Le nouveau SEAT Arona TGI au Salon de Paris

Classé dans : Actualités - Seat (Espagne) | 0
L’Arona TGI  est le quatrième véhicule de la gamme de SEAT à bénéficier du carburant plus propre et plus abordable. Il rejoint ainsi la Leon, l’Ibiza et la Mii, tout en s’inscrivant dans la continuité de l’objectif de SEAT d’augmenter l’utilisation du CNG afin de réduire les émissions de CO2 et de NOx.
« SEAT développe fortement le CNG, car il constitue une solution alternative durable », a déclaré Luca de Meo, président de SEAT. « En outre, la technologie est compatible avec l’utilisation de biométhane renouvelable dont la qualité est garantie, assurant l’avenir à long terme du CNG comme une solution pour la mobilité sans émissions. »

Sous le capot

La nouvelle SEAT Arona est équipée d’un moteur 1.0 TGI trois cylindres et 12 soupapes. Il délivre une puissance de 90 ch disponible entre 4500 et 5800 rpm et un couple maximal de 160 Nm à 1900-3500 rpm. Désormais, ce groupe motopropulseur sera proposé de série avec une boîte manuelle à six vitesses, ce qui contribuera à accroître l’efficience et la maniabilité.

Avec une vitesse de pointe de 172 km/h et la capacité d’atteindre 100 km/h en 12,8 secondes, les conducteurs pourront apprécier non seulement ses qualités environnementales, mais aussi sa dynamique de conduite homogène.

La version CNG de l’Arona est équipée des mêmes systèmes que la version essence 1.0 TSI, mais avec des composants qui lui permettent de fonctionner au gaz naturel comprimé. Ainsi, la SEAT Arona TGI est équipée de trois réservoirs de CNG qui sont situés sous un plancher arrière spécifique. À cela s’ajoutent un goulot de remplissage à côté de celui qui est dédié à l’essence, des conduites de gaz en acier inoxydable, des capteurs de pression de gaz et un régulateur électronique de pression qui commande efficacement la distribution du gaz au moteur TGI.

L’intérieur du moteur de 1,0 litre a été largement remanié pour inclure des pistons recouverts de nickel-chrome qui incorporent de nouveaux segments. Ces derniers ont été modifiés pour être utilisés avec du gaz. Les soupapes et les sièges de soupape ont été renforcés. Les rampes de fermeture des soupapes d’admission et d’échappement ont été aplaties pour augmenter leur résistance à l’usure. Le turbocompresseur est plus léger, de sorte que la turbine réagit immédiatement. Une telle configuration permet au moteur de délivrer la puissance avec plus de souplesse.

L’un des défis du CNG est de pouvoir démarrer lorsqu’il fait froid. Ainsi, pour empêcher tout problème et alors même que la SEAT Arona TGI fonctionne principalement au gaz, le véhicule démarre à l’aide du moteur essence lorsque la température extérieure descend en dessous de -10°C. Commence alors un processus de chauffage des injecteurs de gaz, avant l’activation automatique du circuit CNG lorsque les conditions le permettent.

L’Arona TGI n’utilise l’essence que si les réservoirs de CNG sont vides. Les trois réservoirs de gaz du SUV devraient toutefois être largement suffisants pour assurer une autonomie à la plupart des utilisateurs. Au total, ceux-ci affichent une capacité de 14,3 kg pour une autonomie de 400 km en mode CNG. Grâce au passage automatique du gaz à l’essence, l’autonomie est prolongée de 160 km.

Le CNG est beaucoup moins cher que l’essence, ce qui le rend beaucoup plus rentable que les carburants traditionnels. Ce n’est pas tout : n’étant pas un dérivé du pétrole, le CNG n’est pas concerné par les fluctuations imprévues des prix. Enfin, c’est un carburant beaucoup plus efficient que le diesel, l’essence et même le GPL : l’énergie générée par 1 kg de CNG équivaut à 2 litres de GPL, à 1,3 litre de diesel et à 1,5 litre d’essence.

Même lorsque le réservoir de gaz est vide, le passage à l’essence est si fluide que le conducteur ne s’en rendra probablement pas compte, si ce n’est par le biais d’un témoin lumineux qui s’affiche sur le tableau de bord. Celui-ci est le seul élément qui lui indique qu’il utilise désormais de l’essence plutôt que du gaz naturel comprimé.

Rien ne manque à l’appel

La nouvelle SEAT Arona TGI reste un SUV pratique, polyvalent et personnalisable. De plus, tous les niveaux de finition (Reference, Style, Xcellence et FR) sont disponibles, ce qui signifie que les clients peuvent toujours choisir le véhicule qui répond le mieux à leurs besoins.

L’Arona TGI garde les caractéristiques d’un crossover, une posture robuste prête à affronter la jungle urbaine et un large choix d’options comme les 68 combinaisons de couleurs possibles.

De plus, malgré l’intégration d’un groupe motopropulseur au gaz naturel comprimé, les aspects pratiques ne changent pas. Avec ses 4 138 mm, la SEAT Arona TGI est 79 mm plus longue que l’Ibiza et 99 mm plus haute, ce qui lui permet de conserver une garde au sol supérieure et une position de conduite surélevée. Même si les réservoirs de gaz sont intégrés directement sous le plancher du coffre, l’Arona offre une capacité de chargement de 282 litres.

Avec d’autres modèles tels que la Leon, l’Ibiza et la Mii, l’Arona TGI permettra à SEAT d’offrir l’une des gammes CNG les plus complètes du marché.

Automania Team

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

÷ 1 = 9