L’hiver effraie 66% des conductrices belges !

Classé dans : Sécurité | 0

Pendant des mois, le scénario hivernal catastrophe annoncé par certains a été aux abonnés absents. Par contre, aujourd’hui, l’hiver a décidé de fouetter nos sens, puisque, selon les prévisions, un froid sibérien s’abattra ces prochains jours sur nos régions, avec des températures pouvant descendre jusqu’à -10 C°.

Bien que les services d’épandage aient préparé le mieux possible le réseau routier pour résister à cette offensive hivernale, certains automobilistes ne prennent pas toujours la route l’âme sereine.

Winter drive

Une étude réalisée par Goodyear montre que pas moins de 66 pour cent des conductrices belges craignent de prendre la voiture par temps hivernal.


Les conductrices épinglent trois grandes inquiétudes lorsque l’hiver s’invite sur nos routes :

  1. le comportement inadapté d’autres usagers de la route (36%)
  2. la perte du contrôle du véhicule (21%)
  3. l’impossibilité de freiner assez court (dans une circulation dense) (14%).

Ce n’est pas étonnant compte tenu de la densité de la circulation sur les routes belges et de la fréquence des embouteillages monstres. En quatrième position de ce classement des facteurs de stress les plus courants des automobilistes féminins, nous trouvons « conduire sous une forte pluie, dans le brouillard ou dans la neige ».

« La conduite hivernale n’est pas toujours évidente », indique Greet Willekens de Goodyear. « Le matin et le soir, le revêtement est souvent glissant. En plus, en cas de pluie, de brouillard et de neige, la visibilité est fortement réduite et les conducteurs n’adaptent souvent pas suffisamment leur style de conduite en conséquence. »

Winter drive

 

Principaux conseils pour conduire en hiver :

 

1. Restez calme et maintenez vos distances

Le comportement de conduite inadapté d’autres usagers de la route est-il source de stress pour vous ?

Nous ne le soulignerons jamais assez : le maintien d’une distance suffisante dans la circulation fera toute la différence.

Sur des chaussées détrempées, mieux vaut être séparé de la voiture qui vous précède de 4 secondes. En revanche, nous vous conseillons de porter ce temps à 8 au 10 secondes en cas de routes glissantes ou enneigées.

 

2. Montez des pneus hiver

Le mythe du pneu standard flambant neuf aussi performant que le pneu hiver par temps froid poursuit son petit bonhomme de chemin.

Cependant, la réalité est tout autre : un pneu standard (état neuf ou usé) est toujours moins performant dès que la température passe sous la barre des 7°C.

GoodYear EagleUltraGrip GW

Le caoutchouc du pneu standard durcit et aura donc moins d’adhérence sur le sol. La composition du caoutchouc d’un pneu hiver est spécialement conçue pour maintenir la souplesse en dépit des basses températures.

Une voiture évoluant à 80 km/h et équipée de pneus hiver a une distance de freinage de 70 mètres. À la même vitesse, la même voiture équipée de pneus standard aurait besoin de plus de 110 mètres pour s’immobiliser, soit 40 mètres de plus qu’avec les pneus hiver.

Les pneus hiver ne sont pas un luxe superflu, surtout sous ces températures polaires.

 

3. Vous avez l’impression de perdre le contrôle de votre véhicule ?

Dans une situation d’urgence, il importe avant tout de réagir calmement.

Mieux vaut éviter d’écraser les freins.

Retirez tranquillement votre pied de la pédale de l’accélérateur et utilisez le plus possible le frein moteur. Vous éviterez ainsi que les freins ne se bloquent.

La voiture commence à déraper ?

Freinez progressivement, contrebraquez et regardez la route (ou l’issue) et pas pas l’obstacle.

 

4. Soyez très vigilant avec des températures autour de zéro

Soyez particulièrement attentif avec des températures voisines du point de congélation. En effet, l’alternance du gel et du dégel modifie l’état de la chaussée en permanence.