Air Liquide va construire sa première station à hydrogène sur un site de Toyota à Zaventem

Classé dans : Actualités - Toyota (Japon) | 0

Certaines innovations remuent ciel… et terre.

Toyota Motor Europe - Air Liquide - 2015


Hier a débuté la construction de la toute première station publique à hydrogène en Belgique, qui sera exploitée par Air Liquide.


M. Masahisa Nagata, Toyota Motor Europe Executive Vice-President, M. Diederick Luijten, Air Liquide Benelux Industries Director Industrial Merchant, et M. Bert De Colvenaer, Executive Director, Fuel Cells and Hydrogen Joint Undertaking, ont rejoint Mme Annemie Turtelboom, Vice-Ministre-Présidente du Gouvernement flamand, Ministre flamande du Budget, des Finances et de l’Énergie pour donner le premier coup de pelle de la construction de la station de recharge à hydrogène.

Cette station sera ouverte au public à la mi-2016 et sera construite, entretenue et exploitée par Air Liquide sur un site Toyota adjacent au centre technique R&D et au centre de formation de Toyota Motor Europe (TME) à Zaventem. TME octroie gratuitement un droit d’occupation des sols pour une période de 20 ans.

Toyota Motor Europe - Air Liquide - 2015

Dans le cadre du projet SWARM*, cette station a reçu une subvention des fonds européens de Fuel Cells and Hydrogen-Joint Undertaking, un partenariat public-privé qui soutient le développement d’applications liées à l’hydrogène.

 

*

SWARM est l’acronyme de Small 4-Wheel fuel cell passenger vehicle Applications in Regional and Municipal transport (utilisation de petits véhicules de tourisme à 4 roues à pile à combustible dans le transport régional et municipal).

Ce projet vise à déployer en Europe 90 citadines à pile à combustible à hydrogène. Deux régions européennes prennent part à ce projet : la région de Bruxelles en Belgique et la région de Wer-Ems [EH1] en Allemagne.

 

Air Liquide Group participe activement au développement des stations de distribution d’hydrogène à travers le monde avec, à son actif, 75 stations à hydrogène conçues et fournies. Récemment, le groupe a également annoncé l’ouverture de stations en Allemagne, au Danemark et en France en 2015, fidèle à son engagement de créer le premier réseau de distribution d’hydrogène en Europe. La création de cette infrastructure de distribution constitue une des conditions sine qua non au déploiement commercial des véhicules à pile à combustible.

La Toyota Mirai, berline à pile à combustible, est actuellement lancée dans trois pays européens (Allemagne, Danemark et Royaume-Uni). Durant le premier semestre 2016, Toyota lancera la Mirai en Belgique, son quatrième marché européen.

Toyota Motor Europe exploitera son centre d’entretien des véhicules à pile à combustible depuis son centre technique de Zaventem, et sera dès lors l’un des premiers clients de la nouvelle station à hydrogène de Zaventem. Les conducteurs de la Mirai, ainsi que les conducteurs d’autres véhicules à pile à combustible, auront accès à cette station 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

Toyota Mirai - 2015

La Toyota Mirai, rechargée en moins de 5 minutes et d’une autonomie similaire à une berline traditionnelle, ne rejette aucune émission nocive : seule de la vapeur d’eau sort du pot d’échappement.

Tout comme pour la Prius lancée en Europe en 2000 et qui, depuis lors, est devenue très populaire et a contribué à la création de plusieurs autres véhicules hybrides, Toyota souhaite que la Mirai marque le début d’une nouvelle ère de la mobilité propre et entend vulgariser les véhicules à pile à combustible zéro émission dans quelques décennies. Mais elle ne peut agir seule…

La première station publique à hydrogène en Belgique reliera le pays au réseau européen sans cesse croissant des stations à hydrogène.