Florence Swaters rend hommage à son papa récemment disparu en participant au volant d’une VW Coccinelle « coloniale » au « Brussels Love Bugs Parade » ce 13 février prochain

Classé dans : Actualités - Volkswagen (D) | 0



 

Le dimanche 13 février 2011, la « Brussels Love Bugs Parade » fera revivre les épopées africaines de la cox «coloniale»

 

Il y a soixante ans, deux équipages osèrent le pari fou pour l’époque de traverser l’Afrique à bord de coccinelles VW spécialement équipées pour affronter les pistes et les déserts de sable.




Le premier, constitué de Pierre D’Ieteren, Jacques Swaters, Jacques Cortvriendt et Christian Nicolaï de Gorhez, réalisa le « Raid Volkswagen » Bruxelles – Congo belge et retour entre le 6 octobre 1950 et le 8 janvier 1951 (soit 24.036 kms).

L’expédition comprenait également une camionnette VW supérieurement aménagée pour servir de ravitailleur et de logement.

Le deuxième équipage était féminin. À bord de la voiture jumelle du premier se trouvait Gabrielle D’Ieteren (mère de Pierre D’Ieteren) et son amie Charlotte Van Marcke de Lummen.

Elles remportèrent le Premier Prix du « Rallye Méditerranée – Le Cap » en catégorie des moins de 1100cc le 23 février 1951 (soit 15.100 kms). Parties de Bruxelles le 27 décembre 1950, le départ du Rallye fut donné à Alger le 4 janvier 1951 à 8h du matin. Arrivées à Capetown le 23 février 1951, les deux femmes atterrirent à Melsbroeck le 8 mars 1951.

Unique point de rencontre : les deux équipages se retrouvèrent à Alger pour célébrer le Réveillon du Nouvel An 1950-1951.

La fille de Jacques Swaters au départ de la Brussels Love Bugs Parade 2011

Ce dimanche 13 février 2011, la fille d’un des participants au « Raid Volkswagen » – Florence Swaters – prendra part à la parade à bord d’une Volkswagen de type «coloniale» ressemblant au modèle de l’époque, rendant ainsi hommage aux participants disparus, dont son père Jacques qui nous a quittés le 10 décembre dernier.

Si le châssis, la carrosserie, la hauteur de la garde au sol ou l’outillage inclus dans le capot avant ne sont pas tout à fait identiques à la voiture d’origine, la cox rappellera la « coloniale » en de nombreux aspects : sa couleur sable pour mieux se fondre dans les paysages sahariens, ses deux échelles de désensablement en aluminium installées de part et d’autre de la voiture, sa pelle, ses deux jerricans (essence et eau potable) flanquées sur les marche-pieds, de chaque côté de la carrosserie,…

 

Exposition « Pierre au Congo »

Une exposition temporaire retraçant le « Raid VW Bruxelles-Congo belge et retour » sera installée à Autoworld le jour de la Brussels Love Bugs Parade sous le titre : « Pierre au Congo ».

A noter que ces deux épopées ont, chacune, donné naissance à un livre : « Deux femmes au volant » et « Images du Souvenir ».

La « Brussels Love Bugs Parade » – dimanche 13 février 2011

Pour rappel, la Brussels Love Bugs Parade rassemblera une centaine de coccinelles Volkswagen le dimanche 13 février 2011 sur l’Esplanade du Cinquantenaire, devant le Musée Autoworld à Bruxelles, dès 13h. Les voitures partiront à 14h pour une ballade clin d’oeil à travers les rues de la Capitale.

Elles s’arrêteront de 14h30 à 15h sur la Place des Palais le long du Parc Royal. Le public pourra les y admirer le temps que les participants visitent l’ancien palais (sous-terrain) de Charles Quint – le site archéologique du Coudenberg.

Le retour de la Parade à Autoworld est prévu vers 16h-16h30.