Le Dacia New Duster : le même en mieux

Classé dans : Essais - Dacia (Roumanie) | 0

Après sept années d’un succès ininterrompu, le Duster nous est présenté dans sa nouvelle version. Si les changements externes sont légers, c’est au niveau de ses équipements et de l’aménagement intérieur que le New Duster fait la différence.

Pour les responsables de Dacia, ce ne fut certainement pas aisé de renouveler ce modèle, qui tout en étant un magnifique succès commercial, est supporté par une communauté Dacia de plus en plus grande.

C’est donc tout naturellement qu’ils se sont tourné vers la clientèle pour identifier les points perfectibles de la version précédente.

Nouvelles formes ?

Sans changer de look, le Duster II nous charme avec ces nouvelles formes. L’avant et la ligne de caisse sont maintenant plus hauts. Les feux arrière carrés ne sont pas sans nous rappeler ceux de la Jeep Renegade. Ses optiques plus affirmées donnent à notre SUV un look nettement plus musclé.

Avec ses dimensions de 434 cm de long, 180 cm de large, 169 cm de haut et son poids de 1395 kg (pour le 4×4) le Duster se positionne toujours dans la catégorie des SUV compacts.

Dès qu’on ouvre les portes !

La première chose qui saute aux yeux lorsque l’on ouvre la portière est cette planche de bord inédite. Elle est certes plus harmonieuse et plus pratique mais ses plastiques durs et ces tons gris/noirs la rendent « tristounette ».

Les designers ont veillé à rendre le tout plus fonctionnel. Les boutons de commande des vitres se trouvent dorénavant sur les portières et le volant est désormais réglable en hauteur et en profondeur.

Les sièges ont été redessinés et leur assise rallongée, ce qui améliore nettement le confort du conducteur. A l’arrière, l’espace est suffisant pour autant que l’on n’ait pas de trop longues jambes.

Et l’équipement ?

Le Duster II est proposé en quatre versions (Access, Essential, Comfort, Prestige).

L’équipement de la version Access est assez basique mais comprend tout de même l’ABS avec assistance au freinage d’urgence, l’ESP comprenant l’anti-patinage et laide au démarrage en côte ainsi que la surveillance de la pression des pneus.

Cette version est également équipée d’airbags conducteur et passager, ce dernier étant déconnectable, ainsi que d’airbags rideaux.

© Renault SAS

Pour bénéficier d’un équipement plus riche, il vous faudra opter pour les finitions supérieures qui offrent entre autre, (de série ou en option) un système de navigation avec écran tactile, le conditionnement d’air automatique, la caméra de recul et une caméra à 360°, l’aide au stationnement arrière et enfin l’avertisseur d’angle mort et le régulateur de vitesse.

Et que peut-on embarquer ?

Côté coffre, ce New Duster propose un volume de rangement un peu revu à la baisse mais tout de même proche de son prédécesseur. Toutes banquettes relevées et planche à chapeau en place nous aurons 445 L à notre disposition et une fois le tout rabattu, la capacité passe à 1448 L.

On notera aussi que l’habillage du coffre est meilleur qu’auparavant.

 

 

 

Comment se comporte-t-elle ?

La nouvelle direction électrique apporte une réelle souplesse mais il reste un certain flottement en virage. Ce véhicule à vocation familiale hors pistes offre un excellent confort grâce à sa bonne suspension et à ses pneus à flans hauts (60R17) par lesquels on évite les trépidations que nous imposent certains SUV équipés de pneus taille basse.

Les nids de poules, pavés, coussins de Berlin et autre « joyeusetés » rencontrés sur nos routes sont avalés avec beaucoup de douceurs.

© Renault SAS

Grâce à des pneus mixtes de série, la version 4×4 est à l’aise sur les voies non revêtues. Ce pack tout-terrain comprend l’aide à la descente et au démarrage en côte ainsi que quatre caméras.

Côté moteur

Lors de notre essai nous disposions d’une version diesel. Ce moteur de 1461 cc, 110 ch à 4.000 tr/min et un couple de 260 Nm à 1.750 tr/min n’est évidemment pas un foudre de guerre, de 0 à 100 km/h en 12″9, mais son couple généreux le rend bien disponible.

Combien ça coûte ?

Le New Duster démarre avec la finition Access, assez spartiate, à 11.990 €. Pour une utilisation routière, optez pour le DCI 110, disponible à partir de 17.200 €. La finition Prestige de notre essai, qui est la crème de la crème de la gamme, est quant à elle, proposée à 18.300 € en 4×2 et à 20.300 € pour la transmission intégrale.

Conclusion

Dacia, filiale roumaine de Renault, nous propose avec le New Duster, un SUV simple à un tarif défiant toute concurrence.

Pour ceux qui cherchent un véhicule avec une bonne bouille, économique et pouvant passer partout le Duster est un choix rationnel et des plus judicieux.

 

Guy Gysemberg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

10 × 1 =