ESSAI : La Fiat 500, « la » citadine BCBG

Classé dans : Essais - Fiat (Italie) | 0

Lancée en juillet 2007 pour le 50ème anniversaire de la 500, cette petite citadine de style néo-rétro vient juste de subir un face-lift.

Fiat 500 Twinair Dualogic - 2015

Vu son succès, était-ce bien nécessaire ?


Une silhouette sympathique, reconnaissable entre mille

 

S’il y a bien une voiture que tous reconnaîtront, c’est bien la Fiat 500. Comme BMW pour la Mini, Fiat a plongé dans sa riche histoire pour faire ressusciter une de ses icônes devenue une véritable institution en Italie : la Fiat 500 !

Fiat 500 Twinair Dualogic - 2015

Et comme la Mini, les concepteurs de la nouvelle 500 ont pu maintenir le capital émotionnel du « pot de yaourt » et le résultat est saisissant : après huit ans de vie cette petite voiture est présente dans près de 100 pays et 3 Fiat sur 5 vendues en Belgique sont des 500 !

Fiat 500 Twinair Dualogic - 2015

Il est dommage que ce filon prometteur n’ait malheureusement pas été exploité par Renault avec son concept Fifty réalisé en 1996 à l’occasion du cinquantenaire de la Renault 4CV, l’alter ego française de la Fiat 500 : Ce fut vraiment une occasion manquée !

Fiat 500 Twinair Dualogic - 2015

Vu le charisme de cette icône, son face-lift s’est voulu discret : sa bouille toute en rondeur n’a donc pas évolué, de nouveaux joncs chromés apparaissent, élargissant visuellement son assise au sol sans pour autant toucher aux dimensions de la puce : celles-ci restent inchangées.

Fiat 500 Twinair Dualogic - 2015

 

Sur son bouclier avant, l’emplacement des feux antibrouillards est plus important et intègre à présent un éclairage diurne à DEL dont le dessin s’inspirerait du zéro du logo de la 500. Toutes ces évolutions lui donnent un air de famille avec le cross-over 500 X essayé cet automne.

Fiat 500 Twinair Dualogic - 2015

A l’arrière, seuls les feux ont été modifiés en reprenant en leur centre la couleur de la carrosserie.

Fiat 500 Twinair Dualogic - 2015

A l’intérieur, même constat : les modifications ne sont que cosmétiques : le seul changement significatif est l’intégration d’un petit écran tactile de 5″ au centre du tableau de bord ainsi qu’une instrumentation entièrement numérique.

Fiat 500 Twinair Dualogic - 2015

Notre exemplaire possédait la climatisation automatique, un radar de recul, un toit panoramique, l’interface USB et Bluetooth® ainsi que les spécificités de la technologie U-Connect dont les possibilités ont été expliquées en détail lors de l’essai de la 500 X. Cependant, le GPS ne sera possible qu’avec le système Uconnect Live qui intègre la navigation « TomTom Live ».

Fiat 500 Twinair Dualogic - 2015

Pour moins de 1000 EUR, notre exemplaire était équipé en option d’une boîte automatique séquentielle MTA Dualogic™ dont le levier démesuré surgit verticalement de la console centrale. Comme pour la Smart, le mode manuel peut être contrôlé en poussant ou tirant ce levier, mais il peut également être secondé par deux palettes situées derrière le volant.

Sur ce même volant, sont encastrées les commandes de la radio et de la téléphonie.

Fiat 500 Twinair Dualogic - 2015

Comme toutes les citadines, les sièges ont une assise relativement courte, ce qui n’est pas dramatique en ville.

Vu les deux portes, l’accessibilité arrière exige de la souplesse et est donc plutôt à réserver à des enfants qui, sur longs trajets, se plaindront peut-être du faible rembourrage de la sellerie.

Fiat 500 Twinair Dualogic - 2015

La position de conduite n’est hélas pas parfaite.

Comme le volant ne se règle qu’en hauteur, il s’ensuit une conduite typiquement à l’italienne : quand le siège est réglé pour les jambes, les bras sont beaucoup trop tendus !

Fiat 500 Twinair Dualogic - 2015

Le hayon arrière s’ouvre sur un volume de chargement de 185 dm³.

Les dossiers de la banquette arrière se rabattent 50/50 , autorisant une capacité maximale de 550 dm³, pas de quoi fouetter un chat…

Fiat 500 Twinair Dualogic - 2015

Au niveau de la sécurité, la Fiat 500 a obtenu cinq étoiles aux tests EuroNCAP réalisés en 2007. Vu l’évolution de ces tests il est fort probable que les résultats actuels seraient substantiellement différents après huit ans !

Signalons aujourd’hui la présence de sept airbags en série.

 

Sur route (urbaine de préférence)

 

La Fiat 500 a été développée comme véhicule de ville et cela se voit : tout a été étudié pour que les déplacements en ville soient chose aisée : ses dimensions, sa maniabilité et son moteur sont en effet de précieux atouts pour se déplacer dans la jungle urbaine.

Fiat 500 Twinair Dualogic - 2015

Notre exemplaire était propulsé par ce fameux moteur Twinair dont les caractéristiques principales évoquent le bicylindre de la 500 d’origine. Son bruit atypique n’est pas sans rappeler le petit bouilleur qui se trémoussait sans vergogne à l’arrière du « pot de yaourt ».

Fiat 500 Twinair Dualogic - 2015

Evidemment, sa puissance n’a plus rien à voir : pour une cylindrée de 875 cm³, il ne développe pas moins 85 ch à 5500 rpm soit près de 100 ch au litre ! (Signalons que ce moteur existe aussi en version 105 ch !).

Son couple maximum est de 145 Nm à 1900 rpm. Malgré ce que pourrait laisser croire sa conception, ses vibrations restent contenues.

Fiat 500 Twinair Dualogic - 2015

Suivant Fiat, sa consommation mixte ne serait que de 3,8 l aux cent. Hélas, notre rédaction a été bien en peine de reproduire ces chiffres dignes du Guinness Book : le meilleur résultat obtenu a été de 5,2 l aux 100 km sur un trajet extra urbain. La consommation moyenne de l’essai s’est élevée à 5,5 l/_100 km.

Fiat 500 Twinair Dualogic - 2015

En ville, les 4,6 l qu’invoquent Fiat sont aussi très loin d’être respectés : la consommation urbaine dépasse vite les sept litres aux cent !

Fiat 500 Twinair Dualogic - 2015

En revanche, ce moteur ne manque pas de pêche : il est prompt à monter dans les tours et les nostalgiques se rappelleront sans peine du bruit de crécelle de l’original !

Fiat 500 Twinair Dualogic - 2015

Dès 2000 rpm, ses accélérations sont réjouissantes mais elles génèrent beaucoup de bruit qui, à la longue, fatiguera les passagers. En mode Eco, sa direction devient très légère, et convient parfaitement à la ville ; ce mode limite également le couple à 100 Nm (au lieu de 145 Nm).

Ce choix est naturellement à proscrire à l’extérieur des villes, car outre la limitation du couple, sa direction s’avèrera trop désincarnée et par vent traversier, il faudra corriger le cap plus que de coutume.

Fiat 500 Twinair Dualogic - 2015

Quant à la transmission Dualogic, sans atteindre le comportement erratique de la boîte de vitesses pilotée ETG6 de PSA, les passages de vitesse sont lents mais heureusement, les palettes derrière le volant pourront la contraindre manuellement à passer les rapports.

En outre, cette boîte est beaucoup trop longue, et le rétrogradage manuel devra souvent être utilisé pour garder le moteur dans les tours. Nous avons également relevé que le Stop & Start est quelquefois en déphasage avec la conduite…

En ville, la suspension est bonne mais elle peut être sautillante sur route ouverte.

Fiat 500 Twinair Dualogic - 2015

 

Spécifications techniques

Fichier Acrobat® à télécharger

Fiat 500 Twinair Dualogic - 2015

 

Conclusions

 

Dire que la Fiat 500 s’est entièrement renouvelée serait osé : on ne change pas une équipe qui gagne ! Certes, elle évolue, mais de manière subtile : ses moteurs sont tous aux normes Euro 6, la sécurité a évolué et l’infodivertissement est à la page.

Fiat 500 Twinair Dualogic - 2015

Malgré cela, elle reste pareille à elle-même, à savoir une voiture sympa à ne confiner qu’en ville avec quelques trajets périurbains.

Quant à la version propulsée par le moteur Twinair, son bruit rappellera certainement quelque chose aux nostalgiques de la marque Fiat : outre sa consommation, elle fait payer cher sa singularité : son prix débute à 15.400 EUR en finition « Pop Star » !

Fiat 500 Twinair Dualogic - 2015

En définitive, comme petite voiture urbaine, même s’il est taxé 7 CV au lieu de 5 CV, le quatre cylindres 1,2 l de 69 ch semble être plus indiqué, d’autant plus que son prix en finition « Pop » n’est que de 12.600 EUR !