Škoda au Salon de Francfort 2011. La firme Tchèque poursuit son élan de croissance.

Classé dans : Actualités - Skoda (Tchèquie) | 0

Skoda Auto, la célèbre firme Tchèque, se porte à merveille.


Par rapport à l’année passée, le constructeur tchèque a enregistré une hausse de plus de 20 % de ses ventes.


De plus, le constructeur de Mladá Boleslav, annonce une offensive produit pour les années qui suivent.  En outre, Skoda Auto se lance à l’assaut des marchés russe et chinois.  Pour ce faire, les tchèques s’unissent avec le groupe Gaz (ex-Volga), pour prendre pied sur le marché russe, et avec Volkswagen Shanghai pour s’installer en République Populaire de Chine.


Pour cette année, Skoda Auto espère écouler 800.000 voitures.  En 2018, ce nombre devrait atteindre 1.500.000 exemplaires de par le monde.


A Francfort, nous avons également pu faire connaissance avec la nouvelle berline compacte dont la commercialisation ne saurait pas tarder.

Cette année, l’évènement était le 20ième anniversaire du « partenariat » qui lie Skoda Auto au Groupe Volkswagen.

Ci-joint le communiqué de presse publié par Skoda à l’occasion de sa participation à l’IAA 2011 à Francfort.


Skoda MissionL Concept-car (IAA 2011)

– Début de l’offensive produit de Škoda : présentation en première mondiale du concept-car « MissionL », qui préfigure la nouvelle berline compacte du constructeur  tchèque

– Investissement dans de nouveaux modèles et de nouveaux marchés

– Renforcement de la présence internationale

– Ventes en hausse de plus de 20% par comparaison avec 2010

– Chiffre d’affaires et résultat opérationnel records pour le premier semestre 2011

Škoda confirme qu’il est en pleine expansion. Dans le cadre de sa stratégie de croissance, le constructeur tchèque lancera une série de nouveaux modèles au cours des prochaines années. Il va profiter du Salon international de l’Automobile de Francfort (IAA) pour donner le coup d’envoi de son « offensive de modèles » avec la présentation en première mondiale de la « MissionL », une étude proche de la version série d’une nouvelle berline compacte qui sera commercialisée dès  2012 en Europe, en Russie et en Chine en tant que sixième série de modèles de Škoda. Une version quelque peu différente sera destinée au marché indien.

Vingt ans après son entrée dans le Groupe Volkswagen, l’entreprise pose des jalons décisifs pour la poursuite de sa croissance.

« La nouvelle berline compacte et les autres nouveautés qui lui succéderont dans les années à venir sont les garantes de notre croissance future », déclare le professeur docteur honoris causa Winfried Vahland, président du directoire de Škoda Auto. « Nous dévoilerons un nouveau modèle tous les six mois au cours des deux ou trois prochaines années. ŠKODA a le vent en poupe dans tous les domaines et est à la veille d’un nouvel essor important. »

Skoda MissionL Concept-car (IAA 2011)

D’ici à 2018, ŠKODA entend au moins doubler ses ventes annuelles mondiales en les portant à 1,5 million de véhicules et encore renforcer sa présence sur les marchés internationaux.

Au cours des huit premiers mois de 2011, Škoda a enregistré des ventes mondiales en hausse et a affiché une progression sensible dans toutes les régions.

C’est principalement sur les marchés de croissance chinois, russe et indien que la marque a continué à se développer de manière significative. Les indices financiers de l’entreprise ont également connu une évolution positive à l’avenant. Parallèlement, le premier semestre de 2011 a été marqué par une augmentation de plus de 25% du chiffre d’affaires et de 81,5% du résultat opérationnel.

Conformément à sa stratégie de croissance pour 2018, la marque passe le rapport  supérieur, investissant massivement dans de nouveaux modèles, marchés et capacités de production. Dès le milieu de l’année 2013, le Yeti sera lancé sur le marché chinois et produit localement. En outre, Škoda (en collaboration avec Shanghai Volkswagen) construira un nouveau modèle compact pour ce marché dès 2013, portant à cinq le nombre de modèles produits en Chine. La marque intensifiera également sa production en Russie via le partenariat du Groupe Volkswagen avec le constructeur automobile russe GAZ. L’usine GAZ de Nijni Novgorod lancera la production du Yeti au cours du dernier trimestre de 2012. En Inde, Škoda démarrera dès cette année la fabrication d’une toute nouvelle berline compacte. La marque maintient aussi son attention sur ses marchés traditionnels, à savoir l’Europe et la République tchèque (son marché intérieur). En plus de la Fabia et de l’Octavia, l’usine mère de Mladá Boleslav produira un troisième modèle. La marque est d’ores et déjà en train d’augmenter la capacité de ses lignes de montage. Dès la fin de 2012, Škoda fabriquera aussi la boîte de vitesses automatisée à double embrayage DQ200 dans son usine de Vrchlabí.

Les résultats records de 2011 laissent augurer un nouvel élan de croissance Les plans de croissance de ŠKODA s’appuient sur une situation économique solide.

Au cours des huit premiers mois de 2011, le constructeur a vendu dans le monde plus de voitures que jamais auparavant au cours de la même période.

« Nous visons clairement le chiffre record de 800.000 véhicules pour l’année entière », souligne M. Vahland. Les résultats financiers de l’entreprise évoluent également de manière extrêmement positive. Le chiffre d’affaires a augmenté de 25,7% durant le premier semestre de 2011 pour atteindre 5,4 milliards d’euros (contre 4,3 milliards d’euros pour l’année précédente). Dans le même temps, le résultat opérationnel a fait un bond de 81,5% par comparaison avec celui enregistré au même moment il y a un an, atteignant la nouvelle valeur record de 412 millions d’euros (contre 227 millions d’euros pour l’année passée). Le résultat courant avant impôts est de 338 millions d’euros, soit 81,3% de mieux que pour le premier semestre de 2010. Les liquidités nettes ont pu être améliorées et portées à 2 milliards d’euros (contre 1,6 milliard d’euros au 31 décembre 2010) au cours des six premiers mois de l’année.

« Un an après le début de notre stratégie de croissance à l’horizon 2018, nous pouvons affirmer que nous sommes sur la bonne voie », poursuit M. Vahland. « La production, les ventes, les chiffres financiers et notre présence internationale sur le marché ont progressé de manière claire. La vitesse à laquelle nous avons évolué est impressionnante. »

Vingt ans de partenariat couronné de succès avec Volkswagen

2011 est une année particulière pour Škoda également du point de vue historique.

C’est en effet au mois d’avril de cette année que l’on a fêté le vingtième anniversaire du début officiel du partenariat avec Volkswagen. « Le développement de Škoda depuis son entrée dans le Groupe Volkswagen est un fait unique dans l’industrie automobile », souligne Winfried Vahland. « Nous avons réussi ni plus ni moins à  relever une firme automobile légendaire au coeur de l’Europe. » Avec le soutien du Groupe Volkswagen, la marque a entamé une brillante carrière sur la scène automobile internationale. Depuis 1991, Škoda a multiplié par quatre ses ventes mondiales et est passé d’un modèle unique à une gamme composée de cinq séries de modèles.

La Fabia Super 2000 en passe d’empocher le titre IRC

Le constructeur automobile tchèque affiche une même réussite sur les parcours de rallye. Škoda fête cette année ses 110 ans de présence en sport automobile. Comme pour réaffirmer son engagement en compétition, la marque vole à nouveau de succès en succès en rallye. Ainsi, les Finlandais Juho Hänninen et Mikko Markkula, du Team Red Bull Škoda, occupent actuellement la première place du classement général du championnat du monde des rallyes S-WRC. Et les Fabia Super 2000 dominent les débats dans l’Intercontinental Rally Challenge (IRC) également. Après avoir remporté le titre en 2010, Škoda Motorsport est en tête des classements « constructeurs » et « pilotes » à trois courses de la fin de la saison. Et, dans le classement « pilotes », les trois premières places sont occupées par des conducteurs de Fabia Super 2000.

Skoda MissionL Concept-car (IAA 2011)

L’étude « MissionL » de Škoda : une vision claire du futur

– Premier modèle proche de la série à présenter le nouveau design de Škoda

– Préfiguration concrète de la sixième famille de modèles de la marque

– Coup d’envoi de l’« offensive de modèles » qui se poursuivra dans les prochaines années

Škoda présente cette année au Salon de Francfort une étude stylistique baptisée «MissionL». Stylistiquement proche de la version qui sera produite en série, ce concept-car révèle le design de la sixième famille de modèles de la marque, appelée à devenir emblématique de l’« offensive de modèles » planifiée par le constructeur.

Skoda MissionL Concept-car (IAA 2011)

Comme pour le concept-car « VisionD », la partie frontale montre une nouvelle interprétation des éléments stylistiques typiques du design de ŠkodaA. Le logo Škoda trône désormais sur l’avant arrondi du capot moteur. Bordée de chrome, la calandre est composée de lamelles disposées verticalement. L’agencement particulier des quatre phares du véhicule suggère la forme d’un trèfle à quatre feuilles.

Sous les projecteurs principaux à doubles réflecteurs prennent place des phares antibrouillard presque aussi grands. Les clignotants et feux de jour ont la forme de fins bandeaux lumineux qui courent le long du bord inférieur des phares. La structure cristalline des coiffes de phare est caractérisée par des lignes acérées, évoquant le savoir-faire artisanal des tailleurs de cristal tchèques. De nombreux éléments de la carrosserie et de l’habitacle y font aussi référence.

Skoda MissionL Concept-car (IAA 2011)

Le tracé des lignes de la zone comprise entre les ailes et les pare-chocs fait office d’élément de design de la voiture. Chacune de ces lignes acérées se termine de façon harmonieuse. À l’arrière de la voiture, trois lignes forment sur les flancs du véhicule, juste avant les feux, un triangle finement dessiné dans la carrosserie qui fait penser à du verre taillé. La surface lumineuse blanche des feux arrière, entourée du feu rouge en forme de C caractéristique de la marque, reçoit également une délicate structure cristalline.

L’habitacle de l’étude est recouvert d’un toit vitré noir transparent. Tout comme la carrosserie, l’intérieur dégage une impression d’élégance légère. Il séduit également par son ergonomie étudiée et sa fonctionnalité élevée. L’horizontalité du poste de  conduite est à l’origine d’un sentiment d’espace. Le tableau de bord, les revêtements de siège et le volant présentent une finition bicolore blanc/beige et un caractère jeune indéniable. Le revêtement textile des panneaux de contre-porte est rétroéclairé.

La structure du revêtement fait elle aussi penser à du cristal taillé et introduit le thème

du verre dans l’habitacle.

« Nous avons conféré beaucoup de clarté à cette étude et divisé les surfaces de manière

simple mais efficace », déclare le designer en chef Jozef Kabaň. « Il en résulte une apparence puissante et sportive. Mais cette clarté nous permet aussi d’exprimer la jeunesse. La vie est devenue si complexe que beaucoup de gens souhaitent recevoir des messages simples mais précis. Nous répondons à leurs attentes avec le design de la “MissionL” », conclut Jozef Kabaň.

Skoda MissionL Concept-car (IAA 2011)