Encourager l’achat de véhicules à moteur essence est meilleur pour l’environnement.

Classé dans : Actualités - Toyota (Japon) | 0

Ces derniers temps, nous sommes de plus en plus confrontés au message que les voitures diesel pèsent d’avantage sur l’environnement que celles équipées d’un moteur essence.

Toyota confirme cette position et applaudit les mesures que le gouvernement flamand semble vouloir prendre dès l’année prochaine pour encourager l’achat de véhicules à essence.


Bien que les voitures diesel consomment moins que celles à essence et émettent par conséquent moins de CO2, il est important de prendre en considération l’ensemble des émissions. Contrairement aux idées reçues, le CO2 n’est pas une substance nocive, mais contribue en revanche u réchauffement climatique.
En réduire le nombre de rejets est extrêmement important mais cela ne doit pas se faire au détriment de la qualité de l’air et de la santé publique. Et c’est bien là que le bât blesse.
Les voitures équipées d’un moteur diesel émettent davantage d’oxydes d’azote (NOx) et de particules fines qu’un véhicule à motorisation essence et ce malgré des technologies telles que les filtres à particules.

Les voitures hybrides combinant un moteur à essence avec un électrique offrent d’ailleurs le meilleur des deux mondes en combinant des émissions de CO2 réduites avec une absence quasi complète de NOx et de particules fines.

Dans les tableaux ci-dessous, vous trouverez une comparaison des émissions de NOx et de particules fines de véhicules hybrides/essence, essence et diesel d’un même segment et offrant des prestations similaires.

Diesel vs Essence

 

Diesel vs Essence



Il est évident qu’en terme de qualité de l’air, les véhicules hybrides/essence et à essence uniquement performent mieux que ceux équipés d’un moteur diesel, particulièrement dans le cas des NOx. En ce qui concerne les émissions de particules fines, les différences sont moins marquées grâce à l’introduction des filtres à particules. Malheureusement, la vaste majorité des voitures diesel circulant dans notre pays ne sont pas équipées d’un tel dispositif.

A cause de notre régime fiscal qui favorise le diesel, la majorité des consommateurs optent pour ce type de véhicule. Il n’empêche que ce choix n’est, d’un point de vue économique, pas toujours le plus rentable. Dans une étude menée l’année dernière, nous avions calculé que rouler en diesel n’est intéressant que si vous parcourez plus de 15.000 à 20.000 kilomètres par an. Le belge ne roulant en moyenne que 15.000 km par an, il est évident que bon nombre de personnes feraient mieux de rouler à l’essence et ce tant pour leur portefeuille que pour l’environnement.