VW Iroc, un vent nouveau

Classé dans : Actualités - Volkswagen (D) | 0

Le retour d’un concept à succès:Il y a 33 ans, Volkswagen présentait au salon international de l’automobile de Genève un coupé sensationnel. Il était compact, frappant, agile, spacieux et abordable. Volkswagen l’a baptisé Scirocco.

Ce coupé a su capter l’air du temps: la production mondiale de la première génération de Scirocco a atteint le demi million d’unités.

Changement d’époque: Le plus grand fabricant automobile européen a présenté sa nouvelle interprétation de ce concept à succès: l’étude Iroc.

VW Iroc Concept (Berlin 2006)

Superstar des années 70:

Signée Giorgetto Giugiaro pour sa ligne et offrant quatre vraies places, un coffre de volume correct et un grand hayon, la première Scirocco affichait une belle assurance. Le prototype Iroc s’empare à nouveau de ce concept et le modernise.

VW Iroc Concept (Berlin 2006)

Une voiture de sport pur sang plutôt qu’un coupé classique:

Contrairement à la Scirocco originelle, l’Iroc n’est pas un coupé classique, mais une voiture de sport aux lignes suggestives dotée d’un toit extrêmement long et d’un arrière comparativement très droit. Il en découle deux avantages.

En premier lieu, l’Iroc présente des proportions bien marquées. En particulier vu de l’arrière, on s’aperçoit immédiatement que l’ensemble formé du long toit et des bandeaux vitrés latéraux repose sur des épaules très larges et puissantes.

Cela confère à l’Iroc un look qui reflète à la perfection les préceptes régissant la conception d’une voiture de sport. Deuxièmement, l’Iroc offre à l’arrière assez de place pour deux adultes et des bagages. Au bout du compte, cette Iroc d’allure provocante combine parfaitement l’aptitude à l’usage quotidien, le pur plaisir de conduite et un style expressif sous la forme d’une potentielle Volkswagen de série.

VW Iroc Concept (Berlin 2006)

Le vert vipère et le noir carbone en harmonie:

La couleur de l’Iroc rend hommage à la Scirocco de la première génération.

Cette teinte particulière, typique au modèle à partir de l’année modèle 1976, a conservé sa dénomination d’origine, à savoir, « vert vipère métallique ». Ce vert vif s’harmonise parfaitement avec les teintes noires fortement contrastantes du prototype caractérisant, par exemple, la structure recouverte de carbone qui supporte l’élément de toit central constitué d’un verre teinté très sombre.

VW Iroc Concept (Berlin 2006)

Des dimensions craquantes:

Les porte-à-faux sont courts. L’empattement de 2.680 mm profite à l’espace intérieur. Le prototype a une hauteur de 1.400 mm, une longueur de 4.240 mm et une largeur de 1.800 mm. Les jantes en alliage léger de 19 » et les pneus de 235 ont été spécialement conçus pour l’Iroc.

Twincharger et DSG:

L’Iroc est mû par un moteur TSI à double suralimentation (appelé Twincharger en interne) qui développe 155 kW (210 CV). Le transfert de la puissance est assuré par une boîte DSG à deux embrayages.

VW Iroc Concept (Berlin 2006)

Jamais une Volkswagen n’a arboré pareille calandre:

Volkswagen exprime ainsi son intention de conférer à ses véhicules différents « visages » en fonction de la spécificité du modèle et du segment. Cette pratique est déjà actuelle par exemple avec la Golf qui porte une calandre typique Golf dans ses versions Trendline, Comfortline et Sportline, les versions plus sportives GT, GTI et R32 affichant l’une ou l’autre variante de la calandre trapézoïdale.

Le « V » de la calandre est prolongé dans le capot par deux arêtes surélevées qui s’étirent jusqu’aux montants A.

VW Iroc Concept (Berlin 2006)

Une quatre places modulable:

Derrière le hayon qui s’ouvre largement, on peut découvrir un coffre très généreux qui procure un volume de rangement de plus de 300 litres. Cette capacité peut être sensiblement accrue en rabattant la banquette arrière.

VW Iroc Concept (Berlin 2006)

Une étude qui rompt avec les conventions:

Dans l’habitacle, la rupture stylistique avec tout ce que l’on connaît est pour ainsi dire totale. Les designers spécialisés en couleur et en garnissage ont ainsi combiné des matériaux aussi contrastants que du néoprène vert vipère, du cuir bicolore noir anthracite présentant une structure de surface qui évoque la peau des reptiles et le tissu high-tech « Space-Fabric » noir titane qui « respire ».

Le noir est également utilisé pour le cuir de la console du changement de vitesses ainsi que pour les garnitures en carbone au niveau des portières, du plafond et de la zone des pieds qui encadrent les principaux groupes fonctionnels. De solides arceaux façon aluminium font office d’ouvre portes. Par leur forme et leur couleur, ils constituent un rappel de la console centrale compacte.

Les diffuseurs hexagonaux argent mat sont quant à eux le reflet voulu de la calandre. « Au repos », le levier de vitesses est couché, en affleurement avec la surface de sa console. Il se redresse lorsqu’on met le contact. Visuellement fascinante, cette solution constitue aussi un dispositif antivol innovant. Le tableau de bord à l’éclairage inimitable et la rangée d’interrupteurs basculants qui sont une référence au monde des grandes voitures de sport sont un autre régal pour les yeux.

VW Iroc Concept (Berlin 2006)

Quelques données techniques du concept VW IROC 2006 :

Longueur : 4240 mm

Largeur : 1800 mm

Hauteur : 1400 mm

Empattement : 2680 mm

Volume du coffre : 300 L

Puissance maxi : 210 CV (155 kW)