smart forspeed : des émissions nulles, un plaisir immense et un design sympa

Classé dans : Actualités - Smart (D) | 0

 

smart forspeed Concept (Genève 2011)

 

Au Salon International de l’Automobile de Genève, smart présente le modèle «forspeed», une étude peu conventionnelle qui réussit le mariage entre la mobilité urbaine d’aujourd’hui et le plaisir de conduire smart.


La biplace n’a ni toit, ni vitres latérales, et son pare-brise est remplacé par un déflecteur fortement incliné rappelant les avions à hélice de facture classique.


Résultat : un plaisir aussi vivifiant qu’un bon bol d’air !




smart forspeed Concept (Genève 2011)

Autre source de sensations :

le moteur électrique perfectionné délivrant immédiatement toute sa puissance et doté d’une fonction « booster ».

Comme smart est déjà entrée dans l’âge de l’électromobilité, il est intéressant d’imaginer à quoi pourraient bien ressembler les prochaines générations de véhicules électriques.

Pas de toit, des vitres minimalistes, et à l’arrière, un moteur électrique propre et puissant:

la smart forspeed se distingue par un tempérament responsable et joyeux à la fois et revisite le plaisir de conduire sur le mode alternatif.

« Avec la smart forspeed, smart propose une toute nouvelle illustration du plaisir de conduire électrique :

le design est splendide, le moteur spontané et il ne dégage naturellement aucune émission en local.

Quand on regarde une photo de famille, avec la smart forspeed aux côtés des smart e-bike, e-scooter et smart fortwo electric drive, force est de constater que smart décline tous les modèles possibles de véhicules électriques et ne se limite pas à une petite citadine pratique », affirme Annette Winkler, directrice smart, « smart, c’est bien une autre idée de la vie ».

Les lignes de la nouvelle étude font preuve d’innovation et d’assurance :

« smart, marque culte s’il en est, s’est toujours distinguée par l’audace de son design.

Aujourd’hui, la smart forspeed porte la sportivité épurée à son comble et annonce de quoi la mobilité éco-responsable de demain sera faite », explique Gorden Wagener, responsable du design.

smart forspeed Concept (Genève 2011)

Un moteur électrique puissant et écologique avec booster d’appoint

smart fait œuvre de pionnier sur le continent de l’électromobilité.

Depuis la fin de l’année 2009, la smart fortwo electric drive de deuxième génération est livrée à un panel de clients.

Depuis lors, la smart fortwo electric drive démontre dans 18 pays, notamment en Allemagne, en Italie, en Espagne, en Angleterre, en France, en Suisse, mais aussi aux Etats-Unis, au Canada et en Asie, qu’elle convient parfaitement à une utilisation quotidienne.

La forte demande dont elle fait l’objet nous a fait relever les quantités initialement prévues à 1.500 unités.

Grâce à cette expérience, smart dispose aujourd’hui de nombreux témoignages et commentaires qui ont été pris en compte pour le développement du moteur éclectique monté dans la smart forspeed.

Les améliorations enregistrées par les performances et la gestion de la charge du concept car permettent dores et déjà d’imaginer la puissance des futures générations de smart électriques.

La smart forspeed accélère ainsi de 0 à 60 km/h en seulement 5,5 secondes et caracole à la vitesse de pointe de 120 km/h.

A l’arrière de la smart forspeed, le moteur à aimant permanent de 30 kW est fidèle à son principe et délivre toute sa puissance dès le démarrage.

Sur la console centrale, une touche permet d’activer la fonction « booster » et de bénéficier ainsi pendant quelques instants de 5 kW supplémentaires, ce qui constitue un surcroît de puissance idéal pour effectuer des dépassements sur les autoroutes urbaines par exemple.

Le moteur électrique de la smart forspeed est alimenté par une batterie lithium-ion de 16,5 kWh qui se recharge sur une prise électrique de 220 volts.

Le dispositif de charge est logé dans le troisième feu stop, derrière le logo smart, et s’ouvre du bout des doigts par un système à pression.

La charge de la batterie permet de parcourir 135 kilomètres (nouveau cycle mixte européen).

Il faut 45 minutes seulement pour une recharge rapide (de 0 à 80 %).

Les concepteurs de la forspeed ont intégré un autre système de charge astucieux dans le déflecteur où des cellules photovoltaïques alimentent le réseau de bord en électricité solaire, ce qui permet par exemple de prolonger la durée de fonctionnement de la batterie du smartphone comme sur la smart e-scooter.

smart forspeed Concept (Genève 2011)

Un extérieur peu conventionnel

La peinture blanc brillant métallisé de la smart forspeed affiche la parenté du nouveau concept car avec les études de deux-roues e-scooter et e-bike présentées au Mondial de l’Auto à Paris en 2010.

Le design des phares avant et arrière est particulièrement original :

les anneaux extérieurs sont éclairés par des bâtonnets de LED, tandis qu’au centre, les phares sont blancs.

Les clignotants en pointe semblent vouloir s’échapper par le côté, comme le font les gouttes d’eau sur les vitres du cockpit lorsque l’avion s’élance.

Sur les pare-chocs avant et arrière, de multiples ouvertures en nid d’abeille servent d’entrée d’air.

Le motif qu’elles forment crée une illusion de mouvement et accentue la largeur de la smart forspeed qui paraît ainsi encore plus campée sur la chaussée.

Une silhouette dynamique comme celle de la smart forspeed ne saurait se passer de pneus mesurant 205/35 R 18 à l’avant.

A l’arrière, les dimensions des roues motrices sont de 235/30 R 18 pour une parfaite adhérence.

smart forspeed Concept (Genève 2011)

Sportivité épurée dans l’habitacle

Sur la smart forspeed, l’extérieur et l’intérieur sont conçus pour former un tout homogène.

De nombreux détails en attestent :

fuyant la partie arrière, la cellule de sécurité tridion fait irruption dans l’habitacle où elle court des arceaux de sécurité jusqu’au poste de conduite en formant le tunnel central.

L’intérieur et l’extérieur des portières fusionnent sans transition pour constituer un seul élément, comme le plancher et les parois latérales.

Les sièges en cuir sont eux aussi réalisés d’un seul tenant et leur structure monocoque réinterprète l’épure sportive selon les critères actuels.

L’entrée d’air aménagée dans le déflecteur débouche dans la buse d’aération au milieu de la console centrale et assure davantage de ventilation dans l’habitacle à la demande.

Côté couleur, le blanc brillant de la carrosserie est également omniprésent à l’intérieur où il est mis en valeur par différents éléments verts, comme les ceintures de sécurité à quatre points sur les deux sièges ou encore le rangement constitué d’une imposante traverse en dessous de la planche de bord.

Tous les éléments de commande fréquemment utilisés par le conducteur (levier de vitesses, tirettes d’ouverture de porte, volant) sont en cuir naturel marron.

Les pièces porteuses du véhicule, comme la cellule de sécurité tridion ou les barrettes dessinant les casquettes des instruments, sont en argent platine mat, tandis que les commandes, par exemple les touches du volant et le levier de vitesses avec sa grille de sélection, sont peints en argent silver shadow.

Le roadster à deux places n’est pas équipé de poignées de porte à l’extérieur :

il suffit d’utiliser la tirette située à l’intérieur pour ouvrir la porte.

La même simplicité utilitariste s’applique à la commande du frein de stationnement électrique :

offrant un grand agrément d’utilisation, le commutateur logé sur le tunnel central évoque le levier qui permet de rentrer le train d’atterrissage à bord d’un avion.

Un module de dix LED est disposé au centre du combiné d’instruments.

Au démarrage de la smart forspeed, les LED s’allument et brillent à travers le vernis translucide pour indiquer le niveau de charge des batteries de ce modèle à propulsion électrique.

En revanche, lorsque le contact est coupé, seules les graduations stylisées pourraient laisser soupçonner la présence de cet indicateur.

Un prélart et un revêtement imperméable assurent la résistance aux intempéries

Pour protéger l’habitacle des intempéries et des rayons du soleil, la smart forspeed est équipée d’un prélart.

Cette toile enduite se tend en un tournemain au-dessus de l’habitacle et se fixe à la carrosserie à l’aide de rivets cousus.

Partagée en son milieu par une fermeture à glissière, elle peut être ouverte d’un seul côté, pour ne laisser que le passager à l’abri par exemple.

Sans la toile de protection, une averse ne prêterait cependant pas à de graves conséquences, car des conduits d’évacuation sont aménagés dans le plancher du véhicule pour que l’eau s’écoule en suivant un parcours défini.

Les concepteurs ont également intégré des gouttières dans les assises.

Pour que le mauvais temps ne vienne pas assombrir le plaisir de conduire, l’équipement intérieur est entièrement revêtu d’un matériau imperméable.

smart forspeed Concept (Genève 2011)

Un smartphone comme centrale de communication

Dans l’habitacle, les lignes sportives épurées évoquent elles aussi la construction aéronautique classique.

Devant le conducteur et le copilote, deux gros cadrans ronds aux allures de turbine. Tandis que le conducteur garde l’œil rivé sur le tachymètre, le passager est aux commandes de la communication et de la navigation grâce au smartphone intégré dans son instrument.

Le smartphone pivote à 90 degrés dans son support et peut être orienté vers le conducteur qui peut ainsi jeter un œil sur les indications fournies par le système de navigation, par exemple.

L’application smart drive pour iPhone® offre les mêmes fonctions principales utiles pendant un trajet que les modèles de série : téléphonie via le kit mains libres, navigation dans le design smart et fonction « Retrouver ma voiture », qui vous ramène là où vous avez garé votre smart.

Conception légère intelligente, aérodynamisme optimisé et technologie moderne à LED

Avec sa carrosserie en matière plastique renforcée de fibres de verre, la smart forspeed entre dans la catégorie poids-plume et offre, grâce à son minuscule rapport poids/puissance, des sensations décuplées.

C’est à peine si cette citadine dynamique à deux places oppose de la résistance au vent :

les formes rondes et tendues, l’absence totale et voulue de joints (le module avant, par exemple, est réalisé d’un seul tenant), les surfaces lisses n’offrant aucune prise sur les portes et le couvercle de coffre ainsi que de nombreux détails inspirés de la construction aéronautique réduisent la résistance de l’air.

La modernité technologique de l’éclairage à LED contribue à la sécurité active, épaulée par un système de commande intelligent qui allume automatiquement les feux de jour dans la journée.

Le système « citylight » détecte cependant que la smart forspeed illumine la nuit, puisque des capteurs de crépuscule mesurent la luminosité et ordonnent au besoin d’activer automatiquement les feux de croisement.

 

smart forspeed Concept (Genève 2011)

smart forspeed Concept (Genève 2011)

smart forspeed Concept (Genève 2011)

smart forspeed Concept (Genève 2011)