ESSAI : La nouvelle BMW 220i Cabrio, une 120i Cabrio en mieux

Classé dans : Essais - BMW | 0

Reprenant le flambeau de la Série 1 Cabrio qui a été produite à 130.000 unités, la Série 2 Cabrio se distingue de sa devancière par ses dimensions légèrement en hausse, des moteurs à la fois plus sobres et plus performants mais un poids en baisse.


BMW 220i cabrio 2015


Sera-ce suffisant pour devenir la star des cabriolets BMW cet été ?


Une esthétique bien connue

 

En plaçant côte à côte une série 1 et 2 Cabrio, il est malaisé d’en trouver directement les différences car elles reprennent toutes les deux le style « BMW » où les caractéristiques telles qu’un court porte-à-faux, un long capot moteur et un habitacle reculé sont des « marques de fabrique ».

 

BMW 220i cabrio 2015

 

Certes, règle en main, on lui décèle de plus grandes dimensions ainsi qu’un coffre plus spacieux (de 20 à 30 litres en plus).

 

BMW 220i cabrio 2015

 

Comme sa devancière, la batterie a trouvé refuge à l’arrière, sous le coffre .

 

BMW 220i cabrio 2015

 

Mais la place à bord n’a pas fondamentalement évolué : même si l’habitabilité a changé (l’accès aux sièges arrière s’est élargi de 11 mm !), elle est toujours réservée à deux adultes et deux jeunes adolescents.

 

BMW 220i cabrio 2015

 

La capote en toile à commande électrique est disponible en trois teintes : noir (de série), anthracite à éclat argenté ou marron à éclat argenté comme la voiture de l’essai.

 

Celle-ci bénéficie d’une couche d’isolation supplémentaire assurant un meilleur confort acoustique : suivant BMW, le niveau sonore intérieur a diminué de 5 dB (A) à l’avant et de 7 dB (A) aux places arrière.

 

BMW 220i cabrio 2015

 

Enregistrons que son ouverture et fermeture se réalisent en une vingtaine de secondes et sont possibles jusqu’à une vitesse de 50 km/h.

 

BMW 220i cabrio 2015

 

Un fan de la marque aura cependant remarqué des feux avant plus effilés encadrant une calandre plus large ainsi que des flancs plus travaillés. Remarquons que les rétroviseurs extérieurs ne possèdent pas de rabattage électrique de série.

 

BMW 220i cabrio 2015

 

Avec son poste de conduite orienté vers le conducteur, l’instrumentation reste aussi très similaire à feue la 120i Cabrio.

 

BMW 220i cabrio 2015

 

On y trouve entre autre, le célèbre système de commande iDrive incluant un écran plat bien visible sur le tableau de bord. Selon l’équipement choisi, il mesurera 6,5 ou 8,8″ et sera associé au GPS.

 

Sa commande est logée sur la console centrale et se présente sous la forme d’un pavé tactile permettant d’écrire du bout du doigt. Sont également disponibles, un dispositif mains libres avec connexion USB, une unité de réception pour la diffusion audio numérique (DAB) et un système audio HiFi Harman Kardon.

 

BMW 220i cabrio 2015

 

Par rapport à sa devancière, l’habitacle montre plus de possibilités de rangement comme de grands bacs de portes acceptant des bouteilles d’un litre, deux porte-gobelet sur la console centrale et un rangement sous l’accoudoir central avant. Signalons que certains espaces de rangement ont reçu un revêtement en caoutchouc empêchant les objets de riper.

 

La climatisation est automatique et comporte un mode cabriolet qui, pour assurer une température agréable à l’intérieur, augmente automatiquement sa puissance en fonction de la vitesse du cabriolet. Les sièges de notre exemplaire étaient en cuir et chauffants. Leurs surfaces ont été traitées afin de réduire l’échauffement du cuir exposé au soleil.

 

Quoique fermes, ils restent accueillants mais ne disposent pas en série d’un réglage lombaire.

 

BMW 220i cabrio 2015

 

Les matériaux utilisés sont bien ajustés et de bonne facture. Cependant, l’exécution en bois « noble Fineline Pure avec incrustation Oxidsilber matt » adoptée par BMW fait furieusement penser aux meubles commercialisés par une certaine grande marque suédoise…

 

BMW 220i cabrio 2015

 

Décapoté, il sera indispensable de disposer à l’arrière d’un filet anti-remous. La partie inférieure de sa nouvelle version peut être soulevée afin de déposer des bagages sur la banquette arrière et d’utiliser éventuellement la trappe de chargement.

 

BMW 220i cabrio 2015

 

Non utilisé, il se replie aisément et se range dans une pochette prévue à cet effet.

 

BMW 220i cabrio 2015

 

Au niveau de la sécurité, la rigidité torsionnelle de la carrosserie s’est accrue d’environ 20 % par rapport à la devancière.

 

A moteur égal, le poids de la 220i est 80 kg inférieur à la 120i grâce à la construction allégée ‘intelligente’. En 2012, la BMW série 1 avait obtenu cinq étoiles aux crash-tests EuroNCAP.

 

BMW 220i cabrio 2015

 

Comme sa devancière, la Série 2 Cabrio recourt à des airbags avant, latéraux et protège-tête ainsi qu’à un système de protection anti-retournement intégré. La protection des piétons est optimisée par un capot moteur actif.

 

Sur route

 

Là encore, pas de différences fondamentales : on retrouve donc les qualités du Cabrio 120i, à savoir une direction consistante mais très précise ainsi qu’une agilité qui ne fera que taire partiellement le poids plus conséquent du cabriolet par rapport au coupé 220i sorti voici un an (soit environ 240 kg !).

 

La suspension est ferme, mais jamais dure, elle convient très bien aux petites routes sinueuses.

 

BMW 220i cabrio 2015

 

Par rapport au cabriolet de la Série 1, les moteurs sont aussi plus performants. Le moteur de l’exemplaire essayé est un quatre cylindres en ligne essence de 1997 cm³ à technologie TwinPower Turbo avec injection directe et distribution variable. Il est conforme aux normes antipollution Euro 6. La puissance de ses 184 ch arrive de manière très linéaire et sans débordement jusqu’à 5000 rpm.

 

Ses reprises sont également excellentes grâce à un couple maximum de 270 Nm qui se distille déjà à partir de 1250 rpm pour rester constant jusque 4500 rpm.

 

BMW 220i cabrio 2015


La 220i Cabrio dispose de série de trois modes de conduites : Confort, Sport et Eco Pro, qui permet de régler son comportement dynamique.

 

Le mode Confort et Eco Pro sont très similaires en termes de dynamisme, en revanche, le mode Sport est très gratifiant. Outre une direction plus incisive, sa réponse plus directe à l’accélérateur est particulièrement jouissive mais dangereuse pour votre permis !

 

BMW 220i cabrio 2015

 

La boîte de vitesses automatique est prompte à changer ses huit rapports et seconde parfaitement le moteur. Toutefois, au niveau consommation, ce moteur n’atteint pas les niveaux auxquels prétend atteindre le constructeur : en roulant ‘gentiment cheveux au vent’, il est difficile de descendre sous les sept litres aux cent kilomètres.

 

Après 500 km d’essai réalisé presque exclusivement en Ardenne et en Famenne à une allure moyenne d’un peu plus de 50 km/h, l’ordinateur de bord indiquait encore une autonomie de 125 km, confirmant ainsi une consommation de plus de 8 L/_100 km.

 

 

Spécifications techniques

 

Fichier Acrobat® à télécharger

 

 

Conclusions

 

Avec l’arrivée de la Série 2, le cabriolet et le coupé se démarquent nettement de la Série 1 : l’exclusivité de rouler en décapotable implique donc une montée en gamme !

 

Quant au plaisir de conduire, il est demeuré intact malgré sa prise de poids structurelle. Il procure une expérience agréable même si celle-ci se paye par une consommation qui, en se maintenant dans les huit litres aux cent, n’a rien de transcendante.

 

BMW 220i cabrio 2015

 

Plus exclusifs, ces véhicules ne sont non plus pas bon marchés : débutant à 36.300 EUR, la BMW 220i Cabrio de l’essai était bardée de 10.000 EUR d’options… ce qui n’empêche pas certains oublis comme par exemple des rétroviseurs extérieurs rabattables électriquement.

 

En premium, la concurrence ne propose que l’Audi A3 Cabriolet qui se négociera aux mêmes tarifs que la BMW.