Rachat de SsangYong par Shangai Automotive.

SAIC (Shanghai Automotive Industry Corporation), Le plus grand constructeur automobile de Chine, a racheté, pour une somme avoisinant les 500 millions de dollars (environ 400 millions d’euros), toutes les actions que la Banque Chohung détenait dans SsangYong Motor Company.

Le groupe industriel chinois veut tripler les ventes du constructeur coréen en trois ans. Il ambitionne d’atteindre la production de 400.000 SsangYong pour 2007.

SsangYong Korando 2004.

Après avoir obtenu l’accord des créanciers de SsangYong, à la fin de la semaine dernière, Shanghai Automotive a racheté 48,9 % des actions du constructeur coréen,au prix de 8,90 dollars par action.

Jiang Zhi Wei, le vice-président de SAIC, a fait connaître les grands projets que le groupe chinois souhaite pour SsangYong : « Nous voulons faire de SsangYong un acteur mondial. Grâce aux synergies du groupe, les ventes devraient presque tripler, pour passer des 146.000 unités actuelles à 640.000 véhicules en 2007. La moitié de la production étant destinée à l’exportation, alors qu’actuellement, elle est limitée à 24%.

SsangYong New Chairman 2004.

Pour arriver à ce résultat, SsangYong devrait profiter, entre autre, du réseau de concessions sur le marché connaissant la plus forte croissance au monde, la Chine, dont dispose le nouveau propriétaire. Il est très probable que les SsangYong destinées au marché chinois soient montées sur place, mais la rachat de SsangYong ne devrait pas avoir d’influence négative sur l’emploi en Corée.

Ssangyong Musso 2004.

Shanghai Automotive espère mettre à profit le savoir-faire de SsangYong dans le domaine des 4×4 de loisir (SUV) et de la traction intégrale.

Malgré sa taille et ses immenses réserves financières, l’entreprise n’a pratiquement aucune expérience dans la création et le développement de nouveaux véhicules.

L’année passée, Shanghai Automotive Industry Corporation a généré un chiffre
d’affaires de 22,5 milliards de dollars. En 2003, 60.000 employés ont produit
quelque 800.000 véhicules, dont 597.000 voitures de tourisme. La plus grande partie a été fabriquée sous licence.

SsangYong Rexton 2004.

Dans ce domaine aussi, le savoir-faire de SsangYong vient à point nommé pour une évolution au moins partielle probable de SAIC vers la construction automobile, sans doute, dans un premier temps, par la participation ou le rachat d’un ou plusieurs autres constructeurs automobiles asiatiques ou européens.

Cela fait plusieurs décennies que SsangYong Motor Company est spécialisé dans le développement et la production de véhicules 4×4 et détient 10% du marché coréen total.

SsangYong Musso Pickup 2004.

Depuis octobre 2001, SsangYong est représenté en Belgique par SsangYong Belgium, filiale de la société hollandaise Kroymans. Outre la Belgique, Kroymans assure aussi l’importation de SsangYong pour les Pays-Bas et I’Allemagne.

Les prochaines semaines pourraient nous apporter d’autres informations importantes pour l’avenir à moyen et long termes de certaines marques européennes.