ESSAI : La Cruze HB5, un désir européen comblé

Offrant la même habitabilité que la Cruze en berline 4 portes , jumelle « américano-coréenne » de l’Opel Insignia, cette version à hayon permettra à la Cruze de dynamiser les ventes Chevrolet en Europe.

Chevrolet Cruze 5HB 1.7 VCDI 2012


Une ligne plus européenne

 

Depuis son lancement commercial en 2009, la Chevrolet Cruze a connu une diffusion discrète en Europe alors qu’elle faisait un carton sur les autres continents et notamment aux Etats-Unis… (plus de 1.700.000 exemplaires construits)

Il est vrai qu’en Belgique, les concessions de la marque au papillon ne sont qu’environ nonante. Mais il y a aussi une différence de goût : l’ancien continent est plus friand de voitures cinq portes !

Chevrolet Cruze 5HB 1.7 VCDI 2012

Conscient de cette particularité propre aux consommateurs européens, Chevrolet s’est penché sur une nouvelle mouture de la Cruze, la 5HB.

Derrière cette étrange appellation qui rappellera pour certains d’entre nous le coach DB HBR5, il faut comprendre « Hatch Back 5 portes« …

Chevrolet Cruze 5HB 1.7 VCDI 2012

La démarche de Chevrolet est à l’opposé des autres constructeurs européens : au lieu d’ajouter un « sac à dos » à une voiture à l’origine bicorps, ce constructeur s’est évertué à réduire la taille d’une berline trois volumes en essayant de garder un équilibre visuel.

Chevrolet Cruze 5HB 1.7 VCDI 2012

Il s’ensuit une silhouette où de l’avant, rien n’a changé : on retrouve cette même calandre séparée par un jonc horizontal au milieu duquel trône le fameux papillon de la marque.

Chevrolet Cruze 5HB 1.7 VCDI 2012

De profil, malgré un porte à faux réduit, la Cruze HB5 reste équilibrée, quoique le montant C aurait pu être un peu moins massif et s’alléger par l’intégration d’une petite vitre de custode…

Chevrolet Cruze 5HB 1.7 VCDI 2012

Quant à l’arrière, il est entièrement neuf.
Les feux arrière restent intégrés au montant C et ne débordent pas sur la partie ouvrante comme sur la berline. L’accessibilité au coffre se voit naturellement magnifiée.

En outre, le large hayon peut se rabattre avec une vraie poignée alors que le coffre de la berline tricorps vous oblige toujours à vous salir les mains à la carrosserie.

Sa longueur hors tout dépasse légèrement les 4,5 m.

Chevrolet Cruze 5HB 1.7 VCDI 2012

A l’intérieur de l’habitacle, peu de changement : comme l’empattement est le même, l’accessibilité reste identique à la « quatre portes » et c’est tant mieux !

Chevrolet Cruze 5HB 1.7 VCDI 2012

Le style du tableau de bord fait plus sérieux que sur les modèles Aveo et Spark où la fantaisie a pris le pouvoir…

Chevrolet Cruze 5HB 1.7 VCDI 2012

Il est vrai que le lignage de la Cruze est aussi plus germanique ! La qualité des matériaux employés reste cependant en retrait par rapport à l’Opel Astra, sa cousine d’outre Rhin.

Comme la « quatre portes » essayée au printemps 2010, le dessin du tableau de bord reprend les galbes de celui de l’Opel Insignia à la différence que celui-ci est tapissé de tissus du plus bel effet. Ces galons de tissus sont aussi posés sur le revêtement interne des quatre portières. Gageons que sa tenue dans le temps reste bonne.

La nuit, comme sur toutes les Chevrolet actuelles, l’éclairage est de couleur bleue, ce qui – d’après certains spécialistes – est excellent pour combattre la somnolence lors de longs trajets…

Chevrolet Cruze 5HB 1.7 VCDI 2012

L’équipement est correct : l’air conditionné est manuel sur les versions LS et LT et ne devient électronique que sur le niveau de gamme LTZ. En équipement audio et communication, deux packs sont proposés :

 

  1. L’Audio Pack, comprenant une radio-cd-mp3 avec AUX & USB, Bluetooth audio & téléphone avec commandes au volant et six haut-parleurs.
  2. Et en option, et seulement sur les versions LT et LTZ, ce pack peut être remplacé par le « Navi Pack » qui incorpore en plus un GPS et un écran couleur 7″ et six haut-parleurs « Premium ». Pour qui possède une Opel, les couleurs criardes du graphisme de ce système de navigation ne le dépayseront pas…

 

La colonne de direction est réglable en hauteur et en profondeur. Les sièges avant accueillent des conducteurs au gabarit occidental.

Chevrolet Cruze 5HB 1.7 VCDI 2012

A l’arrière, la place est suffisante pour des adultes de taille moyenne.

Les appuie-tête totalement intégrés aux sièges poseront toutefois un problème au conducteur car ils obstruent partiellement la visibilité vers l’arrière.

En revanche, en matière de chargement, les progrès par rapport à la versions quatre portes sont indéniables : le coffre propose une capacité de 413 dm³ à 883 dm³ dont l’accès est très aisé en toute circonstance.

Chevrolet Cruze 5HB 1.7 VCDI 2012

Au niveau de la sécurité, la Chevrolet Cruze quatre portes avait réussi en 2009 un sans faute avec cinq étoiles. Il en est naturellement de même pour cette version à cinq portes.

 

Un moteur connu et des prestations honnêtes

 

En plus des deux moteurs à essence et du moteur diesel de 2,0 litres de la berline quatre portes, la Cruze 5HB se voit gratifiée du moteur de 1686 cm³ de l’Astra 1.7 CTDI ECOflex développant une puissance de 130 ch. à 4000 rpm et un couple de 300 Nm entre 2000 et 2500 rpm.

Appelé 1.7 VCDI chez Chevrolet, ces émissions sont de 117 g de CO2, ce qui peut le rendre fiscalement attractif, tant pour l’acheteur privé que pour une entreprise.

Ce moteur est pourvu d’un dispositif « Stop & Start » très réactif… un peu trop même : il est sage de le désactiver lors des manœuvres de stationnement.

Chevrolet Cruze 5HB 1.7 VCDI 2012

Puissant et relativement bien insonorisé, il ne fait entendre son son rocailleux que dans ses montées en régime. Quant à sa consommation, Chevrolet avance 4,5 l/_100 km avec 117 g CO2 au kilomètre.

Au terme d’un essai de 400 km sur routes diverses, la Cruze a brûlé en moyenne 5,1 l de diesel aux cent kilomètres. Suivant l’ordinateur de bord, l’autonomie restante était d’environ 650 km.

Avec son réservoir de 60 litres, il est donc tout à fait possible de dépasser les 1000 km d’autonomie.

Chevrolet Cruze 5HB 1.7 VCDI 2012

Sa tenue de route est sécurisante et son roulis en virage est pratiquement inexistant.

La boîte de vitesses à six rapports se manie fermement et les freins sont facilement dosables. Sa direction est bonne et relativement légère mais elle n’arrive pas à la précision que l’on peut ressentir chez certains modèles de la concurrence.

 

Données techniques et prix

 

Voir fichier Acrobat ® à télécharger

 

Une bonne familiale

 

Avec ses dimensions généreuses et sa faible consommation; la Cruze 5HB se profile aussi comme une automobile anti-crise : par rapport à l’Opel Astra de même motorisation, la Cruze est vendue plus de 6000 EUR moins chère !

Chevrolet Cruze 5HB 1.7 VCDI 2012

Evidemment, la qualité de la finition diffère de sa cousine européenne, mais est-ce là un critère relevant par ces tristes temps qui courent ?

Chevrolet Cruze SW 2013

Et pour enfoncer le clou, une version break appelée SW complète déjà la gamme. Chevrolet mise d’ailleurs beaucoup sur cette dernière : 60 % des ventes en Belgique lui serait même attribuée…