveau moteur 1.5 disponible en deux puissances : 100 ch et 125 ch. Il est accouplé à une boîte manuelle à six rapports.

Cette nouvelle mouture peut embarquer une transmission intégrale intelligente étudiée en interne qui mesure l’adhérence des roues à la surface de la route et en ajuste en moins de 20 millisecondes la transmission du couple jusqu’à 50/50 entre les roues avant et arrière.
Il est sûr que cette intéressante version fera l’objet ultérieurement d’un essai plus approfondi.

 

Notre version a porté sur la version la moins puissante, soit 100 ch à  3750 rpm et un couple maximum de 215 Nm à 1750 rpm. Cette puissance lui permettrait une vitesse maximale de 169 km/h et le 0 à 100 en 14 secs. Ford avance aussi une consommation mixte de 4,2 l/100km soit des émissions de CO2 de 110 gr/km.

Ce 1,5 litre renferme de nouvelles technologies, comme la recirculation du gaz d’échappement basse pression combinée au refroidissement de la charge eau-air (une combustion plus efficace et donc moins d’émissions), un collecteur d’admission intégré à la culasse, une suralimentation à faible inertie avec de nouveaux matériaux compatibles avec les hautes températures.De même, le système d’injection haute pression est plus réactif et permet une injection plus précise.

 

Sur route, malgré une petite tendance au roulis, il faut reconnaître que l’EcoSport ne se débrouille pas trop mal. Sa direction est précise et sa boîte six se laisse manier avec plaisir.

En conduite normale, quoique bruyants, les 100 ch de cette version diesel sont amplement suffisants et permettent de suivre le flot de la circulation sans aucune appréhension mais en termes de performance, ils ne semblent pas suffisants pour rivaliser avec les ténors actuels du segment (Peugeot 2008, Seat Arona, Opel Crossland X pour ne citer qu’eux).

Cependant, dans ces conditions, la consommation tournera entre 5 et 6 litres. Son réservoir de 52 litres lui autorisera une autonomie entre 800 et 900 km.

Spécifications techniques (EcoSport 1.5 TDCi 100 EcoBlue)

  • Moteur : transversal, 4-cylindres de 1499 cm3, turbodiesel à injection directe, 8 soupapes
  • Transmission : traction, boîte manuelle à 6 vitesses
  • Puissance : 100 ch à 3750 rpm
  • Couple : 215 Nm à 1750 rpm
  • Poids à vide : 1288 kg
  • Longueur : 4,10 m
  • Largeur : 1,77 m
  • Hauteur : 1,65 m (1,71 m avec barres de toit)
  • Empattement : 2,52 m
  • Réservoir : 52  litres
  • Vitesse maximum : 169 km/h
  • 0 à 100 km/h : 14 secs
  • Consommation urbaine et extra-urbaine : 4,5 / 3,8 l/100 km
  • Consommation mixte : 4,1 l/100 km
  • Consommation de l’essai : 5,4 l/100 km
  • Émission de CO2 : 107 g/km
  • Largeur coudes AV/AR : 144 cm / 142 cm
  • Espace jambes AR : 70 cm
  • Coffre : 356 dm³ à 1238 dm³

Conclusions

Jusqu’alors discret dans le paysage automobile belge, l’EcoSport a reçu en 2017 un face-lift qui est censé lui permettre de tutoyer les autres SUV urbains.

Avec ses 4,10 m de long, il se présente comme l’un des plus petits mais sa porte arrière battante l’handicapera lors du stationnement en créneau. Toutefois, son coffre reste parmi un des plus faciles à charger.

D’une ergonomie moderne avec une technologie à la pointe, il séduira par son petit gabarit. Ses performances son assez quelconques mais son moteur diesel est sobre et lui autorisera une belle autonomie.

Proposé à partir de 18.500 EUR pour la version EcoSport 1.0i EcoBoost 74kW en finition Trend, les versions diesel débutent à 20.600 EUR pour l’EcoSport 1.5TDCi 74kW en finition Trend mais la version ST-Line fait 4000 EUR en plus !

Notre exemplaire, en finition Titanium avec quatre pack (Design First Edition, Parking, Winter et Confort) et SYNC 3 avec DAB, la facture s’élevait à 27.074 EUR

Sa version 4×4 en 125 ch reste assez inédite parmi ses pairs mais elle débute à un peu plus de 25.000 EUR.

Benoît Piette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

38 + = 46