BREVE PRISE EN MAIN : L’Audi A3 Sportback e-tron, l’hybride aux quatre anneaux

Classé dans : Essais - Audi (D) | 0

Après la VW Jetta hybride essayée il y a onze mois dans ces colonnes, Audi propose à son tour une alternative hybride de son A3.


Audi A3 Sportback e-tron 2014


Mais avec cette nouvelle version, Audi va plus loin que la Jetta Hybrid en proposant une version plug-in évoluée qui autorise une autonomie électrique de près de 50 km !


Une ligne sportive bien connue, mais une technologie inédite

 

Audi A3 Sportback e-tron 2014

Par rapport aux versions 100 % thermique l’Audi A3 Sportback e-tron ne diffère que par quelques détails comme une calandre spécifique, des jantes aluminium pour les versions Ambition et Ambiente, et des logos ‘e-tron’ placés sur la malle arrière et la calandre. Autre détail, les quinze branches de ses jantes, une spécificité stylistique propre à l’e-tron, sensée rappeler les aubes d’une turbine…

A l’intérieur de l’habitacle, le système d’information du conducteur se distingue par son écran d’accueil au sigle e-tron, le système de navigation MMI® (avec écran escamotable) optionnel avec un contenu spécifique « e-tron », les logos e-tron dans l’habitacle et sur les seuils des portes.

Audi A3 Sportback e-tron 2014

Le compte-tours a cédé sa place à un « wattmètre » qui indique la puissance totale du système, le mode de transmission et l’état de la charge de la batterie haute tension. L’écran MMI® affiche aussi les flux énergétiques du système hybride à l’aide de graphiques.

Quant au coffre, il dispose d’un volume de 280 dm³ à 1120 dm³ quand le dossier de la banquette arrière est rabattu.

Audi A3 Sportback e-tron 2014

Sa propulsion est réalisée par deux moteurs : un moteur 1.4 TFSI délivrant une puissance de 150 ch. (110 kW) et un moteur électrique de 102 ch. (75 kW) en forme de disque intégré à une boîte six vitesses S tronic conçue spécialement à cet effet. Le moteur électrique fournit son couple maximal (330 Nm) au démarrage jusqu’à 2000 rpm, tandis que le moteur TFSI délivre toute sa puissance entre 1750 et 4000 rpm.

Les éléments de la batterie Lithium-Ion de 8,8 kWh ont été logés sous le coffre et dans le tunnel de transmission autorisant ainsi une répartition du poids entre les essieux avant et arrière proche de 50 % /50 % . En cas de choc, celle-ci est automatiquement déconnectée de l’alimentation du véhicule et aucun courant ne peut donc être transmis à la carrosserie.

Audi A3 Sportback e-tron 2014

Sa charge s’effectue par une prise dissimulée derrière les quatre anneaux du logo Audi de la calandre. Avec une prise industrielle délivrant 16A sur 230 V, il faudra 2h15 pour effectuer une charge complète. Grâce à un smartphone ou à un portail web spécialement dédié à l’Audi A3 e-tron, il est possible de programmer cette recharge dans le temps ; par exemple, la nuit en cas de tarif bi-horaire, et de lancer la climatisation de l’habitacle avant sa mise en route, histoire d’épargner l’autonomie du véhicule…

L’Audi A3 Sportback e-tron offre de nombreux modes de fonctionnement :

  • Le mode pur électrique (EV) (engagé par la touche « EV » sur tableau de bord) qui permet de rouler 50 km avec une batterie chargée à 100 %. Dans ce mode, la vitesse maximale est de 130 km/h
  • Le mode hybride où les deux moteurs (thermiques et électrique) fonctionnent suivant différents paramètres à définir par l’Audi Drive Select : soit pour utiliser la batterie jusqu’au bout, soit de maintenir sa charge ou même, de l’augmenter…

Lorsque le sélecteur de vitesse e-S tronic, est en « D » et la pédale d’accélérateur relâchée, les deux moteurs se désactivent temporairement (mode « roues libres »). De cette façon, le couple du frein moteur est éliminé (énergie cinétique), ce qui augmente indirectement l’autonomie.

En revanche si le sélecteur est en « S », le système récupère l’énergie lors du freinage. Dans cette configuration, il est aussi possible de faire fonctionner les deux moteurs simultanément dans un usage « Boost » , ce qui donne un couple cumulé de 350 Nm et une puissance de 205 ch. permettant d’abattre le kilomètre en 7,6 s et la vitesse maximale correspond alors à 222 km/h.

Audi A3 Sportback e-tron 2014

Si l’autonomie « EV » n’est que de 50 km, suivant le constructeur, elle est apparemment suffisante pour une journée.

En revanche la combinaison moteur électrique et thermique donne une autonomie théorique de 940 km, ce qui est appréciable. Toujours théoriquement, le taux moyen d’émission de CO2 est d’à peine 35 g, ce qui correspond à une consommation de 1,5 l aux 100 km.

 

Brève prise en main

 

Il a été donné à la rédaction la possibilité d’effectuer un essai d’une petite demi-heure au volant de l’Audi A3 hybride.

Audi A3 Sportback e-tron 2014

A son volant, on retrouve la tenue de route typique de l’A3, même si celle-ci transbahute quand même près de 300 kg supplémentaires.

  • Le mode électrique étonne naturellement par son silence et son dynamisme.
  • Le mode Dynamic permet une tenue de route « virile » et le boost exacerbe encore un peu plus ce caractère sportif.
  • Quant au « Efficient mode », il bride la puissance, mais sans excès, ce qui est tout bénéfice pour la consommation et donc l’autonomie.

 

Audi A3 Sportback e-tron 2014

La boîte e-S tronic réagit rapidement mais le nombre de modes proposés nous semble élevé et par conséquent plus difficile à assimiler que la concurrence : une position « B » pour optimaliser la récupération énergétique lors des décélérations, comme Toyota ou Nissan le proposent, nous semble plus aisé à adopter.

 

Conclusions

 

Lors de cet essai hélas trop bref, la rédaction a pu entr’apercevoir une technologie très fouillée qui nécessite une certaine accoutumance avant de pouvoir en goûter l’agrément de la conduite hybride « façon Audi« .

Audi A3 Sportback e-tron 2014

Un essai plus long permettra naturellement une approche plus nuancée, mais il est certain que l’association du binôme moteurs « électrique/thermique » avec la transmission e-S tronic s’avère être une solution plus appropriée que la boîte CVT d’un certain concurrent.