L’intégration de véhicules hybrides et électriques dans les flottes des entreprises : une formule rentable

Classé dans : Ecologie | 0

Une étude sur le point critique entre conduire à l’essence, au diesel ou à l’électricité, récemment menée par Alphabet Belgium, montre que l’intégration de véhicules hybrides et (semi-)électriques dans les parcs automobiles existants est un choix économiquement responsable et durable.

Hybrid vehicles


Chaque année, la société de leasing analyse, sur la base du prix d’achat, des impôts, de la TVA non récupérable, de la consommation et de la valeur résiduelle, le type de propulsion qui convient le mieux à chaque profil de conducteur.

Alors que, jusqu’à présent le choix se limitait à l’essence ou au diesel, l’étude de 2014 montre qu’il faut également prendre en compte aujourd’hui les propulsions alternatives. Même pour les conducteurs qui parcourent plus de 25.000 km par an.

 

La Belgique, pays du diesel ?

 

La Belgique est connue en Europe comme un pays roulant traditionnellement au diesel.

Les chiffres de la Febiac indiquent ainsi que parmi toutes les voitures nouvellement immatriculées en 2012, 74 % étaient des voitures au diesel, 34 % des voitures à l’essence et 1,1 % des véhicules hybrides et électriques.

Ces différences se marquent davantage encore quand il s’agit de voitures de société.

Selon Renta, 95 % des immatriculations sur le marché du leasing en 2013 étaient des voitures au diesel, contre à peine 5 % pour l’essence.

Diesel

En tant que société de leasing de premier plan en Belgique et en Europe, Alphabet attache une grande importance à la fourniture de conseils actuels et ciblés aux entreprises en matière de mobilité.

Elle analyse donc chaque année, par segment, le prix de revient des véhicules les plus courants sur le marché sur la base du Total Cost of Ownership (TCO). En fonction de ces tendances générales et de son cœur de métier, une entreprise peut ainsi choisir la voiture ou la propulsion la plus adéquate.

 

Et par segment ?

 

Dans les plus petits segments (Compact et Economy) et pour un kilométrage annuel compris entre 15.000 et 30.000 kilomètres, un véhicule à l’essence sera le plus recommandé dans pratiquement tous les cas.

Par ailleurs, les véhicules hybrides sont également très concurrentiels dans cette catégorie malgré leur prix d’achat plus élevé. Le TCO de ces voitures est en effet inférieur grâce à la déductibilité fiscale de 100%, à la consommation particulièrement avantageuse et aux émissions de CO2 inférieures, et par conséquent à un avantage de toute nature (ATN) réduit.

Toyota Yaris Hybrid 2012

Dans les segments moyens (Business et Business+), qui représentent 70% de la flotte roulante chez Alphabet, le diesel reste, à partir de 20.000 km et pour une durée moyenne de 48 mois, le type de carburant le plus intéressant.

Pour les leasings plus courts, de deux ou trois ans, on peut envisager un véhicule à l’essence pour un kilométrage de maximum 20.000 km par an.

Mais ici aussi, les véhicules hybrides, ainsi que les voitures 100% électriques à partir de ce segment, offrent un certain rendement. Les voitures comme la Nissan Leaf, la Peugeot Ion ou la BWM i3, sont plus chères à l’achat, mais ce prix d’achat est compensé par un TCO inférieur, ce qui fait de ces véhicules un bon choix économique.

Opel Ampera 2012

Pour ceux qui recherchent une voiture plus grande et plus luxueuse, et qui parcourent en moyenne 25.000 km par an, il est conseillé d’opter pour un moteur diesel traditionnel ou pour une voiture hybride ou électrique.

Tant les voitures hybrides que les variantes 100 % électriques (bien que ces dernières soient moins présentes dans ce segment) sont proposées en leasing à des prix comparables aux voitures diesel.

Tesla S 2013

 

Quelques exemples :

 

Compact :

Fiat Panda, Opel Adam et VW UP!

Economy :

MINI Hatch, Ford Fiesta et Renault Clio

Business :

Audi A3, Peugeot 308 et Volvo V40

Business + :

BMW série 3, Mercedes classe C et VW Passat

Executive :

Range Rover Evoque, BMW série 5 et Mercedes classe E

Luxury :

Range Rover Sport, BMW X5 et Mercedes classe S

 

 

Les propulsions alternatives sont avantageuses

 

Cette étude montre que les conducteurs et gestionnaires de parc automobile, outre une offre pour une voiture traditionnelle, devraient idéalement aussi demander un devis pour des véhicules hybrides ou électriques. Si l’on tient compte de tous les paramètres TCO, les propulsions alternatives semblent étonnamment avantageuses.

Lexus CT 200h 2014

En outre, rouler à l’électrique fait aujourd’hui partie intégrante d’une politique d’entreprise moderne et l’intégration de ces véhicules exerce un impact positif sur l’empreinte écologique de chaque entreprise.

Un aspect qui, dans les prochaines années, gagnera incontestablement en importance, estime Alphabet.