Volkswagen au Salon de Bruxelles 2013

Classé dans : Actualités - Volkswagen (D) | 0



VW Golf blue-e-motion 2012

5 nouveautés belges – 5 technologies d’avenir – 1 prototype


 

Volkswagen accueillera les visiteurs du Salon de l’Auto de Bruxelles sur le stand des voitures particulières de 1.137 m2 du Palais 9 et dans le Patio, dont la surface de 2.370 m2 est réservée à la large gamme de véhicules familiaux, tout-terrain, utilitaires, électriques et au gaz naturel de la marque.

 

Le Blue Corner aménagé à côté de la Jetta Hybrid dans le Palais 9 permettra aux visiteurs de se renseigner sur les technologies destinées à rendre nos déplacements plus éco-compatibles.

 

La Golf électrique Blue-e-Motion clôturera sa campagne d’essais menée pendant un an en Belgique auprès de clients fleet par sa présence sur la «piste d’essai électrique».


L’occasion pour le grand public de s’informer auprès des spécialistes quant aux développements actuels de cette technologie.




VW Golf VII 2.0TDI BlueMotion 2013

 

5 nouveautés belges

 

Golf :


2013 sera l’année de la Golf et de ses multiples versions.

Les versions 3 et 5 portes de la Golf VII feront leur première apparition dans un Salon en Belgique.

La Golf VI sera elle aussi présente dans sa version 100% électrique sur le parcours d’essai, en prélude à la commercialisation en 2014 de la Golf VII électrique.


Celle-ci sera précédée des versions BlueMotion (3,2 l/100 km), GTI et GTD, qui arriveront sur notre marché dans le courant de 2013.

VW Golf blue-e-motion 2012


VW Jetta Hybrid 2013

 

Jetta Hybrid :


Autre première belge au Salon, la Jetta à motorisation hybride est le deuxième modèle de la gamme à être décliné en version essence/électrique après le Touareg.

La Jetta comme le Touareg ne sacrifient en rien leurs qualités de berline dynamique ou de tout-terrain polyvalent en passant à la double motorisation.


 

VW Beetle Cabriolet 2013


Beetle Cabriolet :


Côté premières belges encore, la Beetle retiendra l’attention dans sa version découvrable, prolongeant en cela une longue tradition chez Volkswagen.

 


VW CrossCaddy 2013


CrossCaddy, Caddy Edition 30 et Caddy Tramper :


Caractérisés par un look spécifique, les CrossCaddy et Caddy Edition 30 étrennent le moteur TDI de 170 ch dans la gamme des utilitaires compacts.

Le Tramper est au Caddy ce que le California est au Transporter.

Proposé à un prix accessible, ce véhicule de loisirs offre un espace pour se loger.

 VW Caddy Tramper 2013


VW Transporter Rockton 2013


Transporter Rockton :

Le Rockton est la version « offroad » du Transporter, un utilitaire issu de la compétition en tant que véhicule d’assistance rapide du rallye Dakar, et donc conçu pour les situations extrêmes comme celles que rencontrent les services d’intervention d’urgence, par exemple.

 

VW eT Concept (2012)

5 technologies d’avenir: BlueMotion TSI – BlueMotion TDI – EcoFuel – Hybrid

 

e-Cars

– Volkswagen présente au Salon de Bruxelles cinq types de motorisations spécialisées destinées à limiter la consommation et donc les émissions.

À côté des désormais traditionnelles versions BlueMotion Technology associées à des moteurs à essence TSI et diesel TDI, le visiteur pourra voir la technologie hybride (Jetta, Touareg), le moteur au gaz naturel EcoFuel (Caddy, Passat, up!) ainsi que la version 100% électrique de la Golf (VI).

Toutes ces technologies sont disponibles ou le seront au cours de l’année 2013 sur notre marché. Sont absents les véhicules à hydrogène ou encore à pile à combustible, sur lesquels Volkswagen travaille également, mais dont la commercialisation est prévue à plus long terme.

Un prototype

– L’avenir du véhicule utilitaire pourrait prendre la forme, mais surtout adopter la motorisation, du prototype Volkswagen eT! 100% électrique, il est capable de suivre son conducteur à pas d’homme lorsqu’il se déplace à pied pour faire des livraisons au porte-à-porte, par exemple.

 

VW Golf VII 2.0TDI BlueMotion 2013

Golf

Pour Volkswagen, le lancement de la septième génération de la Golf est synonyme de nouvelle ère.

Pour la première fois, un véhicule conçu à Wolfsburg a été développé sur la base de la révolutionnaire plateforme modulaire destinée aux modèles à moteur transversal, dont le potentiel innovant a été exploité pour créer la meilleure Golf possible.

Résultat ?

Bien que la nouvelle Golf se caractérise par une habitabilité, une sécurité et un confort supérieurs, elle affiche jusqu’à 100 kg en moins sur la balance par comparaison avec sa devancière.

Cela, combiné à l’adoption de deux nouvelles familles de moteurs, est à l’origine d’un recul de la consommation et des émissions dans une proportion qui peut atteindre 23%.

Côté essence, la Golf 1.4 TSI de 103 kW (140 ch) avec coupure de cylindres ne consomme en moyenne que 4,8 l/100 km, à quoi correspondent des émissions de CO2 de 112 g/km.

Côté diesel, le moteur d’entrée de gamme de 77 kW (105 ch) se contente en moyenne de 3,8 l/100 km (émissions de CO2 de 99 g/km).

Techniquement, la nouvelle venue est forte de nouveaux atouts sous la forme, notamment, d’un dispositif de protection proactif des occupants, d’une fonction de freinage d’urgence en ville et d’un système de freinage « anti-multi-collision » de série qui permet d’éviter un quart de tous les accidents avec blessés.

La Golf, produite à plus de 29 millions d’exemplaires à ce jour, reste ainsi une vitrine technologique dans le segment des compactes et l’une des voitures les plus modernes au monde.

VW Golf VII 2013

 

VW Beetle Cabriolet 2013

Beetle Cabriolet

La Beetle Cabriolet marque la troisième génération de la Volkswagen découvrable aux formes arrondies.

Elle séduit par une praticité jamais vue et offre à ses quatre occupants l’agrément du contact avec les éléments naturels.

Leur silhouette unique en son genre fait de la Beetle et de ses devancières des voitures-cultes depuis des générations.

Le fait que plus de 330.000 exemplaires de la seule Coccinelle Cabriolet aient été produits de 1949 à 1980 parle de lui-même.

Avec sa nouvelle version de la Beetle Cabriolet, Volkswagen a réactualisé le design intemporel des jours anciens et donné une touche de sportivité et de dynamisme à la silhouette originelle.

Le pare-brise redressé et la ligne de toit plus tendue rappellent la silhouette de la légendaire Coccinelle Cabriolet.

VW Beetle Cabriolet 2013

Le nouveau modèle présente également des éléments de design caractéristiques du nouveau langage stylistique de Volkswagen :

La prise d’air en dessous du pare-chocs, le bord inférieur rectiligne du capot moteur et, surtout, les feux arrière ne laissent planer aucun doute sur son appartenance à la famille Volkswagen.

VW Beetle Cabriolet 2013

Avec la nouvelle Beetle Cabriolet, Volkswagen allie une technologie moderne et les exigences de qualité les plus élevées avec l’héritage émotionnel de l’« aïeule ».

Comme pour illustrer cette nostalgie, les phares ont conservé leur forme arrondie classique.

La traditionnelle capote en toile contribue également au charme particulier de la nouvelle Beetle Cabriolet.

Repliée, elle occupe une très faible hauteur et permet une bonne visibilité vers l’arrière.

Malgré sa compacité, la capote présente une grande largeur et une forme allongée.

L’ouverture et la fermeture sont entièrement automatiques (pour toutes les variantes du modèle), prennent moins de dix secondes et peuvent être exécutées en roulant jusqu’à la vitesse de 50 km/h.

La Beetle Cabriolet sera livrée de série avec un couvre-capote qui abrite joliment la capote lorsque celle-ci est repliée.

Une baguette chromée périphérique positionnée à l’endroit où se rencontrent le rebord inférieur de la capote et le couvercle de coffre offre un contraste visuel du plus bel effet entre l’acier et le tissu.

VW Beetle Cabriolet 2013

À l’intérieur aussi, la planche de bord compacte aux instruments ronds plus grands que la moyenne et plusieurs éléments empreints de nostalgie comme la boîte à gants supplémentaire (« boîte à gants de Coccinelle ») intégrée au tableau de bord juste au-dessus de la boîte à gants classique sont à l’origine d’un design résolument différent.

Avec son habitacle spacieux et confortable, la Beetle Cabriolet offre quatre places à part entière.

VW Beetle Cabriolet 2013

Le coffre, d’un volume de 225 l, possède une trappe de passage, ce qui permet le transport d’objets de grandes dimensions même quand le toit est fermé.

Un système de protection active en cas de tonneau a été conçu pour offrir une sécurité maximale aux occupants de la Beetle Cabriolet.

Il se compose de deux modules escamotés derrière le dossier des sièges arrière.

En cas de (risque) de retournement, ces deux modules de sécurité sont activés par l’unité centrale de déclenchement des airbags.

De cette manière, ils offrent en l’espace de quelques millisecondes une protection efficace (avec les robustes montants A) aux quatre occupants de la Volkswagen.

Les airbags frontaux et tête-thorax à l’avant offrent encore un surcroît de sécurité.

La nouvelle Beetle Cabriolet est proposée avec une gamme de sept motorisations.

Le moteur de base est le très efficace 1.2 TSI de 77 kW (105 ch).

VW Beetle Cabriolet 2013

La version BlueMotion Technology de ce moteur est également disponible depuis la commercialisation de la Beetle.

Les autres moteurs à essence sont le vigoureux 1.4 TSI de 118 kW (160 ch) et le 2.0 TSI de 147 kW (200 ch). Volkswagen propose deux diesels :

L’éprouvé 1.6 TDI de 77 kW (105 ch), aussi décliné dans une version BMT, et le 2.0 TDI de 103 kW (140 ch).

VW Beetle Cabriolet 2013

 

VW Jetta Hybrid 2013

Jetta Hybrid

– Premier modèle hybride à quatre cylindres 1.4 TSI et boîte DSG à 7 rapports

 

– Une simple pression sur un bouton pour rouler en mode purement électrique

La Jetta HYBRID est animée à la fois par un moteur à essence de haute technologie (TSI de 110 kW/150 ch) et par un moteur électrique (20 kW) à zéro émission.

Bien que ce tandem hybride autorise des performances impressionnantes (de 0 à 100 km/h en moins de 9 s), la nouvelle Jetta Hybrid affiche une consommation remarquable d’à peine 4,1 l/100 km (cycle mixte), à quoi correspondent des émissions de CO2 de 95 g/km.

Cette berline sportive consomme 20% de moins qu’une voiture de même puissance dotée d’un moteur traditionnel. En cycle urbain, l’économie de carburant atteint même 30% !

De plus, la nouvelle Jetta Hybrid peut, d’une simple pression sur un bouton, rouler en mode purement électrique – et donc sans émissions – jusqu’à la vitesse de 70 km/h et sur une distance de 2 km (selon la topographie et les conditions de déplacement).

Un silence extrême.

Après le Touareg Hybrid, la Jetta Hybrid est le deuxième modèle du plus important constructeur automobile européen à accueillir sous son capot un module hybride composé d’un moteur à essence et d’un moteur électrique associés pour atteindre simultanément la consommation la plus basse possible et des performances remarquables à tous égards.

Prenons l’exemple du confort :

Le TSI peaufiné, le système d’échappement de conception nouvelle, le pare-brise acoustique, les vitres latérales de plus forte épaisseur et le recours à plusieurs autres mesures ont permis de créer la voiture la plus silencieuse jamais proposée par Volkswagen dans ce segment.

Cette berline aussi sportive que respectueuse de l’environnement est commercialisée, aux États-Unis et au Canada dans un premier temps, depuis novembre 2012.

Le TSI compte parmi les moteurs à essence les plus modernes au monde

L’efficacité à l’état pur.

Pour la première fois en Amérique, Volkswagen utilise un moteur à essence turbo de 1,4 l.

Les moteurs TSI de Volkswagen ont remporté différentes récompenses, parmi lesquelles, en 2011, l’un des prix les plus convoités au monde dans le domaine :

L’« Engine of the Year Award ».

VW Jetta Hybrid 2013

Éprouvé sur les autoroutes allemandes.

Affichant une cylindrée ramenée par « downsizing » à 1.395 cm3 exactement, ce moteur, qui s’est vendu à des millions d’exemplaires en Europe et dont la robustesse a été éprouvée sur les autoroutes allemandes, développe un couple de 250 Nm disponible dès qu’il dépasse le régime de ralenti (à partir de 1.400 tr/min).

Il fait ainsi mieux que le cinq cylindres de 2,5 l de la Jetta « ordinaire » version USA.

Le plus étonnant est que le couple du TSI reste de manière constante à son niveau maximal jusqu’à 3.500 tr/min.

Si l’on y ajoute les qualités du moteur électrique, on obtient un concept de motorisation qui fait de la nouvelle Jetta Hybrid une routière sportive.

Le TSI, soit dit en passant, fait partie des poids plumes avec son poids contenu de 98 kg.

VW Jetta Hybrid 2013

Un module hybride formé par le TSI, l’embrayage de découplage et le moteur électrique

Un ensemble de haute technologie.

Le module hybride est constitué par le TSI, le moteur électrique et un embrayage de découplage intégré entre les deux.

Ce dernier désaccouple entièrement le moteur à essence de la boîte de vitesses lorsque la voiture roule en mode purement électrique, en « roue libre » ou freine.

Une technologie de batterie hypermoderne.

L’énergie nécessaire à l’alimentation du moteur électrique est fournie par une batterie lithium-ion.

Ce système d’accumulateurs compact est logé derrière la banquette arrière, sans aucun préjudice pour l’habitabilité.

La batterie se compose de 60 cellules de 5 Ah chacune qui, additionnées, produisent une tension nominale de 220 V et possèdent une capacité de 1,1 kWh.

Son poids s’élève à 35,8 kg. L’alternance fréquente entre charge et décharge en mode hybride exige un refroidissement efficace de la batterie.

Il est assuré par un ventilateur fixé directement sur l’accumulateur.

La batterie est également dotée d’un système de gestion qui se charge des fonctions de sécurité, de diagnostic et de monitoring, ainsi que de la régulation de la température.

La gestion du ventilateur en fonction des besoins (compte tenu de la température extérieure et des demandes de puissance) permet à la batterie de fonctionner en permanence dans la plage de températures idéale. Des systèmes de protection spécifiques déconnectent la batterie à l’arrêt ou en cas de collision.

Une boîte à double embrayage ultra-rapide.

Le transfert de la puissance au train avant est assuré par une boîte automatisée DSG à double embrayage et 7 rapports qui fonctionne de manière ultra-rapide.

La combinaison d’une motorisation hybride et d’une boîte DSG est unique en son genre, puisqu’elle permet de concilier agrément de conduite et respect de l’environnement.

Très populaire en Europe, l’éprouvée boîte DSG à 7 rapports impose de nouvelles références dans la catégorie des transmissions prévues pour un couple inférieur ou égal à 250 Nm en raison de sa grande compacité et de son faible poids (74 kg).

Au final, grâce à l’emploi d’organes moteurs légers, le poids de la Jetta Hybrid n’a augmenté que de cent kilos malgré la présence de la batterie.

Avec les modifications supplémentaires apportées à la structure du véhicule pour des questions de sécurité, la nouvelle Volkswagen se maintient sous les 1.500 kg.

VW Jetta Hybrid 2013

Le mode de propulsion idéal en toutes circonstances

 

Une propulsion à zéro émission grâce au moteur électrique.

Si la batterie de la Jetta Hybrid est suffisamment chargée, la Volkswagen peut rouler en mode purement électrique, donc sans rejeter le moindre gramme de CO2, sur une distance allant jusqu’à 2 km.

La Jetta Hybrid passe en mode électrique soit automatiquement (jusqu’à 60 km/h), soit par simple pression sur un bouton (jusqu’à 70 km/h).

Il suffit au conducteur d’appuyer sur la touche « E-mode », qui se trouve à droite du levier sélecteur de vitesse.

Dans un cas comme dans l’autre, le TSI est désolidarisé de la boîte de vitesses par l’embrayage de découplage afin d’éviter les pertes dues au couple de retenue et d’augmenter l’autonomie en mode électrique. Environ un tiers du potentiel d’économies de la Jetta Hybrid est obtenu par la conduite en mode électrique.

La récupération de l’énergie à la décélération pour recharger la batterie.

VW Jetta Hybrid 2013

Au freinage, la Jetta Hybrid passe en mode récupération, qui lui permet de transformer l’énergie cinétique en électricité et de stocker celle-ci dans la batterie.

Voici comment cela fonctionne : dès que le conducteur lève le pied de la pédale d’accélérateur pour, l’embrayage de découplage s’ouvre pour désolidariser le moteur de la chaîne cinématique et réduire les pertes dues au couple de retenue durant cette phase.

Si le conducteur appuie alors sur la pédale de frein, le moteur électrique se transforme en alternateur (la production d’électricité étant fonction de l’enfoncement de la pédale) pour recharger la batterie.

L’électricité stockée est ensuite disponible pour la conduite électrique ou pour épauler le moteur en mode « boost ».

L’efficacité de la récupération ne doit pas être sous-estimée, puisqu’elle représente un autre tiers du potentiel d’économies d’énergie de la Jetta Hybrid !


En ville, le TSI se fait aussi discret que possible.

Dès que la voiture est à l’arrêt et pour autant que le conducteur maintienne la pédale de frein enfoncée, le moteur à essence de la Volkswagen se coupe pour autant que la batterie soit suffisamment chargée.

Toutefois, le chauffage, la climatisation et les systèmes électriques de confort tels que l’installation audio continuent de fonctionner.

Il est intéressant de noter que, contrairement aux systèmes traditionnels, le moteur à essence de la Jetta Hybrid n’est pas seulement coupé, mais aussi véritablement désolidarisé de la chaîne cinématique via l’embrayage de découplage, afin que la voiture puisse redémarrer en mode purement électrique si la charge de la batterie le permet.

Un autre tiers du potentiel d’économies d’énergie de la Jetta Hybrid est donc réalisé grâce à la désactivation fréquente du moteur TSI.

Rouler sur sa lancée sans TSI.

Dès que le conducteur relâche la pédale d’accélérateur à vitesse élevée (jusqu’à 135 km/h), le TSI est également coupé et désolidarisé de la chaîne cinématique via l’embrayage de découplage, afin d’éliminer les pertes dues au couple de retenue.

Résultat :

La Jetta Hybrid roule sur son élan plus longtemps sans consommer la moindre goutte de carburant.

Un complément de puissance en mode « boost ».

Si le levier de la boîte DSG se trouve en position « S » en mode automatique ou si le mode séquentiel est sélectionné, le moteur réagit à une sollicitation vigoureuse de la pédale d’accélérateur par une poussée maximale.

Il en va de même lors d’un « kick-down » classique (enfoncement rapide de la pédale d’accélérateur jusqu’à la butée).

Dans ce cas, la puissance du moteur électrique et celle du TSI s’additionnent pour atteindre une puissance de crête temporaire de 125 kW (170 ch), transmise aux roues avant via la boîte DSG.

Les spécialistes parlent alors de mode « boost ».

Grâce à cette poussée supplémentaire, les manœuvres de dépassement peuvent être effectuées en très peu de temps, au bénéfice de la sécurité.

Rouler avec le moteur à essence. À vitesse élevée et/ou lorsque la charge de la batterie est faible, la Jetta Hybrid est animée uniquement par le moteur TSI.

Lors de ces phases, le TSI bénéficie d’un déplacement vers le haut du point de charge qui vise à optimiser son efficacité énergétique. Il développe alors plus de puissance qu’il n’en faut pour propulser la Volkswagen. Cet excédent est utilisé pour recharger la batterie haute tension en fonction de l’état de charge, et ce, via le moteur électrique, qui fait alors office d’alternateur.

Ces phases de charge dites « actives » sont conçues, en alternance avec les phases de roulage électrique, de façon à réduire la consommation.

VW Jetta Hybrid 2013

Une information complète pour un plus grand respect de l’environnement

De nouveaux instruments. Toutes les informations importantes relatives au fonctionnement du système sont affichées par les instruments de la Jetta Hybrid.

Pour accéder à ces informations, le conducteur navigue dans les menus propres aux nouveaux instruments.

L’option de menu « Hybrid », par exemple, permet de visualiser le mode d’entraînement du moment via une représentation graphique du flux d’énergie, la direction du flux d’énergie étant représentée sous forme de flèches.

L’état de charge de la batterie est également affiché.

Juste au-dessous de l’affichage du flux d’énergie, l’ePowermeter indique la puissance relative du moteur électrique.

L’ePowermeter est actif uniquement dans les modes opératoires « conduite électrique », « E-mode » et « Boost ».

Le Powermeter indique l’activité hybride.

Le Powermeter (à ne pas confondre avec l’ePowermeter) est un afficheur multifonction essentiel situé à la place du compte-tours, à gauche du tableau de bord.

Il informe le conducteur quant au statut du système hybride : disponibilité générale (« Ready »), récupération (« Charge »), conduite économique (« Eco »), mode « boost » (« Boost ») ou encore conduite en mode essence avec le seul TSI (« Off »).

D’autre part, la conduite purement électrique – soit automatique, soit manuelle, selon les désirs du conducteur – est également affichée dans le tableau de bord (« E-mode »).

Une incitation ludique à la conduite économique. L’écran de l’installation audio est utilisé pour mener à bien cette nouvelle stratégie d’information.

L’objectif visé est de favoriser la conduite la plus économique possible.

C’est pourquoi le sous-menu « Zero emissions » propose une représentation graphique du temps de trajet accompli sans émission.

Les valeurs zéro émission sont représentées en pourcentage sous forme de diagramme à barres, l’intervalle de mesure d’une barre correspondant à une minute de temps de trajet.

Un résultat de 100%, par exemple, signifie que la Jetta Hybrid a roulé sans aucune émission pendant une minute, autrement dit avec le moteur TSI coupé.

Le système mesure par périodes de trente minutes maximum.

 

VW CrossCaddy 2013

CrossCaddy

– La famille « lifestyle » Cross s’élargit au Caddy

 

– Des attributs stylistiques à la base d’un look tout-terrain

Début 2013, le CrossCaddy rejoindra la famille de modèles Cross, qui connaît un beau succès.

Une famille « lifestyle » qui compte déjà dans ses rangs les Polo, Golf et Touran du même nom.

Le Caddy Edition 30 se démarque déjà nettement du Caddy habituel.

Le CrossCaddy va encore plus loin dans la singularité.

Doté de frappantes jantes Canyon de 17 pouces chaussées de pneus 205/50 R 17 et arborant la nouvelle couleur « Vert Vipère », qui habille aussi la Scirocco, ce Caddy ressort encore plus du lot.

Grâce à ces attributs stylistiques particuliers, le CrossCaddy affiche son originalité.

VW CrossCaddy 2013

Les garnitures noires de ses arches de roue, des bas de caisse et de la partie inférieure des pare-chocs accentuent l’impression de robustesse qu’il dégage.

Le noir contraste fortement avec les éléments rapportés exécutés dans la couleur de la carrosserie.

Argentés, le sabot de protection à l’avant et à l’arrière ainsi que le profilé de protection des bas de caisse complètent l’allure « offroad ».

Les vitres latérales arrière et la lunette arrière foncées (vitrage « Privacy »), de même que les feux arrière assombris, sont d’autres marques d’exclusivité.

Outre d’un look spécifique, l’appellation « Cross » est synonyme de packs d’équipements spéciaux.

Un railing de toit argenté complète les particularités stylistiques extérieures, tandis que dans l’habitacle, les ouïes de ventilation noir ultra-brillant cerclées d’argenté, les sièges avant bicolores, l’accoudoir central réglable en hauteur et horizontalement, le volant gainé de cuir, le pommeau du levier de changement de vitesses et le levier du frein à main rehaussés de cuir avec surpiqûres grises et les garnitures de contre-porte de couleur contrastante créent l’ambiance souhaitée.

Basé sur le niveau d’équipement Trendline, le CrossCaddy pourra être commandé en version empattement court, avec cinq ou sept places.

Le client aura le choix entre huit teintes en plus du « Vert Vipère ».

Le CrossCaddy, qui a pour vocation de séduire principalement les amateurs d’activités de plein air, avec ce que cela sous-entend en termes d’exigences pratiques, sera disponible avec toute la gamme de moteurs du Caddy – TSI, TDI, ainsi que ses variantes au gaz naturel ou au LPG –, dont certains seront associés à la boîte de vitesses automatisée DSG ou à la transmission intégrale 4motion.

La fourchette de puissances s’étendra de 63 kW (86 ch) à 125 kW (170 ch).

Ainsi, ce véhicule polyvalent aux accents « lifestyle » se déclinera dans un nombre de versions quasi illimité.

VW CrossCaddy 2013

 

VW Transporter Rockton 2013

Rockton : un Transporter destiné aux terrains les plus exigeants

– Le nouveau véhicule « bon à tout faire » de Volkswagen Nutzfahrzeuge se décline désormais en version « offroad »

– Paré pour l’aventure grâce au pack « Expedition » monté départ usine

Un dur labeur hors des sentiers battus, le transport de personnes et de matériel vers des zones difficilement accessibles :

Voilà ce à quoi est destiné le Transporter Rockton.

Les entreprises du secteur du bâtiment, les constructeurs de voies ferrées, les sauveteurs en montagne, ainsi que le personnel des administrations des Eaux et Forêts comptent parmi les nombreux utilisateurs potentiels d’un véhicule en mesure de répondre à leurs besoins de façon flexible tout en étant capable de bien supporter les mauvais traitements et de se tirer d’affaire même dans des situations critiques grâce à une motricité exemplaire.

Le Rockton est dérivé du Transporter Combi.

Surélevé de 30 mm et doté en série de la transmission intégrale permanente 4motion de la quatrième génération, d’un blocage de différentiel arrière, de ressorts et d’amortisseurs renforcés (châssis de 3,2 t), il garantit la meilleure motricité possible et une progression fiable même là où le chemin s’arrête.

Outre par sa surélévation, le Rockton se distingue extérieurement par ses baies de vitres latérales arrière fermées et par une déco spéciale.

À l’intérieur, toutes les options imaginables du Transporter Combi sont possibles, parmi lesquelles diverses banquettes spéciales.

Un réchauffeur de diesel, un chauffage d’appoint pour l’habitacle, un filtre à air spécifique pour une utilisation dans les zones à forte concentration de poussière et des sièges revêtus d’un tissu solide sont autant d’éléments adaptés à la vocation particulière du véhicule.

VW Transporter Rockton 2013

Le Transporter Rockton est mû par un 2.0 TDI de 103 kW (140 ch) ou 132 kW (180 ch) dont la vigueur n’a d’égale que la sobriété, secondé par une boîte de vitesses manuelle à 6 rapports.

Les deux variantes satisfont à la norme Euro 5 en matière d’émissions.

Pour les conditions d’utilisation extrêmes, la version de 103 kW (140 ch) est proposée avec le pack « Expedition ».

Celui-ci se reconnaît à ses pneus tout-terrain de 16 pouces montés sur des jantes en acier renforcées.

C’est cependant au niveau du détail qu’il faut chercher la principale différence.

Le véhicule est en effet doté d’une boîte de vitesses spéciale qui garantit une progression encore améliorée en dehors des chemins.

Bien que taillé pour la pratique du tout-terrain, ce Rockton se prête parfaitement à une utilisation sur route.

VW Transporter Rockton 2013

 

VW eT Concept (2012)

Prototype eT!

– L’eT! est animée par un moteur électrique et peut rouler de manière semi-automatique sur commande

– Le conducteur a également la possibilité de diriger l’eT! via un « Drive Stick » depuis le siège du passager avant

Le professeur docteur Jürgen Leohold, responsable du département Recherche du Groupe Volkswagen :

« Nous avons analysé de façon détaillée les procédés et les attentes des clients pour en déduire l’évolution à long terme du segment des véhicules de livraison et de courrier.

Notre attention s’est portée plus particulièrement, ce faisant, sur une conduite sans émissions, sur l’exploitation de l’espace dans les centres urbains, sur les fonctions de conduite semi-automatiques – qui facilitent l’utilisation de ce genre de véhicule et lui donnent tout son sens –, ainsi que sur l’intégration de nouvelles technologies de communication.

Mais nous nous sommes aussi efforcés de développer un véhicule utilitaire à la charge émotionnelle élevée.

Dans cette optique, nos équipes n’ont pas regardé le futur depuis le passé, mais réalisé ce concept du futur en perfectionnant les technologies disponibles actuellement.»

Le véhicule de recherche eT! pourrait effectivement révolutionner un jour le monde des utilitaires légers.

Conçu à partir d’une feuille blanche, il ne génère aucune émission polluante, a été bien pensé jusque dans le moindre détail et peut au besoin rouler de manière semi-automatique !

VW eT Concept (2012)

« L’eT! est un Transporter à propulsion 100% électrique qui peut entraîner la généralisation de l’électromobilité dans le monde des véhicules à usage professionnel », déclare le docteur Rudolf Krebs, en charge de l’entraînement électrique au sein du Groupe Volkswagen.

« À l’inverse de la Golf ou de la up! à moteur électrique, l’eT! n’est évidemment pas un véhicule qui sera disponible dans un avenir proche.

Nous devons cependant déjà nous efforcer d’avoir une idée claire de ce à quoi pourrait ressembler le monde des utilitaires légers dans la seconde moitié de cette décennie, notamment en ce qui concerne l’entraînement électrique. »

L’eT! peut rouler de manière semi-automatique dans certaines circonstances afin de faciliter et de rendre plus sûr le travail quotidien des livreurs de colis et de courrier, d’optimiser le processus logistique et de réduire les délais de livraison.

Soit la voiture suit le livreur de maison à maison à pas d’homme (« Follow me »), soit elle le rejoint sur commande (« Come to me ») sans personne derrière le volant !

VW eT Concept (2012)

Le conducteur a également la possibilité de diriger l’eT! depuis le côté de l’habitacle réservé d’ordinaire au passager avant, facilement accessible et doté d’un siège assis-debout, au moyen d’un « Drive Stick ».

Du côté passager avant – donc du côté du trottoir, soit la zone de travail du livreur – se trouve pour cette raison une double porte coulissante à commande électrique, ce qui permet de monter très rapidement à bord du véhicule comme d’avoir facilement accès aux colis à livrer.

VW eT Concept (2012)

L’époque où il fallait faire le tour du véhicule est révolue !

Des variantes de ce véhicule de transport léger peuvent être réalisées pour répondre à tous les besoins professionnels imaginables.

Et ces dérivés font également partie du projet de recherche.

Dévoilée en première mondiale au Design Center de Potsdam, l’étude eT! a été conçue spécifiquement pour la livraison d’envois postaux de toutes sortes.

Ce véhicule de recherche va maintenant être mis à l’épreuve lors d’une phase test qui permettra de se livrer à des analyses plus poussées.

VW eT Concept (2012)