ESSAI : La Citroën C4 Cactus : un peu de fraîcheur sur nos routes

Classé dans : Essais - Citroën (F) | 0

Dans notre paysage automobile, à part certaines voitures de sport inaccessibles au public, peu de voitures font retourner le passant. Par la C4 Cactus et sa campagne publicitaire déroutante, Citroën a voulu changer la donne.

 

La C4 Cactus, effet d’annonce ou réalité ?

 

Qu’il soit extérieur ou intérieur, le design reste étonnant

 

Il est vrai que le spectacle qu’offrent les véhicules circulant sur nos routes n’est pas particulièrement émoustillant : que ce soit au niveau de l’esthétique ou de la couleur, on dirait que toutes les marques se sont données le mot.

Citroën C4 Cactus BlueHDi 100ch bv5 2014

Même si chaque constructeur possède son propre « ADN stylistique » (une métaphore très à la mode actuellement), les lois de l’aérodynamisme sont immuables et balisent ou même brident les rêves des designers.

Citroën Cactus Concept 2007

Pour lancer sa C4 Cactus, Citroën avait dévoilé en 2007 à Francfort son concept C-Cactus.

En se débarrassant du superflu, sa démarche se voulait pragmatique et annonçait la teneur des futurs modèles de la ligne C.

Le but était de proposer une véritable alternative aux berlines compactes en s’affranchissant des codes automobiles traditionnels pour explorer de nouvelles solutions quelquefois inusitées.

Citroën Cactus Concept 2007

Ce design inédit se complète par l’intégration des dernières générations de groupes motopropulseurs et d’une optimisation de la masse des voitures qui en réduit ipso facto les coûts d’utilisation.

Citroën C4 Cactus e-HDi 92ch ETG6 2014

C’est ainsi que tout en gardant l’empattement de la Citroën C4 (2,60 m), la chasse au superflu a permis de réduire le poids de la C4 Cactus de 200 kg par rapport à la C4.

Par sa longueur de 4,16 m, les porte-à-faux avant et arrière sont réduits. De profil, on observe 1/3 de surfaces vitrées pour 2/3 de flancs ce qui reste idéal dans les canons de l’esthétique automobile.

Citroën C4 Cactus e-HDi 92ch ETG6 2014

Les flancs se voient aussi renforcés par ces fameux « Airbump » qui offrent une protection contre les agressions du quotidien grâce à leur matière souple en thermoplastiques polyuréthane aliphatique (TPU). Ceux-ci intègrent des capsules d’air qui amortissent les petits chocs du quotidien. Apparemment, Citroën affirme avoir procédé à plusieurs tests de vieillissement accéléré qui ont révélé la bonne tenue de cet élément pour lesquels la Marque aux Chevrons a déposé pas moins de 10 brevets. Ces « Airbump » se retrouvent également à l’arrière et à l’avant où ils intègrent les optiques et les feux de signalisation.

Mais l’intérieur bénéficie aussi d’un traitement aussi innovateur : un de nos exemplaires profitait d’assises avant dessinées « dans l’esprit d’un sofa » en vue de plus de confort et de convivialité.

Citroën C4 Cactus e-HDi 92ch ETG6 2014

Cette disposition implique que les commandes de la boîte de vitesses pilotée ETG6 se retrouvent sur la console centrale, ce qui permet de libérer de l’espace aux places avant. En outre, le frein à main adopte une poignée très futuriste.

Citroën C4 Cactus e-HDi 92ch ETG6 2014

Pour anticiper les changements de rapport, ce système baptisé « Easy Push« , est secondé par des palettes au volant.

Dans l’exemplaire à boîte manuelle, les sièges avant sont séparés par une console traditionnelle qui inclut un frein à main à la commande on ne peut plus classique.

Citroën C4 Cactus e-HDi 92ch ETG6 2014

Les portières sont pourvues de poignées d’un style qui les rapprochent plus de la maroquinerie…

En pratique, ses sièges s’avèrent finalement confortables et la partie centrale du dossier devient un bon accoudoir en se rabattant vers l’avant mais il ne recèle aucun espace de rangement.

Citroën C4 Cactus BlueHDi 100ch bv5 2014

A l’arrière, les places sont confortables et permettent à deux adultes et un enfant d’entamer un long trajet.

Citroën C4 Cactus BlueHDi 100ch bv5 2014

En revanche, afin de gagner du poids, les vitres ne sont pas descendantes mais s’ouvrent en compas.

Citroën C4 Cactus e-HDi 92ch ETG6 2014

Certes, cela permet de gagner 11 kilos, mais nous estimons que c’est un peu mesquin, tout comme pour la banquette rabattable en un seul tenant qui fait gagner 6 kilos sur la balance. Apparemment, les critiques ont été entendues car une banquette fractionnable 1/3 – 2/3 sera disponible en 2015.

Citroën C4 Cactus e-HDi 92ch ETG6 2014

Le coffre dispose d’une contenance de 348 dm³ à 1170 dm³ (dossier arrière rabattu), ce qui est appréciable, dommage que son seuil soit si haut.

Citroën C4 Cactus BlueHDi 100ch bv5 2014

Nos exemplaires bénéficiaient de rails de toit noir brillant ainsi que d’un toit panoramique à haute protection thermique qui réduit la transmission des rayons infrarouge et ultraviolet.

Avec une protection similaire à des lunettes de soleil de catégorie 4, ce toit se dispense d’un volet occulteur d’où encore un gain de poids.

Citroën C4 Cactus BlueHDi 100ch bv5 2014

La planche de bord a, elle aussi, reçu un vent de fraîcheur par l’utilisation d’une interface 100% digitale qui regroupe toutes les commandes et un combiné d’instruments remplacé par un écran digital où le compte-tours reste aux abonnés absents. Ces écrans permettent de dégager totalement le plancher tandis que le passager avant bénéficie en partie supérieure d’un bon espace de rangement.

L’adaptation à ces écrans nécessite qu’une petite demi-journée et présente l’avantage d’être intuitive. La tablette tactile 7″ que Citroën qualifie de « infotainment » peut se relier au smartphone, et au portail embarqué CITROËN Multicity Connect via une clef 3G.

En outre, elle sert d’écran à la caméra de recul. Dommage que dans l’obscurité, les feux de recul ne soient pas plus puissants !

Citroën C4 Cactus BlueHDi 100ch bv5 2014

Au niveau de la sécurité, stupéfaction : l’Euro-NCAP n’a actroyé que quatre étoiles sur les cinq ! Citroën nous avait habitués à des cotes maximales !

Apparemment, la C4 Cactus n’offre qu’une médiocre protection de la poitrine du conducteur lors du sévère test du poteau latéral (passagers adultes : 82 %) En outre, la tête d’un enfant de 18 mois subirait des accélérations excessives lors d’accident (enfants : 79 %).

Toutefois, saluons le bon résultat pour les piétons (80 %). Quant à l’assistance à la sécurité, la panoplie de la C4 Cactus paraît un peu faiblarde aux yeux des inspecteurs de l’EuroNCAP (54 %)

 

Signalons que l’EuroNCAP a modifié sa manière de coter : il en ressort une plus grande sévérité à l’égard des voitures testées.

En d’autres termes, un véhicule qui a obtenu cinq étoiles il y a un an, en perdra probablement si celui-ci repasse les tests d’aujourd’hui ! En conclusion, les étoiles récoltées il y a quelques années ne sont pas à comparer à celles acquises aujourd’hui.

 

Citroën C4 Cactus e-HDi 92ch ETG6 2014

 

Sur route

 

Pour cet essai, la rédaction a disposé de deux C4 Cactus propulsées par deux différents moteurs diesels :

  • le e-HDi de 92 ch avec boite robotisée ETG6
  • le BlueHDi de 100 ch avec boîte manuelle 5v

Ce qui surprend dès les premiers tours de roues, c’est la légèreté du véhicule : il y a belle lurette que la rédaction n’a pas ressenti un tel dynamisme au volant d’un véhicule de ce segment pourtant bien fourni.

Malgré une modeste puissance de 92 ch. à 3750 rpm, le e-Hdi est déjà suffisant pour garder une belle vitalité, que ce soit sur route ou en ville. La chasse au poids s’est donc révélée payante !

Citroën C4 Cactus e-HDi 92ch ETG6 2014

Comme d’habitude, le freinage est digne d’une Citroën…

Citroën C4 Cactus e-HDi 92ch ETG6 2014

C’est dommage que la boîte pilotée ETG6 vient assombrir ce tableau apparemment idéal : malgré ses nombreux perfectionnements, cette boîte n’en fait qu’à sa tête : soit, elle rétrograde de manière inappropriée soit, ses passages des rapports sont trop lents. Dès lors, il faut devancer ses choix au moyen des palettes situées derrière le volant. C’est contradictoire avec l’apparente simplicité du système « Easy Push » tant vanté par Citroën.

Pour une conduite sportive, il faudra user et abuser de cette astuce et cela se fera à l’oreille, vu l’absence de compte-tours. En outre, pour les manœuvres, il est malaisé de doser avec précision la vitesse, et les à-coups sont difficiles à éviter.

Citroën C4 Cactus BlueHDi 100ch bv5 2014

Il faudra donc plutôt se rabattre sur la boîte manuelle à cinq rapports que nous avons pu également testée à bord d’un exemplaire propulsé par le 1.6 BlueHDi de 100 ch. à 3500 rpm avec 87 g de CO2 au km.

Citroën C4 Cactus BlueHDi 100ch bv5 2014

Mais ce choix vous fera perdre les assises avant « dessinées dans l’esprit d’un sofa » au profit de deux sièges avant séparés par un frein à main traditionnel plus facile à manipuler et surmonté d’un accoudoir escamotable.

Pour avoir essayé les deux transmissions, l’avantage de la boîte manuelle à cinq vitesses est indéniable : même si sa commande est caoutchouteuse, les à-coups ont disparu au profit d’une accélération plus franche.

 

Citroën C4 Cactus e-HDi 92ch ETG6 2014

Au niveau de la consommation, les motoristes de PSA ont vu juste : leurs moteurs sont vraiment très performants. De même, leur consommation est aussi particulièrement basse ; sur l’entièreté des parcours réalisés, la consommation est souvent restée inférieure à 5 litres aux cent (4,8 l) et avec son réservoir de 50 litres (1.6 e-HDi), une autonomie d’un millier de kilomètres est tout à fait concevable sur routes ouvertes.

Avec la boîte traditionnelle et le moteur 1.6 BlueHDi et sur des parcours quasi identiques, nous avons obtenus des consommations encore plus basses : environ 4,6 litres aux cent kilomètres.

En ville, il est même compliqué de dépasser les 6 litres. Cette sobriété découle de sa masse contenue, mais cette légèreté s’exprime aussi dans certains de ses matériaux : sur route cabossée, ça cliquetait au niveau du tableau de bord du modèle équipé de la boîte ETG6.

Mais bon, la C4 Cactus fait ses maladies de jeunesse…

 

Spécifications techniques

 

Dimensions (en mm)

Citroën C4 Cactus BlueHDi 100ch bv5 2014

Citroën C4 Cactus BlueHDi 100ch bv5 2014

Citroën C4 Cactus BlueHDi 100ch bv5 2014

Citroën C4 Cactus BlueHDi 100ch bv5 2014

 

1.6 e-HDi 92 1.6 BlueHDi 100
Performances
Accélération  0 à 100 km/h 11,4 sec. 10,7 sec.
Accélération sur 1000 m 32,4 sec. 32,4 sec.
Vitesse de pointe 182 km/h 184 km/h
Consommation normalisée 3,5 litres/100km 3,4 litres/100km
Moteur
Cylindrée 1560 cm³ 1560 cm³
Carburant Diesel Diesel
Puissance 92 ch/_68 kW 100 ch/_73 kW
Couple maximum 230 Nm 254 Nm
Boite de vitesse Robotisée 6 vitesses Manuelle 5 vitesses
Norme d’émission E6 E6
Émission CO2 92 g/_km 87 g/_km
Divers
Poids 1130 kg 1145 kg
Réservoir 50 litres 45 litres*

 

* Contrairement au moteur 1.6 e-HDi, les versions équipées du 1.6 BlueHDi sont dotées d’un réservoir de 45 litres ainsi que d’un petit réservoir de 5 litres d’additif AdBlue®

 

 

Conclusions

 

Citroën vient de recréer la voiture compacte : avec le temps, celle-ci s’est alourdie et allongée de façon inquiétante : il suffit de comparer la taille et la masse d’une Citroën ZX d’il y a vingt ans (environ 1000 kg et 4,08 m) avec celle de sa remplaçante d’aujourd’hui, la Citroën C4 (1.200 kg et 4,33 m), pour s’en rendre compte.

Citroën C4 Cactus e-HDi 92ch ETG6 2014

La chasse au superflu s’est révélée audacieuse voire risquée : le dossier de la banquette arrière en un seul bloc et les vitres arrière à compas en sont les séquelles.

En termes d’équipements, malgré son credo, la C4 Cactus peut être pourvue comme n’importe quelles autres Citroën, de « créatives technologie » si chères à la marque aux doubles chevrons.

Citroën C4 Cactus BlueHDi 100ch bv5 2014

Proposée pour moins de 15.000 EUR pour le modèle d’appel « C4 Cactus 1.2 VTi 75 Start« , la C4 Cactus rentre dans le rang avec ses versions plus huppées.

Equipé du 1.6 e-HDi avec ETG6 notre exemplaire en finition Shine frisait les 22.000 EUR tandis que son jumeau propulsé par le 1.6 BlueHDi secondé par une boîte manuelle à 5 rapports était pratiquement au même prix…

L’innovation a quand même son prix !

 

Néanmoins, suite à une EXPÉRIENCE PERSONNELLE MALHEUREUSE, je peux affirmer que l’importateur belge de PEUGEOT suit RIGOUREUSEMENT la GARANTIE.

Comme depuis quelques années, les PEUGEOT et CITROËN sont importées en Belgique par le MÊME IMPORTATEUR, ses CRITÈRES ÉTHIQUES doivent être les mêmes que ce soit une Peugeot ou une Citroën ou une DS…

A bon entendeur, salut ! (Christian Bouchat – Rédacteur en chef)