TOGG, la nouvelle marque automobile du Bosphore

Classé dans : TOGG (Turquie) | 0

Qui se rappelle de l’Anadol ? Produit en Turquie dans la seconde partie des années soixante, ce véhicule construit sur une base Ford a connu une bonne diffusion même à l’extérieur de la Turquie à un point tel qu’un collectionneur belge en possède une…

Avec l’arrivée des véhicules électriques, la Turquie se lance à nouveau dans la construction de véhicules avec son TOGG C-SUV qui devrait arriver sur le marché en 2022.

En plus d’être un véhicule essentiellement électrique, son concepteur, la société Türkiye’nin Otomobili Giri.im Grubu (TOGG ) avance que son C-SUV sera un véhicule intelligent avec un empattement record, un intérieur des plus spacieux tout en proposant d’excellentes performances à l’accélération ainsi que des coûts relativement mesurés.

Une conception 100 % nationale

L’authenticité chère au Zaïre de Mobutu a fait des émules en Turquie : la firme est fière d’annoncer que le C-SUV  est avant tout un développement à 100 % turc.

Des enquêtes menées sur six mois en Turquie ont permis de préciser les attentes des acheteurs potentiels au niveau du design extérieur et intérieur.

Toutefois, Pininfarina a quand même été choisi comme un partenaire stratégique pour définir avec précision le style adopté.

Il s’ensuit une ligne assez courtaude avec une calandre massive évoquant les Buick des années 50 ou plus près de nous, celle des Suzuki S-Cross. Suivant TOGG, ces dents chromées sont une “interprétation élégante” de tulipes.

 

Rien à voir avec les jardins de Keukenhof : la tulipe est une culture traditionnelle de l’Anatolie…  Les optiques rejetées aux extrémités de celle-ci se déploient sur les ailes.

Notons aussi la présence de caméras à la place des rétroviseurs latéraux.

Quant à la poupe, ses feux font un peu penser à ceux du Lexus UX.

A l’intérieur, le design reste sobre quoique futuriste avec ses nombreux écrans dont notamment les écrans des rétroviseurs rajoutés de manière peu élégante aux extrémités de la planche de bord.

La place à bord est prévue pour accueillir confortablement cinq personnes.

Quatre véhicules

Deux différentes puissances sont proposées : une propulsion équipé d’un moteur de 200 ch affichant des accélérations de 0-100 km/h en 7,6 sec.

Une seconde version 4×4 proposera en plus un moteur de même puissance sur le train avant doublant ainsi sa puissance (400 ch) et permettant un sprint de 0 à 100 km/h en 4,8 sec.

Deux packs de batteries garanties 8 ans seront proposés autorisant une autonomie de 300 ou 500 km. Le constructeur annonce sommairement que la recharge à 80 % ne prendra qu’une demi-heure.

Au niveau de la sécurité, le développement du véhicule a été réalisé dans le but de récolter cinq étoiles aux tests EuroNCAP en l’horizon 2022.

Alléchant sur le site, ce véhicule est de la même veine que le sino-britannique MG ZS EV qui sera présenté dans quelques jours au Salon de l’Auto à Bruxelles.

Rendez-vous est donc pris en 2022

Automania Team

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

86 − 83 =