Petites nouvelles du monde du « tuning »

Classé dans : Divers | 0

Hartge BMW Série 1 2012

– Cessation des activités chez Irmscher à Remshalden


– Programme de personnalisation Hartge pour la BMW Série 1


Hartge BMW Série 1 2012

Arrêt des activités chez Irmscher à Remshalden

Le monde du tuning subit autant la crise que les constructeurs automobiles.

En effet, ce secteur du monde automobile est très étroitement lié au marché du neuf, et comme celui-ci a une fâcheuse tendance à plonger, il ne faut pas être devin pour se rendre compte que les « tuners » connaissent une période difficile.

En outre, certains constructeurs veulent également leur part de ce marché de personnalisation, et c’est ainsi que ceux-ci proposent désormais beaucoup plus d’équipements optionnels.

Harald Schmidtke, le patron du VDAT, l’organisation professionnelle de l’industrie du « tuning », évalue le marché des accessoires sportifs et du « tuning » à environ 4.600.000.000. €. 60 % de ce marché est dans les mains des constructeurs.

Selon Ferdinand Dudenhöffer, expert auprès du CAR-Institut de Duisburg (D),  le « tuning » classique a connu sa meilleure époque. Le Essen Motor Show, LE salon spécialisé par excellence, a reçu 416.000 visiteurs lors de son édition 2004. Cette année, les organisateurs ne tablent plus que sur 340.000 visiteurs. De plus, l’automobile n’exerce plus le même attrait, ne provoque plus la même passion qu’elle exerçait sur les jeunes de notre génération.  L’automobile est (presque) devenue un fléau aux yeux de nombreux jeunes.

Par contre, le responsable du VDAT reste optimiste. La concurrence est certes, plus féroce, mais les « petits » artisans auront encore leur mot à dire, grâce à leur plus grande aptitude à « rebondir » lorsque les conditions du marché l’exigent.

Il y a quelques jours, les 64 membres du personnel de la firme bien connue Irmscher, sise à Remshalden, ont été informés que la firme fermerait définitivement ses portes le 31 mai de l’année prochaine.

Curieusement, la fermeture ne concerne que le siège allemand de la firme, qui, à sa grande époque, employait jusqu’à 250 personnes (Allemagne et filiales étrangères comprises).  Seuls 50 emplois seraient sauvés, et tous, hors Allemagne.

La firme a été fondée en 1968 et possède des filiales en Espagne, Grande-Bretagne, les Pays-Bas, la Suisse et en Italie.

Irmscher s’était spécialisé dans la personnalisation des Opel. Plus tard, la firme a également proposé des pièces et accessoires pour Peugeot. Ces 2 marques étant particulièrement affectées par le ralentissement des ventes, rien d’étonnant que le « tuner » de Remshalden doive jeter l’éponge.

Hartge BMW Série 1 2012

Programme de personnalisation Hartge pour la BMW Série 1

La firme Hartge « prépare » déjà depuis plus de 40 ans la gamme BMW. La marque de Munich souffre également de la crise qui sinistre le secteur, mais moins que les constructeurs mentionnés ci-dessus.

Hartge vient de dévoiler un programme de personnalisation pour la Série 1.

Après que le « sorcier » de Beckingen ait « revitalisé » le moteur de la 125d, celui-ci voit sa puissance augmentée de 40 CV (258 CV) et son couple de 80 Nm, tout en conservant les chiffres de consommation et de rejets La 114i Passe de 102 à 152 CV et voit son couple croître de 65 Nm.

Hartge propose un « kit » de ressorts « sport » qui abaisse la voiture de 30 mm.

Hartge propose un large éventail de pneus et de jantes larges en alliage léger, préparés pour un système de contrôle de la pression des pneus.

A voir de plus près lors du Essen Motor Show qui ouvrira ses portes en fin de mois.

Hartge BMW Série 1 2012