Première mondiale pour le nouveau Toyota bZ4X

Classé dans : Actualités - Toyota (Japon) | 0

Voici en première mondiale, le Toyota bZ4X, un modèle qui marque les débuts d’une nouvelle série de véhicules électriques à batterie (BEV) : la série bZ (pour « beyond Zero »).

Très similaire au bZ4X Concept, présenté au salon automobile de Shanghai début 2021, en gardant ce patronyme étrange, le bZ4X est le premier modèle construit sur la nouvelle plateforme dédiée aux BEV Toyota, qui repose sur la philosophie e-TNGA.

Inédite et conçue pour la production à grande échelle, cette plateforme a la flexibilité nécessaire pour être utilisée sur les futurs modèles bZ. La batterie particulièrement mince est montée sous le plancher du véhicule et fait partie intégrante du châssis, ce qui permet d’abaisser le centre de gravité, d’équilibrer parfaitement les poids avant/arrière et d’assurer une grande rigidité à la carrosserie.

Autre avantage, l’empattement long offrant un bon espace intérieur.

Batterie : autonomie et technologie

Toyota a fait appel à ses quelque 25 ans d’expérience dans le domaine des batteries pour véhicules électriques pour garantir qualité, durabilité et fiabilité à la batterie lithium-ion qui alimente le bZ4X. Même après 10 ans d’utilisation, la batterie devrait encore fonctionner à 90 % de ses performances d’origine*.

(*Valeurs cibles durant le développement. La période d’utilisation et le kilométrage sont supposés être de 10 ans ou de 240 000 km (150 000 miles), selon la première échéance.)

La batterie lithium-ion haute densité a une capacité de 71,4 kWh qui devrait assurer une autonomie de plus de 450 km (ces mesures WLTP dépendent de la version et restent provisoires jusqu’à homologation).

Un système de chauffage à pompe à chaleur permet à la batterie de rester fiable même en cas de gel, son autonomie ne subissant qu’une réduction raisonnable. Sur ce modèle Toyota, la batterie est refroidie par eau. De même, la batterie peut être rechargée rapidement sans en compromettre la sécurité ou la durée de vie : une recharge de 80 % est possible en près de 30′ avec un système de recharge rapide de 150 kW (CCS2).
À partir du quatrième trimestre 2022, un nouveau chargeur triphasé de 11 kW sera disponible à bord du véhicule.

Performance et transmission intégrale

Posant les bases de l’avenir des véhicules électriques Toyota, le nouveau bZ4X exploite la polyvalence de la nouvelle plateforme pour proposer l’option FWD (traction avant) ou AWD (transmission intégrale).

Le bZ4X à traction avant utilise un moteur électrique haut rendement de 150 kW. Produisant 204 ch DIN et un couple de 265 Nm, celui-ci assure une accélération de 0 à 100 km/h en 8,4 sec et une vitesse de pointe de 160 km/h.
Ce système propose l’option « conduite à une seule pédale » avec renforcement de la régénération d’énergie au freinage qui permet au conducteur d’accélérer et de décélérer uniquement avec la pédale d’accélérateur.

Toyota et son partenaire de développement Subaru ont collaboré à la conception d’une nouvelle transmission intégrale pour BEV, qui tire parti des précédents systèmes AWD des deux entreprises. Ce qui garantit une sécurité accrue en cas de conduite en conditions difficiles et confère au bZ4X l’exceptionnelle capacité de conduite tout-terrain d’un véritable SUV.

La version AWD est équipée de deux moteurs de 80 kW, le premier pour l’essieu avant, le second pour l’essieu arrière. Ensemble, ils développent une puissance maximale de 217,5 ch DIN avec un couple de 336 Nm. La vitesse de pointe reste inchangée, tandis que l’accélération de 0 à 100 km/h est réduite à 7,7 sec.

En fonction des conditions, il est également possible de sélectionner les différents modes de conduite XMODE, qui prévoient des paramètres pour la neige/boue, pour la neige/boue profonde (en dessous de 20 km/h), ainsi que le Grip Control pour une conduite tout-terrain plus difficile (en dessous de 10 km/h).

Design extérieur

Le nouveau Toyota bz4X affiche un design épuré et robuste qui allie le look moderne d’un BEV et les qualités originales d’un SUV. L’avant du véhicule – avec ses blocs optiques fins et ses angles bien marqués – se distingue par une calandre en « hammerhead » (tête de marteau) qui redéfinira les futurs modèles de la marque.

Vue de côté, la silhouette du bZ4X se remarque surtout par ses deux extensions des passages de roue très volumineux mais probablement dans l’air du temps. Sa hauteur totale est basse et ses montants avant sont effilés.

À l’arrière, les angles sont de nouveau bien marqués et les feux arrière s’étendent sur toute la largeur du véhicule. Le design intègre également des éléments aérodynamiques, notamment des rideaux d’air, une protection de soubassement complète, un aileron de toit en deux parties et un becquet arrière en queue de canard, un diffuseur arrière et une lunette arrière inclinée.

Comparées à celles du Toyota RAV4, ses dimensions extérieures témoignent des avantages de la conception sur plateforme e-TNGA. Par exemple, par rapport au RAV4, le bZ4X a une hauteur totale réduite de 8,5 cm, des porte-à-faux raccourcis et un empattement augmenté de 16 cm.
La ligne du capot est elle aussi réduite en hauteur de 5 cm.

L’agilité globale du véhicule s’exprime à travers un rayon de braquage exceptionnel de 5,7 m.

Design intérieur

Le thème de l’intérieur est à l’enseigne de « lagom », terme suédois qui exprime « la juste mesure ». Ici, il se traduit par le confort et l’espace qui créent une atmosphère de salon dans l’habitacle. Une sensation renforcée par la douceur des tissus de l’habillage, par la finition satinée des détails et par un toit panoramique en option.

Le tableau de bord est fin et bas, ce qui renforce l’impression d’ouverture et améliore la visibilité du conducteur. Le principe « les mains sur le volant, les yeux sur la route » est soutenu par la conception centrée sur l’homme du poste de conduite, en vertu de laquelle l’écran TFT de 7″ se trouve directement dans la ligne de mire du conducteur, au-dessus de la ligne du volant, de sorte qu’il puisse visualiser instruments et informations sans détourner le regard de la route.

De plus, le véhicule sera équipé d’un nouveau système multimédia avec technologie de communication OTA (over-the-air) pour la mise à jour logicielle.

L’empattement long assure beaucoup d’espace pour les jambes de tous les occupants et une distance d’assise latérale d’un mètre de hanche à hanche des passagers, tant à l’avant qu’à l’arrière.

L’espace de chargement est lui aussi généreux : grâce au plancher réglable, avec les sièges arrière en place, la capacité de chargement peut atteindre 452 dm³.

Innovations

  • Direction à commande électrique

Le bZ4X sera le premier modèle Toyota en production à être équipé de la direction à commande électrique (steer-by-wire) nommée One Motion Grip. En supprimant la liaison mécanique entre le volant et les roues avant, ce système électronique ajuste précisément l’angle des pneus en fonction de l’intention du conducteur.
De plus, il assure plus d’espace pour les jambes, améliorant ainsi la position de conduite et permettant au conducteur d’entrer plus facilement dans le véhicule et d’en sortir. Le volant traditionnel est remplacé par le système One Motion Grip, qui permet de conduire plus facilement et en douceur sans devoir utiliser les deux mains dans les virages.
Un tour de volant sur 150 degrés suffit pour braquer à fond.

Pas encore autorisé dans de nombreux pays européens dont la Belgique, le système One Motion Grip devrait être introduit à une date ultérieure.

 

  • Toit à panneaux solaires

L’autonomie du bZ4X peut être maximisée grâce à l’utilisation du toit à panneaux solaires en option. Ce dernier capte l’énergie solaire, sans émissions ni coûts, pour produire l’électricité nécessaire au chargement de la batterie de traction du véhicule. Il peut être utilisé que le véhicule soit en marche ou non et Toyota calcule qu’il peut capter suffisamment d’énergie pour parcourir 1800 km par an.

  • Technologie Toyota Safety Sense de dernière génération

Le bZ4X bénéficiera de la technologie Toyota Safety Sense de troisième génération. Ces nouvelles fonctions améliorées protègent contre un éventail encore plus large de risques d’accident courants. Il s’agit d’un partenaire du conducteur qui permet d’atteindre l’objectif ultime de la société de la mobilité : « zéro mort et zéro blessé dans les accidents de la circulation ».

Parmi ses nouvelles fonctions, citons l’extension du système de sécurité précollision qui permet de détecter les véhicules qui arrivent en sens inverse et coupent la route, la suppression de l’accélération à petite vitesse et l’assistance au freinage d’urgence.

La première européenne prévue le 2 décembre

Automania Team

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 × 1 =