ESSAI : La Citroën DS4 THP 200 : à mettre entre toutes les mains ?

Classé dans : Essais - Citroën (F) | 0

En complément à l’essai de la DS4 paru en octobre, il nous semblait utile de faire l’essai de la « locomotive » de la gamme à savoir la 200 THP.

Citroën DS4 THP200 2012

Mais peut-elle être vraiment conduite au quotidien ?

 

Une ligne, mais aussi un châssis

 

Inclassable, la DS4 présente tout d’abord une silhouette de coupé mais légèrement surélevée par rapport à la C4. En outre, pour préserver une certaine polyvalence, elle offre quatre portes.

Citroën DS4 THP200 2012

N’allez pas croire non plus que la DS4 n’est qu’une C4 parée d’une autre carrosserie, elle s’en démarque par une philosophie qui flirte avec l’émotion et un dynamisme accru.

Ça semble lui réussir : sa ligne qui fait songer à un concept de salon lui a valu d’être élue la «Plus belle voiture de l’année 2010» par 60.000 passionnés d’automobile provenant de 62 pays… et même la voiture gay européenne de l’année 2012.

Citroën DS4 THP200 2012

Toutefois moins inédite que sa sœur la DS3, elle a pourtant l’ambition de proposer une alternative originale aux éternelles Audi A3, BMW série 1 et consort.

Mais la DS4 ne se limite pas à une silhouette, c’est aussi un châssis. Partageant sa plate-forme avec les C4, C4 Picasso et Berlingo, elle dispose évidemment de réglages et d’organes bien spécifiques. Ceux-ci lui confèrent un comportement beaucoup plus incisif que ses sœurs.

Ses modifications concernent les amortisseurs (tarage plus ferme), les ressorts (diminution de la flexibilité) et la barre antidévers (plus épaisse) du train avant (un pseudo McPherson). Les modifications du train arrière ont surtout touché la définition de la traverse déformable (plus raide), des ressorts (diminution de la flexibilité) et des amortisseurs spécifiques. Quant au freinage, il est dispensé par quatre disques dont deux ventilés à l’avant.

Notons aussi que la DS4 est chaussée de pneumatiques adaptés, à savoir des Michelin 225/40 R 19 Pilot Sport 2 montés sur des jantes au dessin bien compliqué.

 

THP pour « Turbo High Pressure »

 

Après avoir essayé deux versions à huile lourde (Diesel), nous avons choisi de faire l’essai de la version « phare » de la gamme à savoir la DS4 THP 200. Ce moteur, étudié conjointement par BMW et PSA, équipe déjà le Peugeot RCZ mais dans la gamme Citroën, c’est la DS4 qui étrenne ce moteur.

Le THP 200 coiffe ainsi les versions essence de la DS4 à savoir le 1.6 VTi 120 et le 1.6 THP 155.

Citroën DS4 THP200 2012

Comme le THP 155, il possède une injection directe séquentielle alimentée par une pompe électronique haute pression. Suivant Citroën, cette alimentation améliore la combustion tout en réduisant les émissions de polluants ainsi que la consommation.

Sa culasse est équipée de deux arbres à cames en tête, mais contrairement au THP 155 qui ne possède qu’un calage variable en continu de l’admission, le 200 THP est équipé d’un calage variable des deux arbres à cames ainsi qu’une levée variable des soupapes d’admission. Ce système permet d’optimiser le couple moteur dans les bas et moyens régimes et d’assurer la puissance à plus haut régime. Combinées, ces deux technologies ont aussi une influence bénéfique sur la consommation.

Toujours comme le THP 155, le THP 200 est équipé d’un turbocompresseur de type Twin Scroll qui a pour avantage de diminuer son temps de réponse et de mieux équilibrer les cylindres.

A titre informatif, signalons qu ce moteur est pourvu d’une pompe à huile à pression et débit pilotés ainsi que d’une pompe à eau débrayable.

Citroën DS4 THP200 2012

Toutes ces technologies ont permis à ce moteur de développer 200 ch. entre 5500 à 6800 rpm. Grâce à un couple de 275 Nm disponibles entre 1700 à 4500 rpm, la souplesse du moteur est préservée. Suivant Citroën, la consommation en cycle mixte comme les émissions de CO2 se situent à respectivement 6,4 l/100 km et 149 g de CO2 par km.

Comme pour le Peugeot RCZ, le son émis par le moteur a été travaillé. Pour satisfaire le conducteur en mal de sensations sportives, le moteur est doté d’une membrane vibrante qui, associée à l’admission d’air, délivre lors des accélérations une sonorité de style rallye. Cette technique qui a été mise au point par des acousticiens de PSA, répond au nom de « Sound System ».

Notons tout de même que ce bruit très égotique n’est audible que de l’intérieur du véhicule et disparaît heureusement au régime de croisière.

 

Spécifications techniques

 

Citroën DS4 HDi 160 ch. 2011

Fichier Acrobat à télécharger

 

Sur route

 

Malgré que la DS4 soit légèrement surélevée, sa tenue de route est de très haut niveau et sa prise de roulis reste comparable à la concurrence. Sa suspension ferme correspond naturellement à sa vocation et lui permet de virer à plat en restant accrochée au bitume même si celui-ci est du genre « made in Belgium ».

Citroën DS4 THP200 2012

Mieux équilibrée que la versions diesel 2.0 HDi 160, sa tenue de route nous semble donc plus neutre voire incisive.

Pour cette version sportive, la direction électro-hydraulique bénéficie de son réglage propre. Elle lui donne un excellent ressenti mais laisse cependant remonter quelques réactions du couple quand on attaque avec le couteau entre les dents.

Le levier de la boîte de vitesses tombe bien en main mais sa commande donne une sensation légèrement caoutchouteuse.

Par ses accélérations, le 1.6 THP confirme son excellente santé. Il reprend déjà très bas dans les tours et monte en régime de manière linéaire mais vigoureuse. Si d’aventure, il vous arrive de passer la zone rouge, l’écran affichant son régime en « rougira ».

D’ailleurs, la membrane vibrante du « Sound System » illustrera à merveille cette spontanéité à partir de 2500 rpm.

Quant à sa consommation, sur un essai d’environ 320 km, elle s’est stabilisée à 7,6 l aux cent kilomètres, chiffre très honorable compte tenu de l’excellente santé de ce 1.6 THP.

Citroën DS4 THP200 2012

D’un comportement moins tranchant que le Peugeot RCZ, la DS4 200 THP ravira le papa sportif qui a déjà charge de famille, un peu comme les premières VW Jetta GLi des années 1980…

 

 

Néanmoins, suite à une EXPÉRIENCE PERSONNELLE MALHEUREUSE, je peux affirmer que l’importateur belge de PEUGEOT suit RIGOUREUSEMENT la GARANTIE.

Comme depuis quelques années, les PEUGEOT et CITROËN sont importées en Belgique par le MÊME IMPORTATEUR, ses CRITÈRES ÉTHIQUES doivent être les mêmes que ce soit une Peugeot ou une Citroën ou une DS…

A bon entendeur, salut ! (Christian Bouchat – Rédacteur en chef)