Toyota annonce un accord pour un recyclage durable des batteries en Europe.

Classé dans : Actualités - Toyota (Japon) | 0

Toyota Motor Europe (TME) a annoncé avoir signé un accord-cadre de 3 ans (2011- 2014) avec la Société Nouvelle d’Affinage des Métaux (SNAM), implantée en France, pour la récolte et le recyclage durable des batteries industrielles à haute tension nickel-métal hydride (NiMH) en Europe.

Toyota Prius parade


Depuis 2000, pas moins de 370 000 Toyota et Lexus full hybrides ont été vendues en Europe. Tous ces véhicules sont équipés de batteries NiMH faisant fonctionner leur moteur électrique. Une des préoccupations majeures de Toyota dans le cadre de ses activités environnementales est la protection des ressources naturelles. Le recyclage durable de ses batteries à haute tension est donc une priorité clé afin de diminuer au maximum la consommation énergétique ainsi que les émissions de gaz à effet de serre, et de réduire les déchets dangereux. Suite à cet accord, la SNAM s’engage à ce que le processus de traitement des batteries NiMH via les différents canaux de recyclage assure un rendement maximum des matériaux secondaires.

L’accord entre TME et SNAM prévoit que toutes les batteries NiMH seront collectées parmi toutes les opérations de Toyota en Europe, ce qui inclut : la maison mère de Toyota Europe en Belgique, les neufs usines implantées dans sept pays, les 30 importateurs, quelque 3000 concessionnaires Toyota et Lexus, ainsi que tous les opérateurs habilités pour le traitement des véhicules en fin de vie.

L’approche de Toyota est conforme avec la “ Feuille de route pour une Europe efficace dans l’utilisation des ressources “ de la Commission Européenne. Toyota est également une des premières entreprises à répondre à la stratégie de l’Union Européenne concernant l’initiative “matières premières“ qui repose sur des critères environnementaux, des standards de sécurité et des expectatives sociales. Cet accord-cadre avec la SNAM est également conforme avec la Directive de l’Union Européenne sur les batteries.

A un niveau national, SNAM procurera à tous les importateurs les documents nécessaires, tels que les rapports sur l’efficacité du recyclage, afin d’assurer une bonne communication avec les autorités nationales telle que décrite dans la Directive Batteries.

La récolte et le traitement des batteries industrielles en Europe est régulée par la Directive Européenne Batterie 2006/66/EC qui est d’application depuis le 26 septembre 2006, obligeant les Etats Membres à la transposer dans leur législation nationale dans les 2 ans. Même si, à l’origine, la directive ne spécifiait pas d’objectif de récolte particulier, il est demandé depuis septembre 2011 de procéder à un recyclage d’au moins 50% des batteries.