GM veut vendre la plus grande partie de sa participation dans le capital de Suzuki.

Classé dans : Actualités - Suzuki (Japon) | 0

General Motors veut céder 17% de sa participation stratégique dans Suzuki, pour ne garder que 3% du capital, mais veut poursuivre ses accords industriels avec le constructeur japonais.

La General Motors Corp. vient d’annoncer sa volonté de réduire de 20,4% à 3% sa participation dans le capital boursier de Suzuki. L’actuel N°1 de l’industrie automobile possède actuellement 108,66 millions d’actions Suzuki et voudrait vendre 92,36 millions de ces actions pour réduire sa participation à 3% du capital du constructeur nippon.

Les dirigeants de GM évaluent, en se basant sur la valeur de l’action Suzuki à la bourse de Tokyo à environ 2500 Yens au 3 mars 2006, à approximativement 2 milliards de dollars, ce qui devrait représenter un profit avant impôts évalué à une somme comprise entre 550 et 750 millions de dollars.

Le but avoué de cette vente est l’assainissement de la situation financière de GM et plus particulièrement de sa liquidité, tout en gardant une participation suffisante qui devrait rassurer sur l’avenir d’une collaboration industrielle entre les deux constructeurs vieille de plus de 20 ans.

C’est en effet en 1981 que GM est entré de manière significative dans l’actionnariat de Suzuki, avec approximativement 5,3% du capital. Après être descendu à 3,5 %, la participation de GM a atteint 10 % en 1998, pour monter à plus de 20 % en 2001.

Ce pourrait donc n’être qu’une péripétie financière dans le mariage entre GM et Suzuki. Tout dépendra de qui achètera les actions mises en vente.

Outre les projets en cours, GM et Suzuki prévoient de produire conjointement un SUV de taille moyenne et une nouvelle transmission automatique.