ESSAI : Citroën C3 : l’art de se différencier

Classé dans : Essais - Citroën (F) | 0

Citroën C3 2010

Après avoir été construit en un peu plus de deux millions d’exemplaires, la Citroën C3 tire sa révérence et passe la main à la nouvelle C3.


Présentée en septembre 2009, la C3 nouvelle mouture a la prétention de se distinguer en offrant à son propriétaire une nouvelle façon de vivre la route.

Pari peut-être ambitieux… mais lumineux !

 

Une autre vision de la route.

 

De profil, elle récupère les formes arrondies de l’ancienne C3 et reste sous la barre des quatre mètres de long, ce qui est heureux. A l’arrière, les feux triangulaires ont cédé la place à des feux en forme de… chevrons.

Citroën C3 2010

A l’avant, sa nouvelle calandre trapézoïdale lui donne un air plus agressif.

Citroën C3 2010

Mais que dire alors de l’immense pare-brise proposé en option*? Celui-ci, qui répond au nom de « Zénith », est « hénaurme » et procure une luminosité et une visibilité tout à fait exceptionnelles voire même déroutantes.
Citroën a prévu une zone dégradée progressive afin de protéger les occupants avant des rayons ardents de l’astre du jour .

* Dès la finition confort.

Citroën C3 2010

En outre, si celui-ci est bas sur l’horizon, le constructeur a imaginé la possibilité d’occulter la zone supérieure au moyen d’un rideau rigide monté sur glissière et équipé de deux pare-soleil.

Ces derniers ne sont pas pourvus de miroir de courtoisie et ne peuvent pas pivoter sur les côtés en cas de soleil rasant latéral. Notons aussi que le crâne des « grands gabarits » est en contact avec ce rideau lorsqu’il n’est pas déployé.

Sur les modèles pourvus du pack « Visibilité » (allumage automatique des feux, essuie-glace automatiques et rétroviseur intérieur électrochrome) on découvre une rangée de trois DEL blanches intégrées sur une mince latte fixée en haut du pare-prise.
Comme toute Citroën qui se respecte, il y a un diffuseur de parfum d’ambiance.

Citroën C3 2010

L’intérieur fait plus cossu que la précédente C3, et est suffisant pour accueillir quatre adultes.

S’inspirant de l’asymétrie de la planche de bord de la Toyota IQ, la partie inférieure de la boîte à gant n’est pas « intrusive » et offre au passager avant la possibilité de se décaler suffisamment vers l’avant pour permettre à la personne assise derrière lui de trouver plus de place pour ses jambes.

Citroën C3 2010

Les sièges sont moelleux mais manquent de soutien latéral et leur assise peut paraître un peu courte pour certains. Un accoudoir peut être prévu entre les sièges conducteur et passagers. Il peut heureusement être relevé car il gêne l’accès au frein à main et au levier de vitesses.

La planche de bord utilise des matériaux de bonne qualité. Elle est égayée par un bandeau gris ou style alu. Les ouies latérales chromées se reflètent dans les vitres latérales.

Pour les mélomanes, la nouvelle C3 peut être équipée d’un système HiFi d’excellente qualité avec prises USB et Jack. Notons toutefois que l’emplacement des raccordements se situe entre les sièges, à la hauteur du frein à main. Cette position est assez insolite et insuffisamment protégée.

Le coffre offre 300 litres de contenance. Il peut être agrandit en rabattant la banquette arrière fractionnable 1/3 – 2/3 mais le plancher ainsi dégagé n’est pas plat.
A noter que la planche porte-chapeaux peut se ranger aisément dans le fond du coffre.

Citroën C3 2010

Au niveau sécurité, la C3 garde ses quatre étoiles comme lors du test précédent réalisé en 2002 : on notera cependant une médiocre protection contre le coup du lapin.

 

Citroën C3 2010

Une tenue de route confortable.

Passé le premier étonnement suite à la longueur démesurée du pare-brise, le conducteur trouvera facilement une bonne position de conduite avec des commandes bien regroupées autour du volant. Certaines comme les leviers du régulateur/limiteur de vitesse et du système multimédia sont cachés par la jante du volant et réclameront une certaine accoutumance.

Le volant de la version « exclusive » est bardé d’une moulure en alu brossé, particulièrement « glaciale au toucher » quand on prend le véhicule par une froide matinée d’hiver. Le volant des versions de milieu et de bas de gamme ne sont pas pourvus de cet appendice.

Suivant les versions, les données de l’ordinateur de bord seront affichées soit sur la console centrale soit au niveau du compteur kilométrique. Pour ne pas être distrait durant les parcours nocturnes, une fonction »Black Panel » n’éclaire que le tachymètre et le limiteur de vitesse (si ce dernier est utilisé).

La jauge de carburant est de type digital. Toujours à propos du carburant, sachez que les versions diesel possèdent un réservoir de 45 litres alors que les versions essence voient leur contenance augmenter de cinq litres.

Citroën C3 2010

Il nous a été possible d’essayer la nouvelle C3 avec trois moteurs différents : le 1,4 75 ch., le 1,4 HDi 70 ch. et le 1,6 HDi 90 ch.

La version essence (1,4i 75 ch.) s’avère assez polyvalente pour le petit rouleur. Bien évidemment, il faudra jouer du levier de vitesses pour garder le 120 km/h sur autoroute en Ardennes… Cela ne l’empêche pas de rester franchement sous la barre des huit litres en ville. En dehors des agglomérations, il est même tout à fait possible de descendre sous les 6 litres aux cent kilomètres.

Le 1,4 HDi a naturellement l’avantage du couple (160 Nm à 2000 rpm par rapport à 118 Nm à 3300 rpm), mais comme à son habitude, il reste sonore. Sa consommation est naturellement beaucoup plus avantageuse : environ 4,5 l/_100 km sur route ouverte. Comme son homologue à essence, il faudra jouer du levier de vitesses pour gravir décemment certaines côtes.

Quant au 1,6 HDi, il est remarquable : par rapport au 1,4 HDi, outre ses vingt chevaux supplémentaires délivrés au même nombre de tours (4000 rpm), son couple de 215 Nm à 1750 rpm fait toute la différence et consent une certaine paresse avec le levier de vitesses. Sa consommation est encore plus basse que son petit frère : sur la même route ouverte, la consommation est tombée à 4,3 l/_100 km. En adoptant un style de conduite paisible, votre serviteur s’est même permis un joli 3,8 l/_100 km sur un parcours d’environ 150 km.

Au niveau de la conduite, tout est doux sur cette voiture, la maltraiter ne fait qu’engendrer des prises de roulis et vos passagers vous le feront remarquer d’autant plus qu’il n’y a pas de poignée de maintien…

Au début de la prise en main, la direction donne un curieux ressenti de mollesse, mais cela n’affecte pas sa précision. De même, le levier de vitesses n’a pas cette fermeté que l’on retrouve par exemple dans une Mazda. En revanche, les freins correspondent bien aux autres produits de la Marque aux chevrons : ils sont puissants !

Qu’en penser ?

 

La nouvelle C3 a bien évolué : plus cossue, plus silencieuse et d’un poids contenu, elle correspond bien à l’ambition de ses concepteurs : à savoir rouler différemment.

Ces moteurs sont tous plaisants, la palme revenant naturellement au 1,6 HDi, particulièrement à l’aise dans cette carrosserie.

Citroën C3 2010

Quant à son immense pare-brise, finalement on s’y habitue assez vite : la visibilité vers l’avant est inédite ! Plus besoin de se payer un torticolis pour guetter quand le feu passe au vert…

Mais attention aux éclats de pare-brise : mon petit doigt me dit que son remplacement ne sera pas nécessairement bon marché !

Néanmoins, suite à une EXPÉRIENCE PERSONNELLE MALHEUREUSE, je peux affirmer que l’importateur belge de PEUGEOT suit RIGOUREUSEMENT la GARANTIE.

Comme depuis quelques années, les PEUGEOT et CITROËN sont importées en Belgique par le MÊME IMPORTATEUR, ses CRITÈRES ÉTHIQUES doivent être les mêmes que ce soit une Peugeot ou une Citroën ou une DS…

A bon entendeur, salut ! (Christian Bouchat – Rédacteur en chef)

 

Données techniques

 

Fichier Citroën à télécharger

Citroën C3 2010