SEAT ouvre un nouveau chapitre de l’histoire du plus beau circuit du monde

Classé dans : Actualités - Seat (Espagne) | 0

Gentlemen, start your engines ! Au terme de six mois de travaux menés tambour battant, les activités ont repris sur le circuit de Spa-Francorchamps.

Et ce sont des SEAT qui ont inauguré la piste, ouvrant du même coup un nouveau chapitre marquant dans l’histoire de ce temple des sports mécaniques.

Samedi 12 mai 2007, 9 heures du matin. L’instant est solennel. Neuf SEAT Leon Cupra – trois noires, autant de jaunes et de rouges – attendent sagement au bas de la pitlane « endurance » que le feu passe au vert.

Au volant des deux premières, Marc Duez et Pierre-Yves Corthals ; l’un a piloté avec succès les SEAT Ibiza kitcar et Cordoba WRC sur les scènes belge et mondiale des rallyes, l’autre dispute le WTCC 2007 (championnat du monde des voitures de tourisme) au volant d’une Leon engagée par SEAT-Belgique avec le soutien de Monroe. L’image a des allures de passage de relais.

C’est parti, les neuf Leon montent en piste. Un tour, puis un deuxième, un troisième avant de rentrer au stand pour laisser la place au premier groupe de participants au « Duez Day ». Il y a des sourires qui en disent long, manifestement les pilotes apprécient le Francorchamps new look.

« La nouvelle chicane est sympa », commente Marc. « Son tracé est naturel, il privilégie le pilotage et permettra de beaux dépassements en course. Avec cette SEAT Leon Cupra de 240 cv, j’ai déjà comparé diverses trajectoires… »

Une opinion partagée par Pierre-Yves : « Donnez-moi une course de WTCC sur ce circuit ! Quel pied ce serait ! Comme Marc, je trouve que la chicane est bien dessinée et marque un changement radical par rapport à l’ancienne version.

Avec la petite dénivellation en sortie, j’ai pu mesurer les qualités de motricité de la SEAT Leon Cupra de route, mais j’aimerais vraiment tourner ici avec ma voiture de course. Je crois aussi que l’élargissement du dégagement à la sortie du virage de la Source permettra d’en sortir plus vite… et donc d’aborder le Raidillon avec quelques kilomètres/heure supplémentaires. Tant mieux, ce passage n’en sera que plus sélectif. »

On le voit, l’enthousiasme est de mise alors que le site ardennais entame sa nouvelle vie.

Durant quelques semaines, il ne sera encore question que d’incentives mais dès le 9 juin, la course reprendra ses droits avec les 12 Heures de Spa, sommet du championnat BTCS auquel participe une SEAT Leon Supercopa.