Skoda à Genève : La marque poursuit son «offensive de modèles»

Classé dans : Actualités - Skoda (Tchèquie) | 0

Skoda Citigo 5 p 2012

Pas de nouveautés marquantes chez Skoda lors de la grand-messe annuelle de l’automobile sur les rives du lac Léman.


Skoda y montre pour la première fois au grand public, la version à 5 portes de sa citadine Citigo.


On aurait bien aimé y voir la version de production dérivée de l’étude MissionL, dévoilée à Francfort, mais ce n’est que partie remise.


Entre-temps le constructeur Tchèque ne peut que se féliciter des bons résultats de vente obtenus l’année passée.  Et en janvier de cette année, crise ou pas crise, la marque a encore progressé sur les marchés mondiaux.


Le constructeur Tchèque défendra son titre Intercontinental Rally Challenge IRC.


Ci-joint le communiqué de presse de Skoda relatif à la présence de la marque au salon de Genève 2012.


Skoda Citigo 3 p 2012


– Présentation en première mondiale de la version 5 portes de la Citigo, la nouvelle citadine de Škoda

– Lancement des Citigo 3 et 5 portes dès le mois de juin 2012 en Belgique

– Bon démarrage en 2012 marqué par une croissance supérieure à 10% en janvier

– Ventes records en 2011 avec 879.200 véhicules écoulés, soit 15,3% de mieux qu’en 2010

– ŠKODA renforce ses capacités internationales

– Le constructeur entame également la saison 2012 de sport automobile pied au plancher

– Forte présence sur les bords du lac Léman de la marque, qui occupe un stand de presque 2.000 m²

Škoda poursuit consciencieusement son « offensive de modèles » en 2012.

La marque dévoilera ainsi en première mondiale la déclinaison 5 portes de la Citigo à l’occasion du Salon de Genève. L’introduction sur les différents marchés européens des versions 3 et 5 portes de cette nouvelle citadine commencera à la mi-mai 2012 et aura lieu au mois de juin en Belgique.

La version 3 portes est déjà commercialisée avec succès sur le marché intérieur du constructeur, la République tchèque, depuis la fin de l’année 2011.

La Citigo et d’autres nouveaux modèles devraient permettre à Škoda de poursuivre sa forte croissance sur les marchés internationaux au cours des prochaines années.

L’objectif de la marque est de porter ses ventes annuelles mondiales à 1,5 million de véhicules au moins d’ici à 2018.

En 2011, le constructeur tchèque a battu un nouveau record de ventes en 117 ans d’existence en écoulant 879.200 véhicules.

La marque a montré qu’elle continuait sur sa lancée en ce début d’année 2012 en signant en janvier le meilleur résultat jamais obtenu pour ce mois durant toute son histoire.

La croissance de la marque en janvier s’est avérée particulièrement forte en Russie, avec une progression de 42%.

L’usine de Nijni Novgorod du constructeur automobile russe GAZ, qui produit d’autres modèles Škoda dans le cadre d’un accord de coopération passé avec le Groupe Volkswagen, tourne actuellement à plein régime.

En outre, Škoda maintient la pression en sport automobile.

Après avoir signé en 2011 l’année la plus faste de son histoire en compétition, Škoda

entend bien défendre son titre dans l’Intercontinental Rally Challenge (IRC).

Skoda Citigo 3 p 2012

La nouvelle Citigo : « Simply Clever » en ville

Avec sa nouvelle Citigo, Škoda est représenté pour la première fois dans le segment des citadines.

« La Citigo revêt une importance capitale pour la stratégie de croissance 2018 de Škoda et renforcera durablement notre bon positionnement en Europe », souligne le professeur docteur honoris causa Winfried Vahland, président du directoire de Škoda. « Notre nouvelle citadine est une vraie voiture “Simply Clever” : astucieuse, spacieuse, maniable, sûre et à la pointe de la technologie. Nous disposons ainsi d’un modèle qui fait preuve de jeunesse et de “fraîcheur” dans un segment en plein essor », ajoute M. Vahland.

La présence de Škoda à Genève souligne le développement dynamique de la marque. Avec un stand d’une superficie de 1.965 m², le constructeur renforce sa présence sur les bords du lac Léman par rapport à l’année passée.

À la fin de 2011, la citadine a fait son apparition en exclusivité sur le marché intérieur de la marque, la République tchèque.

L’arrivée de la septième série de modèles de Škoda a été saluée par des réactions très positives.

Comme la Volkswagen up! et la Seat Mii, la Skoda Citigo a obtenu la note maximale de cinq étoiles aux crash-tests de l’EuroNCAP pour son concept de sécurité exemplaire.

En Tchéquie, elle s’est vu décerner le titre de « meilleure citadine » dans le cadre du scrutin « Voiture de l’Année 2012 ».

La Citigo a également fait mouche auprès de la clientèle locale, prenant d’emblée la tête des statistiques d’immatriculation tchèques dans son segment.

Poursuite de la croissance en 2012

En 2012 également, la marque Škoda est en pleine forme et poursuit sur la voie du succès avec 75.400 véhicules livrés à la clientèle en janvier, soit le meilleur résultat jamais enregistré durant toute l’histoire du constructeur tchèque pour le premier mois de l’année. En 2012, la firme vise une nouvelle augmentation de ses ventes.

« Nous avons démarré l’année sur les chapeaux de roues et amélioré en janvier nos résultats dans toutes les régions où nous sommes présents. Un excellent départ sur lequel reposera notre croissance cette année », conclut Jürgen Stackmann, membre du directoire de Škoda Auto en charge des Ventes et du Marketing.

Ces débuts prometteurs ont assuré à la marque une transition coulée entre l’année record que fut 2011 et 2012.

En 2011, Škoda a vendu 879.200 voitures, soit plus que jamais auparavant.

Les ventes de 2011 sont supérieures de 15,3% à celles de 2010.

La marque a enregistré de forts taux de croissance dans toutes les régions où elle est représentée. Ainsi, les ventes ont augmenté de plus d’un quart (26%) rien que dans la région Asie/Pacifique.

Le marché le plus performant a de nouveau été la Chine, où plus de 220.000 Škoda neuves ont trouvé acquéreur, ce qui représente un bond de 21,9%.

Ces ventes records ont permis à Škoda d’entamer sa stratégie de croissance 2018 dans des conditions pour ainsi dire idéales. « Nous avons parfaitement mis en place notre stratégie dès la première année », souligne Winfried Vahland.

À l’horizon 2018, les ventes du constructeur de Mladá Boleslav doivent franchir le cap de 1,5 million de voitures par an.

« 2011 est une année importante pour Škoda. Nous avons pu améliorer sensiblement la production, les ventes et notre présence sur les marchés internationaux ; notre développement est significatif dans tous les domaines. »

Dans le même temps, le constructeur a posé les jalons de sa future croissance et investi

dans de nouveaux modèles, marchés et capacités de production.

Skoda MissionL Concept

La marque tchèque poursuit son « offensive de modèles »

Au cours des prochaines années, l’entreprise entend commercialiser en moyenne un nouveau modèle tous les six mois.

Outre la Citigo, la berline compacte Rapid, produite et vendue en Inde, compte parmi les premiers représentants de la plus grande « offensive de modèles » jamais lancée dans l’histoire de Škoda.

La Rapid, introduite en Inde à la fin de 2011, part à la conquête du segment le plus important du marché indien et contribuera fortement à la croissance de la marque au cours des prochaines années. Le nouveau modèle a pris un excellent départ et a été élu

immédiatement « Voiture familiale de l’Année » en Inde. Produite à Pune, cette voiture tient compte notamment des exigences du marché local et doit renforcer le positionnement de Škoda dans le sous-continent indien.

Le constructeur mise également sur le segment des berlines compactes dans d’autres marchés internationaux.

L’étude « MissionL », que Škoda a présentée pour la première fois au Salon de Francfort 2011 et dernièrement au Salon de Bruxelles, donne une idée concrète de la nouvelle berline compacte qui jouera un rôle-clé dans l’« offensive de modèles » de la marque en 2012.

La nouvelle venue complète la gamme Škoda et vient se placer entre l’actuelle Fabia et les Octavia.

La marque renforce sa présence internationale

En introduisant ces nouveaux modèles, le constructeur tchèque entend renforcer sa présence internationale.

Škoda mise tout particulièrement sur les marchés russe, indien et chinois pour atteindre le taux de croissance visé.

En Russie, un deuxième site de production est entré en service en 2011, après Kaluga, afin de produire le Yeti pour le marché russe.

Il s’agit d’un projet de collaboration de Volkswagen avec le groupe russe GAZ à Nijni Novgorod.

Le constructeur tchèque augmente actuellement la production d’autres véhicules Škoda sur ce site.

Skoda Yeti

« En Russie, nous voyons un potentiel de croissance élevé pour Škoda. Nous avons donc besoin de capacités de production supplémentaires », a déclaré il y a quelques semaines Winfried Vahland, à l’occasion de l’inauguration d’un nouveau centre de formation chez le partenaire GAZ. Dès le premier mois de cette année, les ventes de Škoda en Russie ont augmenté de 42%, soit deux fois plus vite que l’ensemble du marché des voitures particulières Dans le cadre de sa stratégie de croissance 2018, Škoda a donc besoin de nouvelles capacités de production également en Russie.

« La Fédération de Russie joue un rôle particulier dans notre stratégie de croissance 2018. La Russie est aujourd’hui déjà notre troisième marché. Nos plans sont ambitieux : notre réussite auprès des clients russes confirme que nous proposons les produits qu’ils recherchent », ajoute M. Vahland.

En Chine et en Inde aussi, tous les indices sont à la hausse.

Les ventes de janvier 2012 sur le marché chinois ont progressé de 1% pour atteindre 20.800 unités, ceci malgré un marché en recul en raison d’un Nouvel An tombé plus tôt cette année.

L’empire du Milieu est aujourd’hui le plus grand marché de la marque Škoda, qui y produira le SUV compact Yeti dès la fin 2012 en collaboration avec Shanghai Volkswagen.

À partir du début de l’année 2013, une nouvelle berline compacte quittera par ailleurs les chaînes de montage chinoises.

En Inde, le constructeur a augmenté ses ventes de 6,7% en janvier, faisant passer le nombre de Škoda vendues à plus de 3.000 unités.

Or, le marché global a accusé une baisse de plus de 10% en janvier 2012 dans le sous-continent indien.

La Rapid, nouvelle berline compacte destinée au marché indien, a connu des débuts exceptionnels : rien qu’en janvier 2012, plus de 1.500 exemplaires ont été livrés.

En Inde aussi, l’entreprise revoit à la hausse ses capacités de production.

La Rapid est ainsi produite à Pune.

Les capacités de production sont également augmentées en République tchèque, le marché intérieur de la marque.

Dans son usine mère de Mladá Boleslav, le constructeur développe la capacité de ses lignes de montage de l’Octavia et de la nouvelle berline compacte, la faisant passer de 800 à 1.200 voitures par jour.

L’usine de Vrchlabí, située en Bohême du Nord, produira à l’avenir la boîte de vitesses automatisée à double embrayage DQ200 pour toutes les marques du Groupe Volkswagen.

 

Pied au plancher en sport automobile

Škoda garde également le rythme en sport automobile. Après une excellente année 2011, la meilleure dans l’histoire de son engagement en compétition, la marque se veut à nouveau offensive.

En 2011, le team Škoda a dominé l’Intercontinental Rally Challenge (IRC) pour la deuxième année consécutive en s’imposant dans le classement « constructeurs » et dans le classement « pilotes ».

Par ailleurs, un pilote de Škoda a pour la première fois remporté le championnat du monde des rallyes en catégorie S-WRC.

L’objectif premier de la marque en 2012 est de défendre son titre en IRC avec la Fabia Super 2000 qui a collectionné les succès.

En outre, l’écurie prendra part pour la première fois cette année à certaines courses du championnat d’Europe des rallyes.

En faisant participer un team d’usine au championnat tchèque des rallyes, Škoda Motorsport renforce sa présence dans les compétitions nationales.

La présence de Škoda à Genève souligne les ambitions de la marque en sport automobile.

Outre la Citigo et d’autres modèles d’actualité, le concept-car Fabia S2000 ne devrait pas manquer d’attirer l’attention des visiteurs.