Eurosatory 2016 : les véhicules.

 

Du 13 au 17 juin, s’est déroulé du parc d’exposition Paris Nord, Eurosatory 2016. 

Cet évènement est un des plus importants rendez-vous de l’industrie de la défense, qui y expose les dernières tendances en la matière.

 

Toyota LandCruiser : le pick up préféré tant des troupes gouvernementales que des rebelles, de par le monde.

 

On y trouve tout ce dont les forces de défense ont besoin pour mener à bien leur(s) rôle(s) : armement, textiles, protection individuelle, cuisines et boulangeries de campagne, matériel optique, électronique et j’en passe et des meilleurs. 

Mercedes Benz Sprinter ACF Rubber Track Conversion System

 

 Nous y avons jeté un coup d’oeil sur les véhicules qui y étaient exposés, car une part importante de la surface d’exposition est occupée par les moyens de transport destinés aux forces armées. 

Il est bien loin le temps où l’acheminement des troupes était une aventure à l’issue incertaine, telle la traversée des Alpes par Hannibal et son armée (perte de 3.000 à 20.000 hommes selon les sources, sans parler de quelques éléphants de guerre), ou encore l’aventure napoléonienne qui prit fin devant Moscou. 

Mercedes Benz Actros

  

Les forces armées sont de grands utilisateurs de véhicules automoteurs depuis que ceux-ci sont devenus disponibles.  Les forces de défense utilisent une grande variété de véhicules motorisés allant de la petite voiture citadine jusqu’au transporteur de chars aux dimensions « hors-code ».

 Globalement on parle de véhicules logistiques et tactiques.  Si les tâches logistiques peuvent être réalisées par des véhicules « civils » (légèrement) adaptés, les véhicules tactiques sont issus de développements et de construction bien spécifiques.  Il est a remarquer, que de nombreuses firmes vont désormais chercher leurs châssis chez quelques grands constructeurs, tels Mercedes-Benz, Iveco Defence Vehicles ou encore Renault Trucks Defense. 

KNW Dingo II HD (chassis MB Unimog)

   

Nous avons également noté la présence à Eurosatory des autrichiens Achleitner (versions 4×4 de Mercedes-Benz Sprinter et Iveco Daily) et  Oberaigner (versions 4×4 et 6×6 du Mercedes Sprinter, Opel Movano en version 4×4), Kia, qui avait déplacé deux véhicules depuis la Corée, Scania, Rheinmetall MAN, les américains Oshkosh et AMGeneral, le Biélorusse Volat, l’espagnol URO …

BMC (Turquie)

   

Surprise du côté turc : le retour (après de nombreuses années d’absence) de BMC (Defence) après une faillite retentissante. 

De nombreux entreprises y expose des véhicules blindés en tous formats (roues et/ou chenillés).  Egalement présents sont les sociétés qui vous transforment votre berline en château fort ambulant.  A ce sujet, certains constructeurs  ne communiquent pas « clairement » quant à la provenance de leurs véhicules « de sécurité ».  A les lire, on dirait que les véhicules sortent de l’usine même.  Souvent rien n’est moins vrai.  De telles modifications ne peuvent être exécutées que par des spécialistes, dont le savoir faire n’est pas courant.  On peut cependant comprendre que les constructeurs n’aiment pas trop divulguer ces détails, qui peuvent tomber sous la coupe de la confidentialité.

 

Jeep CJ8, Produite aux Etats Unis par FCA, mais non disponible dans le réseau. Le véhicule est importé au Portugal où sont effectuées les transformations. Une firme de Gibraltar commercialise la gamme. Mondialisation, quoi…

 

Achleitner (Autriche) Carrier 4×4
Volat (Bielorussie) 6×6

  

Kia LTV Cargo Truck

   

Automanie Team

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

81 − = 76