Busworld 2015

Entre le 16 et le 21 octobre, se déroule à Courtrai (Kortrijk), le salon international de l’autobus et de l’autocar, Busworld.

-

Hess (CH)


Outre le produit fini, l’autobus et l’autocar, on y trouve toutes les composantes nécessaires à la construction/assemblage/équipement de ces véhicules.  L’aspect tourisme, présent au salon pendant de nombreuses années, a, pour ainsi dire complètement disparu.

Le premier salon de l’autobus et de l’autocar fut organisé le samedi 27 novembre 1971. Environ 500 visiteurs y sont venus admirer une vingtaine bus et cars exposés par British Leyland, Bus & Car (B), Daf, Jonckheere, Mercedes-Benz, Neoplan, Saviem, Setra, Van Hool et Volvo.

Depuis lors, que de chemin parcouru. Les premiers visiteurs étrangers ont débarqué en 1977, et, entre-temps, Courtrai est devenu incontournable en Europe.

-

VW Crafter

Cette année, les autobus urbains électriques tiennent le haut du pavé.  Les véhicules hybrides et « full » électriques ont permis à quelques nouvelles entreprises à faire leur entrée sur ce segment du transport public. (Safra, Ekova, …) 

A notre humble avis, l’autobus urbain « full » électrique pourrait être une excellente idée.  D’abord, ces véhicules ne parcourent pas de très longues distances (quoique …).  Ensuite, le développement des accus et des systèmes de charge rapide a permis de tels progrès que les véhicules ne risquent plus (de trop) de se retrouver sans « carburant ». 

Si certains de ces systèmes exigent des infastructures particulières à chaque arrêt, le système de recharge des batteries par induction semble ne pas devoir dépareiller le paysage urbain.  Il est vrai aussi que ces systèmes permetteraient aux bus électriques de prendre en charge des distances plus longues.

-

Volvo Electric Hybrid

Mais, comme la perfection n’est pas de ce monde, certains esprits chagrins (de toutes les couleurs politiques, par ailleurs) trouveront que les installations de charge qui seront placées à chaque arrêt de bus, « pollueront » le « paysage » urbain, et que la recharge par induction nécessite un champ magnétique, dont il n’est pas encore prouvé avec certitude qu’à la longue, il ne soit point nuisible à la santé.

Egalement cette année, nous avons remarqué l’absence totale de constructeurs russes, italiens et britanniques. Par contre, les constructeurs turcs et chinois étaient bel et bien présents.

-

Byd, bus à impériale pour Londres

La société chinoise BYD (Build Your Dreams) est très active en Europe et vient de conclure un accord avec le britannique Alexander Plaxton pour la fourniture de véhicules électriques à Londres. Yutong dispose d’un importateur français très actif (Dietrich Carebus). King Long est déjà implanté en Europe et commercialise ses véhicules également en Autriche. Golden Dragon complétait la présence des constructeurs de la République Populaire.

Présents  également la société Bogdan (UA) (Première participation à Busworld Kortrijk), Ekova (CZ) et le constructeur français Safra (Société Albigeoise de Fabrication et Réparation Automobile) qui dévoilait le Businova à motorisation multi hybride et au design plutôt audacieux pour un autobus.

-

Safra Businova

Autre constatation : de plus en plus de petites et moyennes entreprises se spécialisent dans la transformation de fourgonnettes et la construction de petits autocars (le plus souvent très luxueux) et de autobus.  Au cours des ces dernières années, ces petites entreprises ont connu un développement assez étonnant.  Il est remarquable qu’un grand nombre de ces entreprises qui se présentent à Courtrai, sont situées en Pologne, dans les pays baltes et en Turquie.

Dans le domaine des moteurs « propres », Mercedes-Benz dévoilait à Courtrai le nouveau Citaro NGT, fonctionnant au gaz naturel comprimé.

-

Safra Businova

-

VDL Citea Electric (Made in Belgium)


-

Karsa Jest Electric

-

PVI Gepebus Oréos 4X Electrique

-

Van Hool TX16 Acron