Volvo Car Corporation remporte 16 médailles d’or au Michelin Challenge Bibendum à Paris.

Classé dans : Actualités - Volvo (Suède) | 0

Grâce aux fleurons de son programme environnemental, Volvo Car Corporation a largement dominé le Michelin Challenge Bibendum 2006 qui s’est déroulé à Paris. Volvo Car Corporation a présenté son nouveau prototype de véhicule Multi-Fuel, deux véhicules équipés de moteurs utilisant du carburant renouvelable, ainsi qu’un moteur diesel propre et sobre en carburant.

2006 Michelin Challenge Bibendum Volvo Team.

Au total, les voitures Volvo ont récolté 16 médailles d’or, soit plus qu’aucun autre constructeur automobile dans la catégorie des voitures particulières. Les excellents résultats obtenus renforcent la position de Volvo Car Corporation comme l’un des plus grands constructeurs de voitures aux performances exceptionnelles en matière de sécurité et du respect de l’environnement.

Les participants au Michelin Challenge Bibendum se sont affrontés dans les sept catégories suivantes : accélération, freinage, slalom, niveau sonore, émissions, consommation de carburant et production de dioxyde de carbone. Volvo Car Corporation a remporté 16 médailles d’or.

2006 Volvo V70 MultiFuel.

Volvo Multi-Fuel.

Dans la classe des voitures prototypes, La Volvo Multi-Fuel a remporté quatre médailles d’or récompensant des émissions propres et un faible niveau sonore ainsi que de remarquables résultats aux essais d’accélération de 0-100 km/h et aux essais de freinage. La Volvo Multi-Fuel s’est aussi vu décerner le second prix dans les catégories consommation de carburant, slalom et production de dioxyde de carbone.

2006 Volvo MultiFuel.

« Les prix remportés au Michelin Challenge Bibendum 2006 démontrent que nous avons réussi à combiner le respect de l’environnement et de hautes performances dans un seul et même moteur », explique Mats Morén, responsable du projet Multi-Fuel chez Volvo Car Corporation.

2006 Volvo V70 MultiFuel.

Volvo S40 1.6D.

La voiture la plus sobre en carburant jamais développée par Volvo Car Corporation consomme 4,9 litres de diesel aux 100 kilomètres. Elle est équipée d’un filtre à particules et sa production de dioxyde de carbone est inférieure de 15 à 20 % à celle des moteurs à essence. Ces performances ont assuré à la Volvo S40 1.6D une médaille d’or bien méritée dans les catégories consommation de carburant et production de dioxyde de carbone et deux médailles d’or supplémentaires dans les catégories freinage et niveau sonore.

2006 Volvo V50 FlexiFuel.

Volvo V50 FlexiFuel.

Un des moteurs au bioéthanol E85 (85 % d’éthanol et 15 % d’essence) présentés par Volvo Car Corporation, le V50 FlexiFuel, s’est aussi remarquablement bien comporté dans les compétitions, s’octroyant cinq médailles d’or dans les catégories consommation de carburant, émissions, niveau sonore, slalom et freinage. Aucune autre voiture concourant dans la catégorie des voitures particulières n’a réussi à gagner plus de 5 médailles d’or.

2006 Volvo S60 BiFuel.

Volvo S60 Bi-Fuel.

Des médailles d’or dans les catégories freinage, émissions et production de dioxyde de carbone ont permis au moteur de la Volvo S60 Bi-Fuel d’aussi dominer la compétition.

2006 Volvo S60 BiFuel.

Investissements dans des solutions durables.

Hans Folkesson, ancien vice-président senior du service de Recherche et Développement chez Volvo Car Corporation et maintenant responsable des Technologies environnementales pour les opérations européennes de Ford, résume ainsi le Michelin Challenge Bibendum 2006 :

« Notre objectif était de montrer la technologie que nous utilisons déjà et de présenter nos investissements dans les technologies du futur en matière d’environnement et de sécurité », explique Hans Folkesson. « Volvo Car Corporation travaille activement à différentes solutions techniques pour une mobilité durable ; cet engagement se traduit déjà par une large gamme de voitures « vertes » fonctionnant au carburant renouvelable. Nous espérons que nos travaux inciteront les politiciens, les pouvoirs publics, les producteurs et les distributeurs à améliorer les infrastructures destinées au carburant renouvelable afin que l’environnement et la société bénéficient encore davantage de cette technique », conclut Hans Folkesson.

Hans Folkesson.