Importer et immatriculer un véhicule d’occasion : à quoi faire attention ?

Classé dans : Réglementation | 0

Avez-vous l’intention d’acquérir prochainement un véhicule d’occasion provenant de l’Union européenne?  Certaines choses vont prochainement être facilitées, mais…

Les importateurs belges transmettent systématiquement à la DIV toutes les caractéristiques techniques de chaque véhicule neuf importé.  Ce procédé permet d’immatriculer ultérieurement par voie électronique une voiture via webDIV puisque les autorités disposent déjà de toutes les informations requises.

A partir de début avril cette même procédure s’applique désormais aussi aux véhicules d’occasion d’importation mais suppose également qu’ils ont été pré-enregistrés.

Une simple immatriculation du véhicule moyennant le formulaire ‘Demande d’immatriculation’ demeure possible jusqu’à fin juin.

A partir du 1erjuillet, les guichets de la DIV refuseront tout véhicule non pré-enregistré.

Après avoir dédouané le véhicule dans un bureau des douanes, vous devez le pré-enregistrer.  Un particulier souhaitant s’en charger lui-même peut passer par le site Internet de la DIV.  Ensuite, présentez le véhicule au contrôle technique qui délivrera le document dénommé ‘demande d’immatriculation’.  Normalement le contrôle technique peut encore compléter des données manquantes dans le dossier de pré-enregistrement mais en pratique ce n’est pas toujours le cas. Faites donc bien attention à reprendre l’ensemble des données dans le dossier de pré-enregistrement.  Ensuite votre assureur pourra immatriculer le véhicule via webDIV.

Vous préférez vous éviter cette peine ?  Traxio vous conseille alors d’acheter un véhicule d’occasion chez un négociant professionnel qui se chargera d’effectuer pour vous toute cette procédure administrative.  En outre, vous repartirez au volant d’une voiture jouissant d’au moins un an de garantie.

Team Automania

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 × 1 =