L’utilisation d’un smartphone est ‘une addiction’- IAM se réjouit de la consultation relative à des sanctions sévères suite à l’utilisation de portable au volant

Classé dans : Réglementation | 0

Le « Institute of Advanced Motorists » (IAM) a fait bon accueil de la décision du Ministère des Transports Britannique d’ouvrir une consultation publique sur des sanctions plus strictes pour l’usage d’un téléphone mobile pendant la conduite.

Smartphone use 'an addiction' - IAM - 2016


La consultation du Ministère accueillera les réactions relatives aux propositions visant à accroître les amendes de 100 £ à 150 £ pour tous les chauffeurs.

Il recueillera aussi les avis sur l’augmentation des points de pénalité du permis de trois à quatre points pour les chauffeurs ‘non-poids lourds’, et de trois à six points pour ceux qui détiennent licence pour poids lourd (VHG) et commettant une infraction en conduisant un poids lourd.

Neil Greig, directeur IAM de la politique et de la recherche a déclaré: «Forcer tous les chauffeurs pris en train d’utiliser pour la première fois un portable au volant à assister à un cours de rééducation serait une étape très positive. »

« Pour beaucoup, l’utilisation des smartphones est devenue une dépendance que nous ne pouvons commencer à guérir que grâce à une forme de thérapie. L’IAM n’a pas d’objection à des peines plus sévères, mais nous ne croyons que le véritable effet dissuasif est la crainte d’être pris. Cette crainte ne peut être augmentée qu’en augmentant le nombre de policiers  sur nos routes ».

Le rapport du DfT générant le lancement de la consultation cite l’enquête de l’IAM en Juillet 2015 relative à des conducteurs prenant des « selfies » au volant.

L’IAM a révélé que 9% des conducteurs interrogés ont reconnu avoir pris un selfie pendant la conduite dans le mois précédent – un chiffre qui augmente à 19% des 25-35 ans.

L’enquête a également révélé que 8% des conducteurs ont admis avoir conduit tout en utilisant une application d’appels vidéo FaceTime et tels que Skype pour passer et recevoir des appels vidéo, passant à 16 % chez les 18 -24 ans.

M. Neil a ajouté: « La technologie a causé ce problème et cette technologie offre aussi une voie vers la réduction de la distraction imputable à l’utilisation du téléphone portable. Il ne sera pas facile pour réaliser un ‘retrofit’ de ces systèmes, mais l’IAM est favorable à des essais pilotes afin de démontrer qu’éteindre automatiquement les portables lors des déplacements, rendra les routes plus sûres. «