ESSAI : La Dacia Logan : elle reste unique…

Classé dans : Essais - Dacia (Roumanie) | 0

Voulue par Louis Schweitzer, la Logan est l’archétype de la voiture « low cost ». Mais cela ne veut pas dire « cheap » pour autant : la fiabilité et les conditions sévères d’utilisation ont été inscrites en lettres de feu dans son cahier de charges.

Dacia Logan 2013


Après avoir rouler sa bosse dans les pires conditions depuis 2004, elle s’est offert un petit lifting pour 2013, soit neuf ans après sa naissance : on est loin de l’abondance face-lifts des voitures traditionnelles !


Une carrosserie plus « engageante »

 

« Une Logan, c’est pas beau !« 

S’il y a bien une expression que l’on entend au café du commerce, c’est bien celle là !

Il faut avouer que l’on s’est souvent demandé si les designers de Dacia n’avaient pas puisé leur inspiration dans des dessins exposés dans une classe maternelle…

Dacia Logan 2009

Très simple, voire rustique, la ligne de la Logan a peut-être fait fuir beaucoup de clients potentiels pour qui l’image que la voiture donne n’est pas à dédaigner…

Dacia Logan 2009

Pourtant, elle cachait bien son jeu, la bougresse : la capacité de son coffre rivalisait avec des berlines qui valaient au moins trois à quatre fois son prix !

Et sa rusticité avait aussi du bon : vu que ses bases étaient éprouvées depuis longtemps, les pannes se sont avérées peu nombreuses ou faciles à réparer… et à des prix plus que doux.

En outre, sa légèreté ne la portait pas à la surconsommation de carburant…

Dacia Logan 2009

Mais la pauvre devait vivre avec un physique ingrat.

Dacia Logan 2013

Comme en 2012, la fée Carabosse avait pris sa retraite, une nouvelle fée s’est penchée avec compassion sur son berceau, et la voiture à « sac à dos » est enfin devenue une berline tricorps digne de cette appellation.

Son coffre, toujours aussi volumineux, est à présent beaucoup mieux intégré dans la ligne générale. Ses gros feux au style plus moderne débordent en partie sur les ailes.

Dacia Logan 2013

De l’arrière, la Logan paraît aussi plus « massive », un petit becquet ajouté sur le coffre lui donne une allure « sportive ». La capacité du coffre reste inchangée, mais ses 510 dm³ VDA se voient multipliés par pratiquement 2,5 (1257 dm³) grâce à une banquette arrière rabattable 1/3-2/3 qui est à présent disponible selon les versions.

Dacia Logan 2013

Dacia Logan 2013

Deux remarques toutefois : le maniement de son couvercle vous obligera à vous salir les mains car aucune prise n’a été prévue pour sa préhension.

Attention aussi à ne pas écraser vos bagages par les charnières particulièrement saillantes.

Dacia Logan 2013

De profil, ses flancs s’avèrent également plus travaillés. Quant à l’avant, il reprend exactement le style plus expressif que nous avons découvert sur la Sandero essayée dans ces colonnes.

Bref, cette métamorphose fait furieusement songer à l’apparition en 1984 de la VW Jetta II, après la triste Jetta I de 1979.

Dacia Logan 2013

A l’intérieur, le tableau de bord est identique à la Sandero. Notons aussi une jauge à essence digitale assez étrange : ce n’est qu’après 350 km qu’elle a daigné perdre une de ses huit barrettes…

Dacia Logan 2013

Notre véhicule d’essai étant la version 1.5 dCi 75 ch. en finition médiane (Ambiance), nous n’avons pas eu droit aux ceintures de sécurité avant réglables, aux rétroviseurs extérieurs électriques et dégivrant, au siège conducteur réglable en hauteur, aux projecteurs antibrouillard et ainsi qu’à l’ordinateur de bord.

Cependant, toutes ces petites gâteries sont d’origine dans la version « Lauréate » plus chère de 1200 EUR.

Dacia Logan 2013

Par contre, notre Logan disposait du système multimédia MEDIA NAV avec un écran tactile 7″ qui inclut la radio, le Bluetooth®, des prises USB et jack en façade ainsi que les commandes au volant.

Nous avons remarqué que cet écran placé verticalement devient malheureusement illisible quand les rayons du soleil viennent par l’arrière.

Dacia Logan 2013

Au niveau de la sécurité, espérons que les progrès réalisés par Dacia en cette matière porteront leurs fruits car la Logan testée en 2005 par Euro-NCAP n’avait récolté que trois malheureuses petites étoiles sur cinq.

Les reproches les plus relevants consistaient en une médiocre protection du conducteur en cas de choc frontal ou latéral, notamment au niveau du thorax et des pieds (déplacement important des pédales de frein et d’embrayage suite aux chocs.)

 

Sur route

 

Sandero ou Logan, même combat !

En fait, peu de différence en terme de comportement routier, la Logan a été étudiée pour rouler dans des conditions de circulation beaucoup plus dures que celles que l’on est en droit d’attendre en Europe.

Ses trains avant et arrière ainsi que la plate-forme sont basés sur des modèles qui ont fait leur preuve. Les grands débattements peuvent toutefois surprendre les jeunes conducteurs non habitués à ce genre de manifestations très en « vogue » auparavant !

Dacia Logan 2013

La direction est assistée par une pompe hydraulique classique. Celle-ci n’a peut-être pas la vivacité que l’on retrouve dans les voitures au losange, mais le conducteur est sensé le savoir à l’achat !

Celui-ci pourra aussi observer une petite sensibilité au vent latéral, mais pas de quoi fouetter un chat. Agile, la Logan se fond dans le trafic et sa nouvelle robe très classique lui permettra de passer encore plus inaperçue.

Dacia Logan 2013

En revanche, le dCi 75 ch. apparaît ici beaucoup plus alerte que sur les Renault. Sa relative faible cavalerie est bien présente et autorise des moyennes tout à fait décentes.

Evidemment, il est audible de l’habitacle, mais cela reste dans des proportions tout à fait raisonnables. Sur autoroute, et contrairement aux bruits de vent, il parvient même à se faire oublier.

Comme pour la Sandero, les rapports de la boîte sont longs. A 120 km/h, le moteur tourne à un peu plus de 2000 rpm. Notons aussi qu’à l’instar de sa sœur à deux volumes, le cinquième rapport de la boîte de vitesses accroche.

Au niveau consommation, les résultats sont très semblables à la Sandero dCi soit environ 5 à 6 litres aux cent en moyenne.

 

Données techniques

 

Fichier Acrobat ® à télécharger

 

Conclusions

 

« Low cost« , certainement mais bas de gamme certainement pas !

La Logan s’adresse aux personnes pour qui le déplacement automobile n’est pas synonyme d’émotions ou de raffinement.

Dacia Logan 2013

Avec une véritable soute à bagage, elle permettra d’absorber les bagages de toute la famille sans faire regimber le maître de maison.

Proposée à un peu moins de 7.000 EUR en version 1.2 16V essence, la Logan essayée dépasse les 10.000 EUR.

Dacia Logan 2013

Et si la Logan « Lauréate » dCi 75 ch. vous tente, elle est à vous pour 11.400 EUR, c’est quand même presque 4.500 EUR de plus que la version de base !