Essais : Les utilitaires légers de Ford frappés par le « Kinetic Design »

Classé dans : Essais - Ford Europe | 0

Fiesta van

Après les voitures particulières, c’est au tour des véhicules utilitaires légers de bénéficier de cette ligne à la fois tendue et dynamique. Ce n’est pas moins de quatre modèles qui profitent de l’attention des designers de Ford.


Fiesta Van

Comme le fait remarquer Steve Adams, Directeur de la Ligne des Utilitaires de Ford Europe : « Un utilitaire n’est pas simplement un outil pour effectuer des livraisons où priment la fiabilité et la rentabilité – c’est également une carte de visite ».
La Ford Fiesta Van reprend ici le style élancé et particulièrement dynamique de la Fiesta 2008 pour devenir un utilitaire « dans le vent » pour les sociétés de livraisons express.

Fiesta van

Cette Fiesta en col bleu est proposée ici en deux versions d’équipement avec le moteur Duratorq DTCi de 1,4 l reconnu pour sa consommation particulièrement mesurée.
Ford a étendu cette gamme en septembre avec une Fiesta ECOnetic Van qui reprend le moteur Duratorq TDCi 1,6 l de 90 ch. Celle-ci avance une consommation de 3,7 l/100 km en cycle combiné CE avec des rejets de CO2 limités à 98 g/km.

Fiesta van

Transit/Tourneo Connect

Beaucoup moins diffusée que leurs homologues françaises Kangoo et Berlingo, la gamme Transit et Tourneo Connect a également été rafraîchie en adoptant le « Kinetic Design » afin de s’apparenter aux lignes des VP . Il s’ensuit un dessin plus dynamique reprenant à l’avant, la forme trapézoïdale spécifique aux véhicules Ford actuels.

Quant à l’habitacle intérieur, il a subi l’influence de la Fiesta sans pour autant trébucher dans le design « Batmobile » de la planche de bord de cette dernière.
A niveau sécurité, la gamme intègre d’origine le freinage anti-blocage (ABS) avec assistance au freinage d’urgence (HBA) qui est accompagnée par la mise en marche automatique des feux de détresse. Le contrôle électronique de stabilité (ESP) est disponible en option. En outre, une aide au démarrage en pente (HLA) est également disponible.

Tourneo

A présent, les Connect reçoivent en série les lève-vitres électriques et le verrouillage à distance. La finition Trend ajoute les antibrouillards, les rétroviseurs électriques et le pare-brise chauffant. Et enfin – last but not least – la climatisation, l’ordinateur de bord, la commande vocale et la connectivité Bluetooth® sont également disponibles en option.

En haut de gamme, les modèles à empattement court Limited et Sport accueillent un équipement pléthorique comme des vitres teintées, un radar de recul, l’éclairage et des essuie-glace automatiques, un rétroviseur électrochromique, systèmes audio, GPS, etc…

Les Connects sont propulsés par un moteur 1,8 litre Duratorq TDCi disponible en trois niveaux de puissance à savoir 75 ch. ou 90 ch. à 4000 rpm ou 110 ch. à 3500 rpm.
C’est cette dernière version qui est la plus sobre avec une consommation en cycle combiné de 6 l au 100 km et des émissions moyennes de CO2 de 159 g/km. Les moteurs de 90 et 110 ch. peuvent être équipés en option d’un filtre à particules.

Espérons que cette nouvelle mouture ne fera pas que de la figuration sur les routes belges : n’oublions pas qu’à l’instar des autres utilitaires de Ford, il a été testé sur plus de 240.000 km. De plus, il a été récompensé en 2003 par le titre de « Van international de l’année »


L’avenir

Tourneo Smith

En marge de cette gamme, Ford a présenté au salon de Genève le Tourneo Connect BEV, prototype à moteur électrique de 50 kW alimenté par batterie Lithium-Ion Phosphate de 21 kWh.
Ce groupe propulseur électrique a été développé en collaboration avec Smith Electric Vehicles. Grâce à cette configuration, une autonomie de 160 km et une vitesse maxi de 113 km/h est envisagée. La charge totale de la batterie exige de 6 à 8 heures.

Tourneo Smith

Ford Transit

Cette légende de l’utilitaire suit également le mouvement ECOnetic initialisé avec les Focus, Mondeo et autre Fiesta. Propulsé par un moteur 2,2 litres de 115 ch. à 3500 rpm, il revendique une consommation de 7,2 l/100 km et des émissions moyennes de CO2 de 189 g/km
Il est également le premier utilitaire Ford à être conforme à la norme EURO V. Il est donc doté d’un filtre à particules (cDPF).

Transit Econetic

Le Transit ECOnetic reçoit une nouvelle boîte de vitesses manuelle à six rapports Durashift dont les rapports ont été allongés afin d’optimaliser la consommation.
Toujours dans cette même optique, les pneus sont à faible résistance au roulement et la vitesse maximale a été limitée à 110 km/h.
Pour l’avoir testé en avant-première sur autoroute en Allemagne, ce limiteur peut cependant s’avérer dangereux quand la situation routière nécessite de s’extirper rapidement d’une condition risquée.

Transit Econetic

Le Ford Transit est aussi l’unique véhicule utilitaire sur le marché à être disponible en version traction, propulsion et quatre roues motrices qui repose sur la même architecture de base. La version « All Wheel Drive » a été sensiblement améliorée et bénéficie d’un contrôle électronique pour offrir une plus grande réactivité.

Deux modes sont proposés : le mode normal qui ne s’active que lorsque les roues arrière patinent et le mode manuel qui est activé par le conducteur quand la situation de conduite l’impose.
Ce dernier reste néanmoins activé jusqu’à une vitesse de 100 km/h – au-delà, le système retourne en mode normal.

Ford Ranger

Moins commun sur nos routes européennes, le Ford Ranger a également bénéficié d’un style plus moderne. La partie avant est à présent plus plongeante et effilée offrant ainsi une meilleure aérodynamique.
Disponible en trois types de carrosserie ; cabine simple, cabine approfondie et double cabine, le Ranger est proposé avec deux moteurs turbo-diesel 2,5 et 3,0 litres Duratorq TDCi, en transmission mécanique ou automatique (4×2 ou 4×4).
A noter que depuis 2002, la cabine approfondie présente quatre portes à ouverture antagoniste pour faciliter l’accès aux occupants à l’arrière et permettre le chargement d’objets plus aisé.

Ranger

Le moteur 2,5 litres de 143 ch. développe un couple de 330 Nm à 1800 rpm pour une consommation moyenne en cycle combiné européen de 8,3 à 8,9 l pour des émissions de 227 g/km et 244 g/km de CO2 respectivement en configurations 4×2 et 4×4. Le moteur 3,0 litres de 156 ch. (115 kW) pour un couple de 380 Nm atteint également à 1800 rpm.

Ranger

Bien qu’utilitaire pur et dur, le Ranger offre un confort digne d’une voiture de tourisme et reçoit de série un autoradio CD compatible MP3 avec affichage numérique et horloge intégrée, son freinage comprend l’ABS avec la répartition électronique de la force de freinage (EBD).

Fabriqué en Thaïlande, le Ford Ranger est disponible dans les concessions européennes depuis le mois d’avril

Ranger