ESSAI : Le Ford EcoSport, un SUV original et suréquipé

Classé dans : Essais - Ford Europe | 0

Entièrement développé en Amérique du Sud, l’EcoSport existe au Brésil depuis 2003 où sa première génération a été écoulée en un peu plus de 770.000 exemplaires. Vu l’engouement généralisé pour les petits SUV, sa seconde mouture veut obtenir un statut mondial et s’offrir aux clients européens.


Ford EcoSport 1.0 Ecoboost 2015


Ne vient-il pas sur le marché comme les carabiniers d’Offenbach ?


Un style baroudeur

 

Avec son capot court, sa calandre chromée surmontée de projecteurs placés très haut, le style aventurier ne fait pas l’ombre d’un doute d’autant plus que sa garde au sol de 20 cm autorise une profondeur de gué de 55 cm !

 

Ford EcoSport 1.0 Ecoboost 2015

 

Mais il ne faut pas exagérer, même si sa poupe impressionne, ce SUV ne reste pour l’instant qu’une simple traction avant ayant de bonnes possibilités de franchissement !

 

Ford EcoSport 1.0 Ecoboost 2015

 

Faisant moins de 4 m de long (exactement 3,99 m) l’EcoSport se voit affublé à l’arrière d’une roue de secours qui augmente sa longueur de 25 cm.

 

Ford EcoSport 1.0 Ecoboost 2015

 

Cet accessoire a depuis longtemps déserté les véhicules étudiés et réalisés pour une clientèle spécifiquement européenne, mais il fait encore recette dans la pampa…

 

Ford EcoSport 1.0 Ecoboost 2015

 

Mais apparemment Ford l’a compris : dans le courant de l’année, cette roue de secours extérieure deviendra une option ‘gratuite’…

 

Pour supporter son poids, les designers ont renoncé au traditionnel hayon pour une large porte battante dont le mécanisme d’ouverture a été intégré subtilement dans le bloc optique arrière droit.

 

Ford EcoSport 1.5 TDCi Duratorq 2015

 

Malgré son design léché, cette cinquième porte pose des soucis quand l’EcoSport est garé en créneau et qu’à l’arrière, l’espace est compté. Dans ces conditions, ouvrir le coffre pose un réel problème que la rédaction avait déjà constaté avec l’ineffable Renault BeBop.

 

Ford EcoSport 1.0 Ecoboost 2015

 

Secondé par un vérin hydraulique, le portillon s’ouvre d’un coup et il faudra faire attention pour que celui-ci ne vienne pas s’abîmer sur le pare-chocs du véhicule qui précède…

 

De même, il faudra manœuvrer avec circonspection dans les parkings : heureusement, l’équipement archi-complet de l’EcoSport dispose d’un radar à l’arrière de série !

 

Ford EcoSport 1.5 TDCi Duratorq 2015

 

Le coffre, au seuil très bas, offre un volume de 375 dm³. Quand les dossiers arrière sont rabattus, cette capacité atteint 1238 dm³, mais la surface de chargement est loin d’être plane.

 

Ford EcoSport 1.5 TDCi Duratorq 2015

 

Les sièges avant retiennent bien le corps, mais lors de longs trajets, leur assise courte et trop horizontale fatiguera les passagers. Le siège du conducteur possède un petit accoudoir de construction légère du genre ‘captain chair’ qui peut se relever lors des manœuvres.

 

Ford EcoSport 1.5 TDCi Duratorq 2015

 

A l’arrière la place est suffisante pour des adultes de plus de 1,80 m et, cerise sur le gâteau, les dossiers disposent de quatre positions angulaires différentes. Dommage que leur rembourrage soit si dur !

 

 

Une finition bien équipée

 

Apparemment, les EcoSport destinés pour l’Europe sont fabriqués en Inde. Pour contourner les obstacles logistiques, Ford a simplifié à l’extrême la diversité des versions comme le nombre d’équipements optionnels.

 

Ford EcoSport 1.0 Ecoboost 2015

 

En fait, il n’y a que deux versions dans la gamme, la finition Trend et la finition Titanium plus complète. Cependant, vu l’exiguïté de l’écran de l’ordinateur de bord, Ford a renoncé à l’installation du GPS, en revanche, le système de connectivité embarqué à commande vocale Ford SYNC est censé permettre l’exploitation de l’application GPS du smartphone du conducteur.

 

Le système SYNC permettra aussi de passer des appels téléphoniques et de sélectionner des morceaux de musique à partir de périphériques connectés via Bluetooth® ou USB.

 

Grâce à la technologie SYNC AppLink de Ford, le conducteur pourra activer ces ‘applis’ par la voix, comme la plateforme de streaming musical Spotify, le service de navigation à flèches TomTom avec instructions sonores et affichage sur écran, etc…

 

Ford EcoSport 1.5 TDCi Duratorq 2015

 

Toute cette profusion de connectivité de pointe s’enlise dans une planche de bord en plastic dur des anciennes Fiesta dont le graphisme avait été sûrement emprunté aux dessins animés japonais du style ‘Les Chevaliers du Zodiaque’. En outre, quand le soleil vient de face, le tableau de bord reflète ses formes torturées sur le pare-brise. 

 

Au niveau des espaces de rangement, on trouve une boîte à gants réfrigérée pouvant accueillir jusqu’à six canettes de 350 ml, un tiroir sous le siège passager avant, etc…

 

Cependant, quelques oublis subsistent, comme le rabattage des rétroviseurs extérieurs et à certaines aides à la sécurité comme l’alerte de franchissement involontaire de bande de roulage ou un limiteur de vitesse bien que le cruise control soit de série.

 

Mais il ne faut pas perdre de vue que même si les ingénieurs et designers de plus de seize pays ont collaboré pour la mise au point ce nouvel EcoSport, il n’a pas été développé précisément pour le conducteur européen !

 

Ford EcoSport 1.0 Ecoboost 2015

 

Le nouveau Ford EcoSport a obtenu quatre étoiles dans le cadre des essais de collision réalisés par l’organisme indépendant EuroNCAP. Il a obtenu respectivement 93 % et 78 % pour la sécurité des passagers adultes et enfants. Quant aux piétons, leur sécurité a été cotée à 58 %. Les aides à la sécurité ont reçu une cote 55 %.

 

Sur route


La rédaction a fait l’essai – en boîte manuelle – de deux motorisations proposées, à savoir l’étonnant petit trois cylindres essence 1.0 Ecoboost 125 ch. à 6000 rpm et le moteur diesel 1.5 Duratorq TDCi de 90 ch. à 3750 rpm.


Les couples maxima développés par ces deux moteurs sont respectivement de 170 Nm entre 1400 et 4500 rpm et de 205 Nm entre 1750 et 3000 rpm 

Ford EcoSport 1.0 Ecoboost 2015 


A l’aise pour un poids de 1350 kg, le 1.0 Ecoboost est également bien insonorisé. Par une démultiplication très ‘autoroutière’ des derniers rapports de boîte (à 120 km/h, en cinquième vitesse, le moteur ne tourne qu’à 3000 rpm !), les rétrogradages seront nombreux mais jouissifs.

 

Ford EcoSport 1.0 Ecoboost 2015

 

Monter à 120 km/h en troisième démontre le brio de cet excellent petit moteur dont les 125 chevaux devront s’abreuver plus que de coutume pour entretenir leur étonnante vivacité.

 

Ford EcoSport 1.0 Ecoboost 2015

 

Sur les trajets vallonnés de l’Ardenne, il est difficile de descendre sous les 7 litres. La consommation moyenne lors de l’essai a indiqué 7,2 l/_100 km. Avec un réservoir de 52 litres l’autonomie frisera les 650 km.

 

Ford EcoSport 1.5 TDCi Duratorq 2015


Avec ses 90 ch. à moins de 4000 rpm, le 1.5 Duratorq TDCi ne peut pas avoir la même verve que l’Ecoboost, mais on ne compare pas un cheval de trait ardennais à un lipizzan !

 

Besogneux, il tire son épingle du jeu grâce à son couple maximum plus important (205 Nm). Très linéaire dans ses accélérations, sa consommation n’atteint pas la sobriété du 1.5 dCi développé par Renault.

 

En gros, il consomme un petit litre de moins que l’Ecoboost (6,5 l/_100 km).

 

Ford EcoSport 1.5 TDCi Duratorq 2015

 

A 120 km/h, ce moteur tourne à 2600 rpm en cinquième. La rédaction lui reproche aussi son insonorisation assez quelconque lors des accélérations.


La conduite de l’EcoSport se montre sécurisante, même en situation d’urgence. Un ‘pilotage énergique’ n’est pas pour lui déplaire : bien suspendu, il offre à son agilité un confort de roulement tout à fait correct tout en acceptant même d’être aiguillonné grâce notamment à sa direction précise.

 

Ford EcoSport 1.5 TDCi Duratorq 2015

 

Ses mouvements de caisse sont bien dans la lignée des SUV, mais on a vu pire. Les leviers de changement de vitesses et de frein à main sont bien placés et agréables à manier. Son freinage reste dans la moyenne, mais les freins des SUV français semblent mordre plus rapidement.

 

Spécifications techniques

 

Fichier Acrobat® à télécharger

 

Conclusions


Arrivé très tard sur le marché belge, l’EcoSport est encore un oiseau rare dans le segment très disputé des petits SUV.

 

Ford EcoSport 1.5 TDCi Duratorq 2015

 

Desservis par un prix élevé du à leur finition complète, (plus de 17.000 EUR pour l’EcoSport 1.5i 112 ch. en finition Trend), nos exemplaires en finition Titanium reviennent à 20.550 EUR pour l’Ecoboost 1.0 et 21.500 EUR pour le 1.5 Duratorq TDCi.

 

A titre de comparaison, les Peugeot 2008 et Renault Captur ou le Nissan Juke – pour ne citer qu’eux – sont moins chers !


Ford EcoSport 1.0 Ecoboost 2015

 

Reste à l’EcoSport à démontrer son intérêt en proposant une spécificité bien à lui comme par exemple et avant la concurrence, une version 4×4 : sa garde au sol et la profondeur de gué franchissable l’autorisent déjà !