Volvo propose dès 2009, une version traction avant de la XC60

Classé dans : Actualités - Volvo (Suède) | 0

Pour l’heure, la Volvo XC60 n’est disponible qu’en version traction intégrale. 

 

Dès 2009, Volvo proposera une "version d’accès" de la XC60 avec traction uniquement sur les roues antérieures .


Ci-joint le communiqué de presse de Volvo Belgium.

 

Volvo XC60 2WD 2009.


A la mi-2009, Volvo Cars lancera sur le marché une nouvelle version de la XC60, cette fois équipée d’un turbodiesel 2.4L modifié entraînant les seules roues avant. Cette nouvelle version 2.4L traction avant, qui développe 175 CV et 420 Nm de couple, est conforme à la norme Euro 5 et émet moins de 170 g/km de CO2.

« Nous avons augmenté la puissance du moteur de 12 CV et son couple de 80 Nm tout en réduisant sa consommation. Ceci met en lumière l’immense potentiel des motorisations classiques qui, en termes de réduction des émissions polluantes, sont loin d’avoir dit leur dernier mot, » affirme Magnus Jonsson, vice-président et directeur du département Recherche et Développement de Volvo Cars.

« Il s’agit ici de la première étape vers une réduction systématique des émissions de CO2 de nos motorisations traditionnelles. En ce qui concerne la XC60, l’étape suivante sera l’apparition d’une version micro-hybride avec un seuil potentiel d’émission se réduisant à environ 140 g/km, » ajoute Magnus Jonsson.

Jusqu’à présent, la nouvelle Volvo XC60 avait toujours été présentée équipée d’un six cylindres T6 turbo développant 285 CV ou d’un turbodiesel cinq cylindres, soit le D5 délivrant 185 CV, soit le 2.4 D offrant 163 CV, toutes ces versions étant équipées de série d’une transmission intégrale (AWD) avec système Instant Traction.

En 2009, la gamme XC60 s’enrichira donc d’une version « traction avant » équipée d’un 2.4 D de 175 CV et 420 Nm de couple.

En boîte manuelle, les émissions de CO2 de cette version descendent sous les 170 g/km tandis que sa consommation ne dépasse pas 6,4 L/100 km. En boîte automatique, ces chiffres sont approximativement de 7,3 L/100 km et 193 g/km.

 

Volvo XC60 2WD 2009.

 

Nombreuses améliorations techniques.

Hormis le passage à la traction avant, ces excellents résultats sont le fruit de nombreuses améliorations techniques.

Les motoristes de Volvo Cars ont notamment réussi à réduire les frottements internes et les pertes par pompage au sein du moteur diesel, de même que les chutes de pression dans l’admission et l’échappement. En revanche, ils ont pu augmenter la pression d’injection en utilisant de nouvelles pompes. Quant à l’injection, elle a pu être optimisée grâce à de nouveaux injecteurs piézo-électriques.

Une compression plus basse, une combustion plus efficace et une gestion moteur encore plus pointue caractérisent également ce moteur équipé d’un seul turbocompresseur optimisé pour offrir un couple élevé dès les plus bas régimes.

« De nombreux systèmes et détails au sein d’une voiture sont dimensionnés pour convenir à toutes les versions mécaniques, du petit diesel au puissant moteur à essence. Cela nous laisse une certaine marge de manoeuvre pour régler très finement les différentes motorisations, » explique Magnus Jonsson.

Sportivité intacte.
 

Pour Volvo, il n’était pas question de compromettre la sportivité de la XC60. « Plus de puissance, davantage de couple et des réglages plus sportifs confèrent à la version traction avant de la XC60 tout le dynamisme souhaité. C’est le choix parfait pour les acheteurs qui veulent mettre l’accent sur une moindre consommation de carburant et des émissions de CO2 réduites sans transiger sur le plaisir de conduire, » conclut Magnus Jonsson.