Le Nouveau Dacia Logan MCV : plus mature

Classé dans : Essais - Dacia (Roumanie) | 0

Avec la nouvelle mouture du break Logan, Dacia se veut plus consensuel : adieu les portes arrière asymétriques qui la faisaient ressembler à une fourgonnette ! Elles ont cédé leur place à un grand hayon, beaucoup plus moderne.
En revanche, ce nouveau break fait l’impasse sur la troisième banquette.


Dacia Logan MCV 1.5 dCi 90 2013


Mais apparemment, ce face-lift ne se limite pas à ces changements certes substantiels !

 


Une ligne plus élancée, des moteurs modernes

 

Par rapport au Logan MCV phase 1, la ligne générale montre une certaine recherche.

Ses formes sont simples mais robustes.

Dacia Logan MCV 1.5 dCi 90 2013

Notre exemplaire était même pourvu de jantes alliage de 15 pouces qui valorisaient discrètement l’ensemble.

Dacia Logan MCV 1.5 dCi 90 2013

Son hayon arrière légèrement incliné donne une touche de dynamisme à l’ensemble.

Dacia Logan MCV 1.5 dCi 90 2013

L’ouverture du hayon se réalise en pressant simplement sur la serrure arrière, comme au bon vieux temps.

Dacia Logan MCV 1.5 dCi 90 2013

Le volume du coffre atteint 573 dm³ et jusqu’à 1518 dm³ quand la banquette arrière (rabattable 1/3 – 2/3 mais l’assise reste d’un seul tenant) est rabaissée.

Dacia Logan MCV 1.5 dCi 90 2013

Hélas, la troisième banquette ne sera plus reprise, et ce, même en option : cette spécificité est à présent dévolue aux monovolumes de Dacia, le Lodgy, voire le Dokker en version Ludospace.

Dacia Logan MCV 1.5 dCi 90 2013

A l’intérieur de l’habitacle, la filiation avec le Logan est naturellement évidente: on retrouve donc les spécificités des Dacia comme les commandes des vitres électriques ainsi que du limiteur/régulateur de vitesse disposées sur la console centrale, le klaxon en pression axiale sur le levier de commande des feux et clignoteurs, etc…

Dacia Logan MCV 1.5 dCi 90 2013

Tout en restant très sobre, la planche de bord bi-ton semble plus inspirée que par le passé.

Dacia Logan MCV 1.5 dCi 90 2013

Mais Dacia ne s’est pas limité à ces particularités : notre Logan MCV proposait des équipements beaucoup plus évolués comme le système multimédia MEDIA NAV avec un écran couleur tactile de 7″ comprenant la radio, un lecteur CD compatible MP3, des prises USB et jack sur la face avant et la technologie Bluetooth®.

Comme sur les Renault, les commandes du limiteur/régulateur de vitesse sont éparpillées sur le volant.

Dacia Logan MCV 1.5 dCi 90 2013

Notre exemplaire disposait d’un radar de recul, ce qui vient bien à point quand la banquette arrière est occupée par trois adultes.

Ceux-ci seront à leur aise et peuvent même bénéficier de vitres électriques dont les commandes sont curieusement placées entre les sièges avant, à l’extrémité de la console centrale, derrière le frein à main.

Dacia Logan MCV 1.5 dCi 90 2013

Le break Logan MCV de l’essai était propulsé par le 1.5 dCi de 90 ch. (66 kW) bien connu dans la gamme Renault. Il dispose d’un couple de 220 Nm à 1750 rpm.

Dacia Logan MCV 1.5 dCi 90 2013

Ce moteur, conforme aux normes Euro 5 est aussi disponible en version 75 ch. (55 kW) avec 200 Nm de couple.

Celui-ci possède une fonction Eco qui adapte certains paramètres de conduite en modifiant le fonctionnement du moteur et le chauffage de l’habitacle.

Suivant le constructeur, ce mode ferait gagner 10 % en termes de consommation et d’émissions de CO2. Concrètement, il rend le moteur moins nerveux…

 

Sur route

 

Comme nous l’avions déjà soulevé pour la Logan, la suspension du Logan MCV est parfaitement adaptée aux rigueurs des routes belges et ce, même si on peut ressentir un léger affermissement par rapport à la précédente version.

Ses grands débattements font toujours fi des ornières et autres nids de poules qui recouvrent régulièrement les routes du plat pays.

Le roulis, que les voitures modernes nous avaient déshabitués, est perceptible mais reste bien inférieur à un Renault 16, restons sérieux !

Dacia Logan MCV 1.5 dCi 90 2013

La direction hydraulique donne un ressenti suffisant, digne… d’une ancienne Clio.

Compte tenu de ces caractéristiques, la tenue de route conserve un caractère sain à légèrement pataud si on en exige trop. De toute façon, le contrôle dynamique de trajectoire (ESC) veillera au grain. Ce dernier peut être déverrouillé.

A noter aussi que le Logan MCV dispose d’une assistance au freinage d’urgence (AFU) qui complète le système d’antiblocage des roues (ABS).

Dacia Logan MCV 1.5 dCi 90 2013

La nouvelle Logan n’a pas encore été testée par l’organisme Euro-NCAP : pour mémoire, la première du nom n’avait récolté que trois étoiles en 2005.
Il est sûr que les ingénieurs de Dacia ont eu largement le temps pour se pencher sur la question depuis cette époque…

Le levier de vitesses à grand débattement dont le pommeau est recouvert de cuir, accepte difficilement de rapides changements de rapport.

Son étagement est très long : à 120 km/h, il ronronne à un peu plus de 2200 rpm en cinquième vitesse, ce qui est tout bénéfice pour le bruit.

Dacia Logan MCV 1.5 dCi 90 2013

Mais en Ardenne, il faudra tricoter pour garder sa moyenne !

Ce que nous ne nous sommes pas priés de faire en nous rendant dans les environs de Nassogne.

Malgré le handicap de cette allonge, le moteur est demeuré très sobre : sur autoroute, à allure légale, il n’a brûlé que 4,6 l de diesel au 100 km ce qui reste excellent.

En ville, il faudra plutôt envisager une consommation entre 5 et 6 litres aux cent.

Dacia Logan MCV 1.5 dCi 90 2013

Quant au confort, il est correct mais les sièges sont un peu mous et leur assise trop courte pour de longs trajets.

La sonorité du moteur reste relativement étouffée à allure constante, seuls quelques bruits de vents et sifflements au niveau des barres de toit se font entendre à grande vitesse.

 

Spécifications techniques

 

Fichier Acrobat® à télécharger

 

Qu’en dire ?

 

Avec presque 4,5 m de long, le Logan MCV a pratiquement la même taille que le Lodgy ou son jumeau le Dokker.

Pourtant, pour qui recherche du volume de chargement et la place à l’arrière, il faudra plutôt se tourner vers ces monovolumes.

De conception plus ancienne, le Logan MCV réjouira cependant les familles à petits revenus et allergiques au concept du monovolume.

Avec des coûts d’entretien bien maîtrisés et une garantie de 3 ans ou 100.000 km, le break Logan MCV possède également une bonne renommée au niveau de la fiabilité « Dacia ». Il représente l’offre idéale pour qui l’investissement dans un break coûteux n’est pas indispensable.

Produite à l’usine de Pitesti en Roumanie le break Dacia Logan MCV est disponible à partir d’un peu moins de 9.000 EUR avec moteur essence 1.2 16 V.

Quant à notre exemplaire, équipé du 1.5 dCi 90 en finition « Lauréate« , il se négocie à 13.200 EUR

Dacia Logan MCV 1.5 dCi 90 2013

Vu son prix, il y a vraiment peu de prétendants offrant le même rapport prix/volume si ce n’est la Lada Priora Break essayée il y a juste trois ans sur Automania.

Mais cette dernière n’est vendue qu’au compte goutte en Belgique. Outre son moteur à essence totalement dépassé, son coffre n’offre qu’une capacité de 444 dm³ à près de 777 dm³ banquette rabattue, soit environ la moitié de ce que propose le Logan MCV !

Sans commentaire…