Suzuki déserte le marché automobile américain (USA)

Classé dans : Actualités - Suzuki (Japon) | 0

Suzuki Kizashi 2012 (USA)

Ce 5 novembre, American Suzuki Motor Corporation (ASMC) a annoncé une restructuration en profondeur de ses activités.  La firme se protège contre ses créanciers en entrant dans la procédure du fameux « Chapter 11 », très (trop ?) bien connu des transporteurs aériens d’Outre-Atlantique.


Suzuki Equator 2009

La réorganisation de la firme implique que les automobiles de la marque ne seront plus vendues aux Etats-Unis.  La réorganisation doit permettre à Suzuki à développer sa présence sur le marché de la moto, des « ATV », mieux connus chez nous sous la dénomination « quad » et des moteurs hors-bord.

La division automobile d’ASMC se trouvait en « mauvaise » posture du fait d’un volume de vente peu élevé, d’une gamme restreinte et manquant d’homogénéité, des taux de change défavorables, les coûts élevés nécessaires au développement et au maintien d’un réseau de distribution et les frais croissants et disproportionnés pour répondre aux réglements locaux et fédéraux.

Suzuki Equator

ASMC a encore insisté que la décision de quitter le marché automobile n’a pas été des plus simples à prendre.  La clientèle existante pourra toujours compter sur l’approvisionnement en pièces détachées et les recours en garantie seront, bien sûr, honorés.

D’autre part, ASMC doit encore écouler le stock de véhicules dont elle dispose.

Suzuki était présent sur le marché automobile américain depuis 1985, mais n’a jamais remporté le succès comme l’ont connu Toyota, Honda, Nissan, Mitsubishi et Mazda.

Il semblerait qu’une dette cumulée de 346 millions de dollars ait décidé les responsables à arrêter les frais et de se recentrer sur les deux roues, les ATV et les moteurs hors bord.

Plus d’informations sur notre page en langue anglaise, où nous publions in-extenso, le communiqué de presse de ASMC.

Suzuki Equator 2009