Avec les voitures autonomes, une profonde restructuration d’un secteur de l’assurance pesant plusieurs milliards de livres est inévitable

Classé dans : Actualités - Volvo (Suède) | 0

Avec l’avènement des véhicules autonomes, qui annonce une chute du nombre d’accidents de la route de 80 % à horizon 2035 (étude menée aux Etats-Unis par NHTSA) et l’effondrement des primes d’assurances, le secteur de l’assurance automobile, qui pèse plusieurs milliards de livres, est à l’aube d’une période de restructuration radicale.

Volvo XC90 Drive Me UK - 2016


Tel est le constat qui sera dressé aujourd’hui lors d’une table ronde d’experts organisée par Volvo Cars et Thatcham Research.


Vingt milliards USD ! Selon une étude de Swiss Re et HERE (« The future of motor insurance – How in-car connectivity and ADAS are impacting the market« , Swiss Re/HERE, 2016) publiée début mars, c’est le montant des primes d’assurance qui pourrait s’évaporer rien qu’en 2020 sous l’effet des technologies de conduite autonome. Aujourd’hui l’assurance automobile génère 42 % des primes brutes en non-vie, soit à elle seule la part la plus importante des primes mondiales.

Selon Volvo Cars, le secteur de l’assurance n’aura d’autres choix que de réagir à cette lame de fond qui va révolutionner son business model.

« L’impact à moyen-long terme sur le secteur de l’assurance s’annonce considérable. Mais il ne faut pas oublier ce qui est dans la balance : moins d’accidents, moins de blessés, moins de pertes humaines. La technologie de la conduite autonome sera le plus grand progrès de ces dernières années en matière de sécurité automobile », expliquera Håkan Samuelsson, President & CEO de Volvo lors d’un séminaire organisé ce jour à Londres et intitulé « A Future with Autonomous Driving Cars – Implications for the Insurance industry » (Le futur avec la conduite autonome : Implications pour le secteur des assurances).

Drive Me: Volvo Cars’ approach to autonomous driving

Volvo XC90 Drive Me UK - 2016

« Les constructeurs prédisent que les voitures très autonomes permettant au conducteur de “passer la main” sur certaines portions de leurs trajets circuleront à partir de 2021. Il ne fait aucun doute que la fréquence des accidents chutera de manière spectaculaire. Cela a déjà été le cas avec l’apparition du système de freinage d’urgence (AEB) sur bon nombre de véhicules. Les études menées par le NHTSA (National Highway Traffic Safety Administration) aux Etats-Unis prévoient une réduction de 80 % des accidents d’ici 2035 grâce aux voitures autonomes et connectées. De plus, si la collision ne peut être évitée, la vitesse lors de l’impact diminuera du fait de la performance des systèmes embarqués et réduira la gravité de l’accident » affirme Peter Shaw, PDG de Thatcham Research.

Volvo Cars est déterminé à optimiser les atouts des voitures autonomes en matière de sécurité. Le constructeur suédois a annoncé la semaine dernière le lancement en 2017 des essais de conduite autonome les plus ambitieux et complets du Royaume-Uni, une expérience baptisée « Drive Me UK » consistant à confier 100 voitures autonomes à de vrais conducteurs en les invitant à circuler sur la voie publique. Cette expérience s’inscrit dans le cadre du programme mondial de Volvo Cars en faveur de la conduite autonome qui se matérialise par des expériences similaires prévues en Suède et en Chine.

Volvo XC90 Drive Me UK - 2016

« L’industrie automobile ne peut pas tout faire toute seule, » expliquera Håkan Samuelsson à l’assistance. « Les gouvernements doivent lui prêter main-forte. Il est primordial que les constructeurs collaborent avec les pouvoirs publics pour mettre en place la législation et la réglementation qui nous permettra de mettre ces véhicules en circulation le plus vite possible et de commencer à sauver des vies. »

Sajid Javid, secrétaire d’État britannique au Commerce, à l’Innovation et au Savoir-Faire, prévient : « Avec les voitures sans conducteur, nos déplacements seront plus rapides, plus propres et plus sûrs. Grâce à sa base de recherche d’envergure mondiale, le Royaume-Uni est précurseur dans le développement des technologies qui feront de ce rêve une réalité, et les essais de cette nature vont se multiplier ».

« Ces progrès technologiques prouvent que la quatrième révolution industrielle est imminente et notre détermination pour nous placer à l’avant-garde de celle-ci nous permet de séduire de grands noms aux quatre coins de la planète pour réaliser des essais en conditions réelles ».

Volvo XC90 Drive Me UK - 2016

M. Samuelsson précisera qu’il a hâte de collaborer avec le gouvernement britannique pour garantir le lancement le plus rapide possible de cette technologie.

« La conduite autonome est une véritable révolution en matière de sécurité automobile », déclarera M. Samuelsson. « La vision de Volvo est qu’il n’y ait plus aucun mort ni blessé grave dans une nouvelle Volvo à horizon 2020. La conduite autonome est l’un des outils qui nous permettra de la concrétiser ».