ESSAI : Ford Grand C-MAX, un complément à la famille des monospaces

Classé dans : Essais - Ford Europe | 0

Avec l’arrivée du Grand C-Max, Ford agrandit son offre vis à vis des familles nombreuses en mal de monospace : si on exclut l’anecdotique Tourneo Connect considéré plutôt comme un Ludospace, ce n’est pas moins de quatre véhicules qui sont maintenant proposés aux lecteurs du « Ligueur ».

Ford Grand C-MAX 2011

A côté des encombrants Galaxy/_S-Max, les familles pourront dorénavant faire le choix entre le C-Max et le tout nouveau Grand C-Max qui propose, à l’instar du Renault Grand Scenic, une troisième banquette permettant ainsi de voyager à sept…


Sous le signe de la modularité

 

Cette nouvelle mouture voit son empattement rallongé de 14 cm par rapport au C-MAX, lui permettant de garder encore une taille raisonnable d’un peu plus de 4,5 m. De même, sa hauteur par rapport à son petit frère a gagné presque 6 cm.

Jusqu’à présent, l’évolution du style du C-MAX s’est opérée sagement. Mais avec 2011, les C-MAX et Grand C-MAX entrent de plain-pied dans l’univers de Martin SMITH et de son fameux « Kinetic Design » où même immobiles, ses dessins semblent être constamment en mouvement.

Ford Grand C-MAX 2011

Les lignes sont dynamiques et la filiation avec les autres monospaces de la marque à l’Ovale est évidente.

On retrouve ainsi cette succession de lignes tendues, cette calandre trapézoïdale, ces passages de roue proéminents, ces feux arrières biseautés de style « Galaxy », etc…

Ford Grand C-MAX 2011

Contrairement au C-MAX cinq places, les portières arrière sont coulissantes, ce qui permettra à votre nombreuse progéniture de ne pas abîmer les carrosseries des voitures contiguës quand ils les ouvriront joyeusement pour aller donner un bisou à Papy et Mamy…

Dommage cependant qu’un moteur électrique ne soit pas disponible en option car celles-ci exigent sa ration « d’Ovomaltine » pour leur ouverture.

Ford Grand C-MAX 2011

Mais la grande nouveauté est bien sûr sa modularité, quoique moins aboutie que son cousin le Mazda5 et son fameux système « karakuri » si aisé à manipuler.

Les sièges de la deuxième rangée sont repliables au moyen d’un mécanisme permettant de rabattre le siège central sous le siège du côté droit, dégageant ainsi un passage entre les deux sièges latéraux.

Ford Grand C-MAX 2011

L’espace dégagé permettra aussi aux enfants d’accéder aux places du troisième rang qui leur est plutôt réservées.

Notons au passage que ce siège central est particulièrement étroit et n’est donc à réserver qu’à des personnes de petite taille.

Ford Grand C-MAX 2011

Les sièges de la troisième rangée se rabattent très facilement mais la capacité du coffre s’en trouve alors fameusement amputée.

 



Un intérieur « technologique »

 

Notre version de finition « Titanium » était particulièrement complète. On y retrouvait un GPS, les phares et essuie-glaces avant automatiques, un rétroviseur intérieur électrochromatique, dees sièges avant chauffant, un pare-brise chauffant « Quickclear« , une caméra de recul, des capteurs d’aide au stationnement, des projecteurs bi-xénon à décharge à haute intensité (DHI), un système de surveillance des angles morts, une aide au démarrage en côte, indicateur de changement de rapport de vitesse, etc…

Mais assez curieusement, le Cruise Control ne faisait pas partie de l’équipement d’origine.

Ford Grand C-MAX 2011

La finition est bonne mais n’égale pas encore les produits de Wolfsburg.
L’intérieur n’a pas été épargné par la révolution du Kinetic Design : on retrouve un dessin futuriste peut-être un peu trop chargé mais pas déplaisant pour autant.

Ford Grand C-MAX 2011

La console centrale rappelle celles dessinées dans les vaisseaux spatiaux des mangas de Saiha Midori dans sa célèbre saga Gundam Wing…

 

Sur route

 

Une fois n’est pas coutume, nous avons réalisé cet essai avec une version essence : il s’agit d’un tout nouveau 1,6 l appelé EcoBoost qui associe l’injection directe à haute pression, la suralimentation par turbo à faible inertie et le double calage variable de la distribution (Ti-VCT). Deux puissances sont proposées : 150 et 180 ch. à 5700 rpm.

Non seulement ce moteur est conforme aux normes Euro V mais il aurait été également conçu pour répondre aux futures normes européenne Euro VI et californienne PZEV (véhicules à émissions quasi-nulles). Les rejets en CO2 sont de 159 g/km pour les deux puissances.

Cette débauche de technologie est sensée améliorer la consommation de 20 % par rapport aux moteurs à essence de plus forte cylindrée mais développant des puissances similaires.

Ford Grand C-MAX 2011

Nous disposions de la version de 150 ch. Cette mécanique développe un couple de 240 Nm entre 1600 et 4000 rpm. Mais elle possède également une fonction de surcroît de suralimentation temporaire qui fait passer son couple à 270 Nm pendant 15 secondes (overboost) ce qui est parfois utile pour effectuer un dépassement.
Il est agréable et coupleux à la fois, mais il a fort à faire pour tirer cette lourde carrosserie au SCx particulièrement élevé… sans compter le poids (1,5 T).

Malgré cette tare (!), il ne se débrouille pourtant pas trop mal et reste très avare en décibels…

Son fonctionnement rappelle d’ailleurs les moteurs diesel, le bruit de castagnettes en moins… Pour preuve, à 120 km/h, il ne tourne qu’à  ± 2700 rpm, ce qui est finalement peu pour un moteur essence de cette cylindrée.

Au niveau de la consommation, après un parcours de 500 km sur routes diverses avec quelques petites incursions urbaines, le Grand C-Max a exigé 8,3 l/100 km.
Par rapport au 1.6 THP de puissance similaire et étudié par BMW-PSA, il semble être moins enclin à monter dans les tours et est sensiblement plus gourmand.

La suspension du Grand C-Max paraît plus confortable que le Mazda5. Quoique plus importante que sur une berline traditionnelle, sa sensibilité au vent reste acceptable.
Sa direction est précise et son roulis est mesuré. Le diamètre de braquage entre trottoirs fait 11,4 m. La boîte à six vitesses est plus ferme mais plus précise que ses homologues françaises.

Comme sa position de conduite est plutôt typée berline, l’enchaînement des virages sur les petites routes sinueuses provoque pratiquement les mêmes sensations que sur un véhicule classique. Grâce à l’électronique, les pertes de motricité sont quasi inexistantes.

 

Dimensions

 

Ford C-MAX & Grand C-MAX 2011

 

Moteurs à essence

 

Ford Grand C-MAX 2011

 

Consommations :

 

Ville : 9,2 l/_100 km

Route : 5,5 l/_100 km

Mixte : 6,8 l/_100 km

 

 

Bien armé

 

Par rapport à ses concurrents français que l’on retrouve presque à tous les coins de rues, le Grand C-Max dispose d’atouts intéressants comme des portes coulissantes, des dimensions plus compactes et, pour les petits rouleurs, un moteur 1.6 SCTi EcoBoost de 150 ch. particulièrement élastique et finalement peu gourmand eu égard à sa masse imposante.

Ford Grand C-MAX 2011

Avec cette motorisation, les prix démarrent  à 22.200 EUR en version Trend, et même en dessous de 20.000 EUR pour la version Trend 1.6 Ti-VCT de 105 ch., ce qui semble être très bien situé par rapport à la concurrence…