Retour sur le salon de l’automobile de Genève 2019

Bien que l’édition 2019 du salon de l’automobile soit déjà bien loin derrière nous, nous ne pouvons pas nous empêcher de vous y ramener, afin de découvrir quelques automobiles que vous n’aurez pas l’occasion de voir souvent.

 

GFG Style Kangaroo (Genève 2019)

 

Commençons par le concept car Kangaroo, présenté par GFG Style.  (Giorgetto et Fabrizio Giugiaro)

Il s’agit d’un VUS/SUV biplace, qui, selon ses concepteurs, serait à l’aise tant sur circuit, que sur route et, même hors route.  Pour ce faire, la garde au sol peut être réglée à 140, 190 ou 260 mm (circuit, route, tout-terrain).  Le châssis est en aluminium et, pour sa réalisation, GFG Style a collaboré avec la firme chinoise CH Auto Technology Co. Ltd.

GFG Style Kangaroo (Genève 2019)

 

Deux moteurs électriques de 180 kW chacun, permettent d’atteindre une vitesse maximale limitée à 250 km/h. La puissance est transmise aux 4 roues, qui sont également directrices. Le Kangaroo est équipé de roues de 22 pouces, sur lesquelles sont montés des pneus Pirelli Scorpion de 285/45 R 22.

GFG Style Kangaroo (Genève 2019)

 

Précisons que la carrosserie est en fibre de carbone, et que l’auto est longue de 4600 mm, pour un empattement de 2760 mm et une largeur de 2000 mm.

GFG Style Kangaroo (Genève 2019)

 

Les concepteurs annoncent une autonomie de plus de 450 km.

 

Puritalia Berlinetta.
Puritalia Berlinetta (Genève 2019)

 

Puritalia Automobili  est une société fondée par Paolo Parente et le designer Fabio Ferrante, afin de construire des automobiles hors-série, dans l’esprit de l’âge d’or de l’automobile italienne. Lors de ce 89ième salon de l’automobile de Genève, la société napolitaine a présenté le projet Berlinetta.

Il s’agit d’une berlinette deux places à propulsion hybride.  A l’avant se trouve un moteur V8 de 5 L de cylindrée, qui développe 750 ch. à  7,000 tr/mn et 878 Nm de couple à 4,400 tr/mn.  Le bloc tout aluminium a été tout spécialement développé pour la Berlinetta et, provient d’une firme américaine spécialisée. Le montage final des composantes internes est effectué à la main, en Italie.  Un moteur électrique de la firme Yasa, est placé sur le differentiel.  Ce moteur électrique livre jusqu’à 215 ch. et un couple de 370 Nm.

Puritalia Berlinetta (Genève 2019)

 

La gestion de l’ensemble moteur transmission est aux mains (si on peut dire) du système « maison » Purhydrive©.  Ce système coordonne le bon fonctionnement entre les moteurs thermique et électrique, la boîte de vitesse séquentielle à 7 rapports et la gestion des batteries.

La carrosserie est réalisée en fibre de carbone et il faut 800 heures  de travail pour en assurer le montage et la finition.  L’intérieur est également fort soigné, et les sièges Sabelt sont recouverts de cuir Nappa.

Puritalia vise l’exclusivité.  La firme prévoit une production limitée à 150 exemplaires.  Si la production limitée est une garantie d’exclusivité, le prix en est une autre : 465.000 € plus TVA, pour la version de « base ».

Puritalia Berlinetta (Genève 2019)

 

Automobili Pininfarina/Pininfarina

Pininfarina Battista (Genève 2019)

 

Jusqu’à présent, Pininfarina n’a jamais commercialisé une automobile sous son propre nom.  Mais, les choses vont changer;  Au salon de Genève, Pinininfarina a dévoilé une hypercar à propulsion électrique, dont seulement 150 exemplaires seront produites par Automobili Pininfarina.

Pininfarina Battista (Genève 2019)

 

Précisons que Pininfarina est la firme qui crée des automobiles et, Automobili Pininfarina est la (nouvelle) firme qui produit (produira) les véhicules vendus sous le nom Pininfarina.  Tout cela est devenu possible grâce à la participation financière du groupe Indien Mahindra & Mahindra.

Pininfarina Battista (Genève 2019)

 

La Battista reçoit une carrosserie en fibre de carbone.  Le constructeur annonce une puissance de 1900 chevaux et un couple de 2300 Nm…  Quant aux performances, elles sont des plus impressionnantes : de 0 à 100 km/h en moins de 2 secondes et une autonomie pouvant atteindre 450 km.  La vitesse maxi se situerait aux alentours de 350 km/h.

Pininfarina Battista (Genève 2019)

 

La production de la Pininfarina Battista devrait commencer dans le courant de l’année 2020.  Ensuite, dès 2021,  Automobili Pininfarina devrait proposer une gamme de voitures de luxe à propulsion électrique.

Pininfarina Battista (Genève 2019)

 

Fornasari

Guiseppe Fornasari et la berlinette Gigi 311 GT (Genève 2019)

 

Guiseppe Fornasari a entamé sa carrière au débuts des années 1990 en préparant une Chevrolet Corvette pour les 24 Heures du Mans.

En 1999, avec l’aide de quelques amis, il lance sa propre marque.

Fornasari proposait des VUS/SUV propulsés par de gros moteurs américains.  Malgré le style « original », la société a pu se faire une petite place au soleil.  Malheureusement pour Fornasari, les constructeurs « établis » ont élargi leurs gammes en y incluant  des SUV/VUS.  Dès lors, face à la concurrence, la firme a déposé le bilan.

Fornasari Gigi 311 GT (Genève 2019)

 

Mais ce n’était que pour mieux revenir.

Cette année à Genève, Guiseppe Fornasari a exposé la Gigi 311 GT, une berlinette au look loin d’être désagréable et, animé par un V8 de 7 L qui développe 600 CV.  La voiture peut ainsi atteindre une vitesse de 325 km/h.  A Genève, n’était exposé que la berlinette.  La Gigi existe également en version Spyder.

Il est intéressant de noter que le siège social de l’entreprise est désormais (dé)localisé en Bulgarie.

Fornasari Gigi 311 GT (Genève 2019)

 

Devinci

Devinci Classic DB 718 Brigitte (Genève 2019)

 

Devinci est une jeune marque française, qui se spécialise dans la production de voitures électriques au look des années « folles ».

Les automobiles Devinci ont été conçues et réglées par Jean-Philippe Dayraut et Ari Vatanen, ex-champion du monde des rallyes et pilote professionnel de renommée internationale.

Les Devinci sont homologuées (en Belgique) comme « quadricycle lourd L7e-A2 ».

Le premier modèle, la Classic, a été commercialisé dès 2017 et, au cours de cette première année sur le marché, la marque a vendu 30 exemplaires.

La finition de la Devinci Classic DB 718 Adèle est de très haut vol (Genève 2019).

 

A Genève, Devinci exposait sa  Classic DB 718 « collection 2019 », dont la production est limitée à 200 exemplaires, répartis sur trois exécutions différentes : Brigitte (100 exemplaires), Lucie (95 exemplaires) et l’exclusive Adèle dont seulement 5 unités seront proposées.  Une fois de plus, la voiture électrique se fait désirer par sa rareté (production limitée) mais également par ses prix : 49.500 € pour la Brigitte, 67.900 € pour la Lucie et 99.900 € pour l’Adèle.

Devinci Classic DB 718 Adèle (Genève 2019)

 

Espera Sbarro

Traditionnellement, L’école de design automobile Espera, intégrée à l’université de technologie de Belfort-Montbéliard et dirigée par l’inamovible Franco Sbarro, expose à Genève les  projets des promos.

Espera Sbarro projet Miles. Promo 2017-2018 (Geneve 2019)

 

Cette année nous avons pu voir le projet Miles, de la promo 2017/2018.  La Miles est un roadster 2 places inspiré des Indy cars  des années 60/70. Sous un look plutôt rétro, se cache un moteur 6 cylindres 2.0 L turbo  BMW d’une puissance de 300 chevaux.

Espera Sbarro projet Renner Promo 2018-2019 (Genève 2019)

 

Les étudiants de la promo 2018/2019 ont réalisé une auto de course homologuée pour la route.  En s’inspirant de la Porsche 904, ils ont crée un magnifique coupé 2 places au design simple, aux lignes pures, à la silhouette fluide et légère.

Espera Sbarro projet Renner Promo 2018-2019 (Genève 2019)

 

La Renner est mue par un moteur Subaru STI turbo de 2.5 L et d’une puissance de 300 ch.  La carrosserie en matières composites est montée sur un châssis multitubulaire en acier.  La Renner pèse 940 kilos.

Espera Sbarro projet Renner Promo 2018-2019 (Genève 2019)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

÷ 1 = 2