Le nouveau Volvo XC90 lutte contre les accidents dus aux sorties de route

Classé dans : Actualités - Volvo (Suède) | 0

L’ensemble d’équipements de sécurité présent de série sur le tout nouveau XC90, inclue, en première mondiale, un système de protection en cas de sortie de route.

 

En luttant contre ce type d’accidents complexes mais fréquents, Volvo Cars se rapproche un peu plus de son ambition : aucun mort ou blessé grave dans une nouvelle Volvo d’ici 2020.


Run off Road protection

 

« Notre solution consiste à maintenir fermement les passagers dans leur position, et à introduire au cœur du siège une fonctionnalité exclusive ‘d’absorption de l’énergie’. Ces deux éléments empêcheront les blessures à la colonne vertébrale, conséquences graves et relativement fréquentes d’une sortie de route », explique le Professeur Lotta Jakobsson, Senior Technical Specialist Safety du Centre de Sécurité Volvo Cars.

Volvo XC90

La sortie de route est un type d’accident classique dont les origines sont diverses, notamment le manque d’attention de la part du conducteur, la fatigue, ou de mauvaises conditions climatiques. Par exemple, les sorties de route représentent la moitié des accidents de la circulation mortels aux Etats-Unis, tandis qu’en Suède, pour les voitures de particulier, un tiers des accidents occasionnant un décès ou de graves blessures n’implique qu’un seul véhicule.

Par ailleurs, les sorties de route sont des situations complexes à appréhender, au cours desquelles les passagers bougent dans toutes les directions de façon imprévisible, ce qui implique une forte sollicitation des systèmes de retenue intérieurs.

 

Aucun programme de classification en la matière

 

Volvo XC90 À l’heure actuelle, il n’existe aucun test réglementaire ou de classification déterminant la capacité d’une voiture à gérer les sorties de route.

« S’engager en termes de sécurité ne consiste pas à passer un examen ou à obtenir un classement », déclare Lotta Jakobsson. « Il s’agit de comprendre comment et pourquoi se produisent les accidents et les blessures, puis de développer la technologie permettant d’y remédier. Pour concrétiser notre Vision de 2020, nous devons envisager toutes les sortes d’accidents qui se produisent dans des conditions de circulation réelles ».

 

La colonne vertébrale souvent touchée lors des sorties de route

 

Volvo XC90 Les types de blessures dus aux accidents de voitures ont sensiblement évolué au fil des années. Un développement continu de la structure du véhicule et l’implantation de différents systèmes de sécurité spécialisés, ont permis d’améliorer significativement la sécurité à l’intérieur d’un véhicule au cours des dernières décennies.

Le risque d’être tué ou sévèrement blessé à bord d’une nouvelle Volvo a été réduit de plus de 2/3 comparativement aux véhicules conçus dans les années 70.

Cependant, malgré cette baisse importante des traumatismes dans leur ensemble, les blessures thoraciques, lombaires, et touchant la colonne vertébrale n’ont pas connu la même régression, et elles sont particulièrement présentes dans les cas de sorties de route, d’impacts multiples ou autres circonstances.

 

Des ceintures resserrées et des impacts amortis

 

Le dispositif de protection du tout nouveau XC90 en cas de sortie de route se compose de deux parties essentielles :

  • En utilisant les données collectées par le système de capteurs sophistiqués du véhicule, l’ensemble technologique est capable de détecter une situation de sortie de route. Les ceintures de sécurité avant sont électriquement resserrées autant que possible, afin de maintenir les passagers dans leurs positions. La capacité de traction de l’enrouleur est de 1 mm/ms, ce qui signifie qu’il peut enrouler 100 mm de ceinture en seulement 0,1 seconde. Les ceintures sont fermement resserrées aussi longtemps que la voiture est en mouvement.
  • Afin de prévenir les blessures à la colonne vertébrale, une fonctionnalité «d’absorption de l’énergie» située entre le siège et son cadre permet, via un système de déformation mécanique, d’amortir les forces verticales qui peuvent survenir dans ce type de situation.

 

Volvo XC90

« En maintenant le passager en position verticale et en amortissant l’impact, les forces verticales auxquelles il ou elle est exposé peuvent être réduites jusqu’à un tiers, ce qui aide à réduire considérablement le risque de blessures à la colonne vertébrale, traumatisme grave et fréquent dans ce type de situation », ajoute Lotta Jakobsson.

 

Trois tests d’évaluation complets

 

En se basant sur des données de la vie réelle, Volvo Cars a mis au point trois crash tests innovants, appelées ‘Ditch(Fossé), ‘Airborne (En suspension) et ‘Rough terrain(Terrain difficile), afin d’évaluer les conséquences d’une collision à partir de divers scénarios de sortie de route.

  1. Au cours du test ‘Airborne’, le véhicule quitte la route à 80 km/h par exemple, et après un vol plané, la voiture atterrit sur une surface lisse et continue tout droit. La différence de hauteur de 80 cm se traduit par un impact musclé sur les roues, ce qui a comme conséquence une forte poussée verticale sur un même niveau, semblable à celle que subit un pilote de chasse lors de l’éjection de son siège en urgence.
  2. Le test ‘Ditch’ est conçu pour reproduire le mouvement de rebond lorsque la voiture atterrit dans un fossé à 80 km/h, et percute un talus, provoquant une forte pression due aux forces verticales en jeu.
  3. Le test ‘Rough Road’ (Route difficile) créée un effet de terrain cahoteux, produisant d’importants mouvements de roulements latéraux, combinés aux mouvements verticaux et longitudinaux du véhicule.

Volvo XC90

Des mannequins crash tests sont utilisés pour simuler les passagers. Le mannequin le plus sophistiqué est ‘Thor’, équipé d’une épaule flexible améliorée, afin de reproduire plus fidèlement le mouvement humain lors d’une sortie de route.

 

Équipement de tests unique

 

Pour compléter ces tests d’évaluation, Volvo Cars a développé un équipement test adaptable et multifonctionnel, afin d’évaluer la position et la rétention du passager. Un siège de véhicule muni d’un système de retenue est monté sur un robot multiaxial. Le robot, équipé d’un mannequin crash tests, peut être programmé pour reproduire la cinématique des passagers pendant les trois tests d’évaluation, ou toute autre variation d’un accident dû à une sortie de route.

 

Aider le conducteur à éviter les sorties de route.

 

« Bien entendu, nous nous appliquons également à développer des technologies aidant le conducteur à éviter les sorties de route et les accidents qu’elles provoquent. L’Alerte de Franchissement de Ligne Active (Lane Keeping Aid), et l’Alerte Vigilance Conducteur (Driver Alert Control) vont clairement dans ce sens », déclare Lotta Jakobsson.

  • L’Alerte de Franchissement de Ligne Active aide le conducteur à maintenir sa trajectoire en appliquant davantage de couple sur la direction lorsque la voiture est sur le point de dévier involontairement de sa trajectoire.
  • L’Alerte Vigilance Conducteur détecte le manque d’attention de la part du conducteur et l’alerte en conséquence. Cette fonction se trouve d’ailleurs optimisée dans le tout nouveau XC90, avec le Guidage Pause (Rest Stop Guidance) qui dirige le conducteur vers l’aire de repos la plus proche.