Pour Skoda, l’année 2014 est à marquer de 2 pierres blanches.

Classé dans : Actualités - Skoda (Tchèquie) | 0

L’année 2014 est à marquer d’au moins deux pierres blanches pour  Skoda Auto.  D’abord, c’est au cours de cette année que la firme Tchèque a produit, pour la première fois de son histoire, plus d’un million de véhicules.  Ensuite, la firme a produit le cinq cent millième exemplaire de la troisième génération de l’Octavia.

On pourrait également mentionner le million et demi d’ensembles mécaniques, pour être précis, 533.000 moteurs et 967.000 boîtes de vitesses, qui sont sortis des établissements à Mlada Boleslav et Vrchlabi.  Les usines Skoda produisent 8 types de moteurs et trois types de boîtes de vitesses, qui ne sont pas seulement montés dans les voitures de la marque, mais également dans les véhicules du groupe Volkswagen.


Ci-joint, les communiqués de presse de Skoda Belgique.


Škoda franchit une étape importante en produisant pour la première fois 1 million de véhicules en un an


– La voiture anniversaire est une Škoda Fabia 1.2 TSI de 81 kW (110 ch)

– Une histoire à succès : Škoda a multiplié par six le nombre de voitures livrées depuis

  1991

– La croissance de Škoda n’est pas près de s’arrêter

Skoda Fabia 1,2 TSI

Pour la première fois de son histoire, Škoda a produit plus de 1 million de véhicules au cours d’une année civile. La voiture anniversaire, une Škoda Fabia 1.2 TSI de 81 kW (110 ch), a quitté ce mercredi 10 décembre 2014 la chaîne de montage dans l’usine mère de Mladá Boleslav. Ce cap franchi de 1 million de véhicules produits en un an permet au constructeur automobile tchèque de réaffirmer sa stratégie de croissance internationale.

« Pour la première fois au cours des 119 ans d’existence de l’entreprise, Škoda a franchi le seuil magique du million de véhicules produits annuellement », a déclaré le professeur Winfried Vahland, docteur honoris causa et président du directoire de Škoda. « Il s’agit d’un événement pour la marque, dont chaque membre du personnel peut être fier. Mais nous n’allons pas nous reposer sur nos lauriers. La croissance de Škoda n’est pas près de s’arrêter. »

Cette croissance en termes de production et de ventes est à mettre sur le compte de la plus vaste offensive de modèles jamais menée par Škoda dans toute son histoire. Depuis 2010, le constructeur automobile tchèque a procédé à un renouvellement complet de sa gamme de modèles et s’est développé dans des domaines-clés, en particulier dans l’usine mère de Mladá Boleslav (République tchèque), le centre névralgique du réseau de production mondial de Škoda. « Le chiffre de 1 million de véhicules produits cette année témoigne du potentiel de nos sites tchèques et internationaux, ainsi que des compétences de nos équipes de production », a expliqué Michael Oeljeklaus, membre du directoire de Škoda en charge de la Production et de la Logistique. « Dans les prochaines années, nous continuerons à moderniser et à intensifier la production de Škoda. »

Le cap du million de véhicules produits atteint ce 10 décembre 2014 souligne une fois de plus l’exceptionnel développement du constructeur automobile tchèque, spécialement au cours de ces vingt-cinq dernières années. Depuis la chute du rideau de fer et l’entrée de Škoda dans le Groupe Volkswagen, au mois d’avril 1991, la marque tchèque a multiplié par six ses ventes annuelles. Le redressement fulgurant d’une marque automobile légendaire passée du statut de constructeur national axé sur l’Europe centrale à celui d’acteur international de premier plan qui compte actuellement sept séries de modèles déclinés en plus de 40 variantes a effectivement de quoi impressionner. Si elle ne produisait qu’un seul modèle en 1991 (la Favorit), la marque propose aujourd’hui la gamme de produits la plus vaste et la plus séduisante de toute son histoire.

Un important pilier de la croissance réalisée ces dernières années a été la conquête de nouveaux marchés situés également au-delà des frontières européennes. Au début des années 1990, la marque tchèque se concentrait encore exclusivement sur son marché intérieur, ainsi que sur les pays d’Europe centrale et d’Europe de l’Est. De nos jours, Škoda écoule ses produits dans plus de 100 pays du monde entier. Depuis 2010, c’est la Chine qui est son principal marché unique. Au cours des seuls onze premiers mois de 2014, le marché chinois a d’ailleurs été responsable d’environ un quart du total des ventes de la marque.

C’est dans ce contexte que Škoda mise non seulement sur la production nationale, mais encore et surtout sur le renforcement des capacités de production locales dans les principaux marchés de croissance du monde dans le cadre de sa stratégie de croissance internationale. En Chine, la marque tchèque opère en partenariat avec Shanghai Volkswagen (SVW) sur les sites d’Anting, de Yizheng et de Ningbo. Jusqu’à présent, déjà plus de 1.300.000 Škoda ont été produites pour l’empire du Milieu dans les usines SVW. Rien que depuis le début de cette année, Škoda a doublé sa gamme de modèles disponibles en Chine en la portant à six séries construites localement. En Russie, la production de modèles Škoda a lieu sur les sites de Nijni Novgorod et de Kalouga. En Inde, les modèles Škoda quittent les chaînes de montage des usines de Pune et d’Aurangãbãd. En outre, des véhicules Škoda sont également construits en Slovaquie, au Kazakhstan et en Ukraine.

Skoda Fabia 1,2 TSI

Dates-clés dans la production de Škoda Auto :

– 10 décembre 2014 : Škoda construit la millionième voiture de l’année 2014 et atteint

   pour la première fois le cap de 1 million de véhicules produits en un an.

– 19 mars 2014 : 11 millions de Škoda produites dans l’usine de Mladá Boleslav.

– 26 août 2013 : 4 millions de Škoda Octavia produites.

– 9 juillet 2013 : 1 million de voitures Škoda produites en Chine depuis 2007.

– 5 février 2013 : 15 millions de Škoda produites depuis 1905.

– 30 janvier 2012 : 14 millions de Škoda produites depuis 1905.

– 12 octobre 2011 : 10 millions de Škoda produites dans l’usine de Mladá Boleslav.

– 8 avril 2009 : 12 millions de Škoda produites depuis 1905.

– 13 juillet 2006 : 10 millions de Škoda produites depuis 1905.

– 1991 : 5 millions de Škoda produites depuis 1905.

Skoda Octavia : Gamme

500.000 Škoda Octavia de la troisième génération !

– Une classe en soi : l’Octavia de la troisième génération est une pleine réussite

– Progression d’environ 25% des livraisons de l’Octavia en Europe de l’Ouest en 2014

– La série Octavia plus polyvalente que jamais

– Succès international : production en Europe, en Chine, en Russie et en Inde

– La réussite dans les gènes : plus de 4,46 millions d’Octavia livrées depuis 1996

Le 15 décembre 2014, Škoda a produit le 500.000ième exemplaire de l’Octavia de la troisième génération. Le véhicule anniversaire, une Octavia GreenLine, a quitté les chaînes d’assemblage de l’usine mère de Mladá Boleslav. Lancée début 2013, la troisième génération de l’Octavia fait un carton. Ses ventes ont progressé de pratiquement 25% cette année en Europe de l’Ouest (chiffres arrêtés à la fin novembre).

« Un demi-million d’Octavia produites en moins de deux ans souligne à quel point la voiture est bien accueillie sur les marchés internationaux. En tant que “cœur de la marque”, la Škoda Octavia constitue le pilier central de notre stratégie de croissance. Dans les années à venir, nous voulons continuer à croître et séduire de nouveaux groupes de clients avec l’Octavia et notre attrayante gamme », a déclaré Werner Eichorn, membre du directoire Škoda en charge de la Vente et du Marketing.

L’Octavia de la troisième génération impose des références dans son segment en tant qu’Octavia la plus pratique, la plus sûre, la plus confortable, la plus légère et la plus respectueuse de l’environnement de tous les temps. À cela s’ajoute une polyvalence inédite. La Berline et la Combi se déclinent en traction avant et transmission intégrale. La Škoda Octavia RS est la plus rapide des Octavia de série à ce jour. La Škoda Octavia GreenLine se contente de 3,2 l/100 km de diesel (à quoi correspondent des émissions de CO2 de 85 g/km). 2014 a vu le lancement de l’Octavia G-TEC à propulsion au gaz naturel et de l’Octavia Scout, l’aventurière polyvalente aux qualités offroad affirmées. Sans parler de l’exclusive Škoda Octavia L&K proposée en Europe.

Riche en dérivés et dotée de remarquables qualités, la Škoda Octavia remporte un beau succès commercial. En Europe de l’Ouest, cela s’est traduit par une augmentation de 24,7% de ses ventes (résultat à la fin du mois de novembre) et par de nouveaux records de vente dans de nombreux pays. Par ailleurs, le modèle compte parmi les véhicules ayant reçu le plus de distinctions dans sa classe et est sorti vainqueur de nombreux tests comparatifs.

En Europe centrale, la progression des livraisons d’Octavia cette année se situe actuellement à plus de 20%. En République tchèque, Hongrie, Finlande, Estonie, Pologne, Slovaquie, Croatie, Bosnie-Herzégovine et Islande, il s’agit de la voiture neuve la plus vendue chaque mois sur la période qui va de janvier à novembre.

Outre en République tchèque, l’Octavia est produite en Chine, en Russie, en Inde, en Ukraine et au Kazakhstan. En tant que marché unique le plus important pour Škoda, la Chine joue un rôle central pour la marque et le modèle. La Škoda Octavia y a été lancée à la mi-2014. Avec succès, comme en témoigne la progression des ventes de 112,4% enregistrée sur le marché chinois en novembre.

Skoda Octavia GreenLine

L’Octavia est le modèle le plus important dans le cadre de la stratégie de croissance internationale de Škoda et le moteur de la plus grande offensive produit de l’histoire de l’entreprise. Dans les prochaines années, le constructeur compte porter ses ventes mondiales annuelles à 1,5 million de véhicules au moins.

Comme nulle autre, l’Octavia incarne la progression fulgurante de la marque ces deux dernières décennies. Son lancement, en 1996, est indissociable du processus d’évolution qui va faire de Škoda un acteur international présent dans plus de 100 pays. 4,46 millions d’Octavia ont été livrées à des clients de par le monde entre 1996 et la fin novembre 2014. Cela correspond à quelque 40% de la production totale de la marque sur cette période.