Voitures d’occasion : gare aux faux marchands !

Classé dans : Réglementation | 0

Malgré un léger tassement à 727.000 immatriculations fin 2012, le marché de la voiture d’occasion est et reste très important en Belgique.


C’est sans doute ce qui explique la multiplication sur les pare-brise et vitres de portières de ces cartes de visite dont les auteurs vous invitent à leur proposer votre voiture au moment où vous déciderez de la revendre.


Attention toutefois, ici impression de qualité n’est pas toujours synonyme d’interlocuteur sérieux…

 

Qui n’a jamais trouvé sur le pare-brise de sa voiture une de ces cartes joliment colorées proposant les services de leurs auteurs pour l’achat ou la vente de véhicules ?

Le premier réflexe est alors de se dire que ce sont là des professionnels qui font leur marché.

Occasions ?

Mais attention, GVO, Groupement des négociants en Véhicules d’Occasion affilié à FEDERAUTO souligne que si certains véritables professionnels du secteur ont effectivement choisi cette méthode pour se faire connaître, elle est aussi fréquemment utilisée par des faux-marchands qui ne peuvent offrir tout le sérieux que requiert ce genre de transactions.

A la vente, plusieurs risques peuvent se présenter pour le propriétaire, dont notamment celui de ne pas encaisser tout ou partie du montant convenu pour la cession de sa voiture.

A l’achat, il est utile de rappeler que seuls les véritables négociants en véhicules d’occasion, entreprises assujetties à la TVA et disposant d’un accès à la profession, sont obligés de donner une garantie d’un an sur tout véhicule vendu à particulier

(www.vuesurvotregarantieauto.be).

A bon entendeur…