Team Schlesser Ford : Deux buggies différents pour un objectif commun sur le Dakar 2005.

Grande spécialiste du Dakar, l’équipe de Jean-Louis Schlesser engage deux buggies à moteurs Ford dans le Dakar. Mais à la différence de l’an dernier, ces machines seront dotés de deux groupes propulseurs différents : un 3 litres V6 et un 5,4 litres V8

Avec 5 431 kilomètres de spéciales et un parcours de liaison moins long que de coutume, la 27ème édition du Dakar sera condensée, musclée et promet aussi d’être placée sous le signe du sable et du franchissement. Ces difficultés annoncées pourraient bien convenir aux buggies deux-roues motrices à moteurs Ford qui seront menés par les équipages Jean-Louis Schlesser-François Borsotto et Josep Maria Servia – Arnaud Debron.

Jean-Louis Schlesser, possède un remarquable palmarès en rallyes raid avec non moins de 32 victoires enlevées entre 1992 et 2004. Il a remporté le Dakar à deux reprises (1999 et 2000) et fini deux autres fois sur le podium au cours des six dernières éditions. Son dernier résultat dans cette épreuve est une troisième place (1er des deux roues motrices) en 2004 au volant de son buggy Ford V6 3 litres. Josep Maria Servia compte quant à lui trois victoires sous les couleurs du team de Jean-Louis Schlesser. Ses meilleurs résultats au Dakar sont, à ce jour, une 5ème et deux 4ème places obtenues en 1999, 2000 et 2001.

Cette année, le patron Jean-Louis Schlesser a établi un tout nouveau plan de bataille : engager la version éprouvée du buggy Ford V6, aux mains de Josep Maria Servia, tout en conduisant de son côté une version inédite en course du buggy doté d’un V8 de 5,4 litres de cylindrée !

La puissance de ce nouveau moteur est de 285 chevaux et son couple s’élève à 55 mkg. « C’est surtout au niveau du couple que ce moteur se distingue par rapport au V6, précise Jean-Louis. Cela nous apportera un plus dans le sable mou, malgré un poids supérieur de 180 kilos.

Nous aurons ainsi dans ce Dakar deux machines aux qualités différentes : d’un côté la version V6 très agile et dont la fiabilité sera un atout, en particulier durant les deux étapes marathon qui comprendront des parcs fermés sans assistance.

De l’autre côté, la version que je conduirai sera certes plus lourde mais elle devrait être particulièrement performante en franchissement. Cet aspect sera cette année d’autant plus important que le système de gonflage automatique de pneus a été banni par le règlement. »

Ce nouveau buggy se distingue par une carrosserie inédite. A l’avant le style rappelle le Ford Ranger alors qu’un aileron orne la partie arrière. Un gros travail a été accompli en soufflerie pour optimiser l’aérodynamique de cette nouvelle robe.

La première épreuve spéciale du 27ème Dakar se déroulera le 31 décembre à Barcelone, en Espagne. La première étape africaine débutera le 3 janvier, au Maroc, et comportera une spéciale de 123 kilomètres.