Renault, Nissan, Infiniti : un tout nouveau moteur V6 dCi

Classé dans : Actualités - Renault (F) | 0

 

Renault Alliance V6 dCi 3.0 .

 

Lors du dernier salon de Paris (Mondial de l’Automobile), Renault a présenté le Coupé Laguna, qui peut être motorisé par un tout nouveau V6 diesel à injection directe à rampe commune.

Ce groupe de 2.993 cm3 de cylindrée développe sur le Coupé Laguna une puissance de 235 CV.  D’ores et déjà on prévoit des versions de 265 CV.


Ce V6 a été conçu en étroite collaboration avec les ingénieurs de Nissan.  Il sera monté sur divers modèles Renault, Nissan et Infiniti.


Les financiers et les concepteurs espèrent que ce V6 aidera à populariser les motorisations diesel aux Etats-Unis et au Japon.


Ci-joint le communiqué de presse concernant le V6 dCi et l’historique de l’usine de Cléon, où est produit le nouveau groupe.


L’Alliance Renault-Nissan a dévoilé son tout nouveau moteur V6 dCi (type V9X) sur le
Laguna Coupé au Mondial de l’automobile de Paris en octobre 2008. Ce moteur est le
premier V6 diesel conçu et fabriqué par l’Alliance. Il équipera les véhicules haut de gamme et répondra ainsi à la demande mondiale en moteurs puissants mais économes en carburant et qui émettent peu de CO2.
 

La coopération au sein de l’Alliance permet à Renault et Nissan de proposer à leurs clients une motorisation de haut de gamme à la pointe de la technologie.
 

Le nouveau V6 dCi : un projet mené par l’Alliance Renault-Nissan.

L’Alliance Renault-Nissan, qui fêtera son 10e anniversaire en 2009, est un exemple unique de collaboration réussie entre deux entreprises qui partagent des valeurs communes, à savoir la confiance et le respect mutuel, tout en conservant chacune son identité propre.
 

L’Alliance est toujours à l’affût de synergies entre les deux groupes, au travers d’une
centrale d’achats commune, RNPO (Renault-Nissan Purchasing Organization), de
programmes développés en commun tels que Koleos, et d’une collaboration industrielle via le partage des meilleures pratiques.
 

Le nouveau V6 dCi est une bonne illustration du rôle de l’Alliance : ce moteur, conçu par
les deux sociétés, est assemblé dans une usine Renault et sera monté sur des voitures
des marques Renault, Nissan et Inifiniti.
 

Cette pratique permet de partager le ticket d’entrée, de réaliser des économies d’échelle et de proposer plus de variantes d’un même véhicule à la clientèle.
 

Un moteur qui n’aurait pas pu exister sans l’Alliance.

Ni Renault ni Nissan n’aurait pu se permettre de concevoir isolément ce moteur parce que les quantités fabriquées auraient été trop faibles pour rentabiliser leur investissement. En s’associant, les deux sociétés ont dégagé des économies d’échelle tout en augmentant les volumes.
 

La collaboration entre Renault et Nissan a permis de réaliser des économies sur les
dépenses de recherche-développement et les investissements industriels grâce au partage des coûts. Plus précisément, l’existence de l’Alliance a permis de ramener le prix du ticket d’entrée de ce moteur à 180 millions d’euros.
 

Un moteur conçu conjointement par Renault et Nissan.
 

Le cahier des charges du nouveau moteur a été établi de manière à répondre aux attentes des clients de Renault, de Nissan et d’Infiniti, ce qui signifie qu’il peut être monté sur divers types de modèles (coupés, berlines, SUV…) et commercialisé dans diverses régions telles que l’Europe et les Etats-Unis. C’est pourquoi, par exemple, il a été décidé de recourir à une architecture en V. En effet, les moteurs en V peuvent être montés soit
longitudinalement, ce qui est fréquemment le cas chez Nissan/Infiniti, soit
transversalement, comme dans Laguna.
 

La majeure partie de la conception de ce moteur a été menée à Rueil-Malmaison, dans la
banlieue de Paris, où se trouve le centre de recherche de Renault sur les motorisations. Le nouveau moteur V6 dCi est dérivé d’autres mécaniques Renault telles que le moteur 2.0 dCi. Comme l’ingénierie mécanique de Renault avait déjà conçu ce moteur, elle a pu tirer parti des connaissances acquises au cours de l’élaboration de ce 4 cylindres. C’est
pourquoi la partie supérieure du V6 dCi présente une forte commonalité avec le 2.0 dCi, ce qui a permis d’abaisser les coûts et de raccourcir les délais de conception du nouveau
moteur. L’emploi de technologies parfaitement maîtrisées est en outre le gage d’une qualité accrue, Renault s’étant engagé à inscrire la Laguna dans le top 3 de son segment en qualité de produit et de service.
 

Les ingénieurs de Nissan ont participé à la conception du moteur et partagé leurs
compétences avec leurs homologues de Renault afin de s’assurer qu’il sera parfaitement
adapté aux véhicules de Nissan.
 

Le moteur sera monté sur les véhicules haut de gamme du Groupe Renault et de
Nissan Motors Company.
 

Chez Renault, cette motorisation, déjà disponible sur Laguna Coupé, sera proposée sur
Laguna Berline et Laguna Estate, début de 2009.
 

Chez Nissan, elle sera proposée sur la nouvelle version de Maxima aux Etats-Unis et, en
Europe, sur Pathfinder et Navarra. Elle sera également disponible sur les modèles Infiniti EX, FX et M en Europe.
 

Ce moteur diesel équipera aussi d’autres véhicules à l’avenir puisque le nouveau V6 dCi a été conçu pour pouvoir être incorporé dans divers types de véhicules. Il peut aussi être
adapté pour satisfaire à diverses normes environnementales telles qu’Euro5 et les
réglementations californiennes.
 

Renault a besoin d’une nouvelle motorisation V6 diesel pour sa nouvelle gamme de
véhicules haut de gamme tels que Laguna Coupé et celles qui lui succéderont, tandis que, chez Nissan, il accompagnera le déploiement la gamme Infiniti en Europe et offrira une alternative aux propulsions hybride et à essence dans l’hémisphère Nord.
 

Un moteur destiné à répondre à l’augmentation de la demande de motorisations diesel puissantes.
 

Le diesel est déjà très populaire, surtout en Europe, et la demande augmente dans les
autres régions du globe. En France, par exemple, 75 % des véhicules neuf sont équipés
d’une motorisation diesel (source : CCFA). La demande pour ce type de motorisation se
révèle plus forte que prévu au Japon. Une version de Nissan X-Trail mue par le moteur 2.0 dCi de l’Alliance Renault-Nissan y est disponible depuis septembre 2008. Les ventes de ce modèle ont atteint en seulement deux semaines de commercialisation l’objectif fixé pour les 10 premiers mois, ce qui donne une idée du potentiel du marché japonais pour ce type de motorisation.

Les Etats-Unis aussi commencent à adopter le diesel, vu que plusieurs constructeurs de véhicules de haut de gamme proposent d’ores et déjà ce type de motorisation, dans un contexte de hausse des prix des carburants. Renault et Nissan ont tous deux besoin de produire des véhicules diesel pour répondre à cette demande qui, déjà énorme en Europe, est appelée à connaître un succès grandissant dans le reste du monde.
 

La popularité du diesel s’explique par son bon rendement énergétique : il délivre plus de
couple et autant de puissance que les moteurs à essence à cylindrée identique, et
consomme moins de carburant tout en émettant moins de CO2. Les motorisations essence de Renault connaissent toujours un grand succès chez les passionnés d’automobile qui désirent des performances très dynamiques, c’est-à-dire beaucoup de puissance à un régime élevé. Contrairement à la plupart des diesel, le nouveau moteur dCi 235 est capable de monter à 5 000 tours/minute, ce qui en fait un concurrent sérieux pour les motorisations à essence en terme de plaisir de conduite. Les moteurs à essence ont aussi la réputation d’être moins bruyants et de générer moins de vibrations que les moteurs diesel. Renault et Nissan ont beaucoup travaillé pour réduire le niveau de bruit et de vibrations du V6 dCi.
 

Un moteur à hautes performances qui répond pleinement aux attentes des clients de véhicules haut de gamme.
 

Les motorisations diesel de Renault, appelées dCi, comme le 1.5 dCi (type K9K), le 1.9 dCi (type F9Q) ou le 2.0 dCi (type M9R), sont saluées pour leurs performances, la faiblesse de leur consommation de carburant et de rejets de CO2, leur silence de fonctionnement et leur absence de vibrations. Elles sont parfaites pour la conduite quotidienne car elles sont peu polluantes, fiables et durables tout en étant dynamiques.
 

Les motorisations V6 de Nissan sont des références de leur segment. Nissan fabrique
chaque année plus d’un million de moteurs V6, ce qui en fait le premier producteur
mondial. Le moteur essence 3.5 l monté sur des véhicules tels que la 350Z a remporté de nombreux prix. Les V6 de Nissan figurent dans le classement Ward des dix meilleurs
moteurs du monde depuis 14 ans. Le nouveau V6 3.8 l double turbo qui équipe Nissan GTR est l’une des motorisations les plus performantes du monde. Ce véhicule a battu la
plupart des voitures de sport sur le circuit du Nürburgring, où il a affiché un temps
impressionnant avec 7’29”.
 

Le nouveau V6 diesel est un moteur multisoupape en V technologiquement pointu, d’où
des performances élevées et un grand plaisir de conduite. Il offre le couple le plus élevé
des motorisations Renault (450nm). Cela lui procure de fortes accélérations (0 à 100 km/h en 7”30 sur Laguna Coupé dCi 235) et d’excellentes reprises (80 à 120 km/h en 6”10 sur le même véhicule). En outre, sur Laguna Coupé, ce nouveau Diesel V6 développe une puissance de 235 CV, ce qui en fait la motorisation la plus puissante de Renault après le moteur à essence de 3.5 l (245 CV). Pour les versions montées longitudinalement, il est d’ores et déjà prévu d’en commercialiser des variantes qui procureront plus de puissance (jusqu’à 265 CV) et de souplesse (couple maximum de 550 Nm).
 

Le nouveau V6 dCi est donc parfaitement adapté aux véhicules de haut de gamme.
Un moteur ultramoderne respectueux de l’environnement, conforme aux nouvelles
exigences des automobilistes.
 

Le nouveau V6 dCi est dérivé du 4 cylindres en ligne 2.0 dCi lancé en 2005. Tous deux
partagent certains composants, mais la chambre de combustion a été optimisée pour un
meilleur compromis entre le niveau des émissions et les économies de carburant. Sur
Laguna Coupé dCi 235, il émet 192 g de CO2 par kilomètre, un niveau comparable à celui de la plupart des meilleures motorisations allemandes. Bien entendu, ce nouveau moteur sera équipé d’un filtre à particules et d’un SCR de manière à être l’un des moteurs V6 diesel les plus propres du monde. Son fonctionnement très silencieux est dû à l’optimisation conjointe du moteur et de l’injection et à l’emploi de stratégies de réglage très fines.
 

Nos ingénieurs ont également respecté les normes environnementales. Ce moteur,
recyclable à 95 %, est fabriqué dans une usine certifiée ISO 14001.
 

Un moteur produit dans l’usine de Renault à Cléon (France).

Le nouveau V6 3.0L dCi 235 sera fabriqué dans l’usine de Cléon, à environ 140 km de
Paris. Depuis 50 ans, ce site produit les moteurs haut de gamme essence et diesel du
groupe Renault :

– le 1.9 dCi Diesel (type F9Q) monté sur Mégane
 

– le moteur à essence 2.0 (F4RT) monté sur Clio, Mégane et Laguna
 

– le moteur à essence turbocompressé 2.0 l (F4RT) monté sur Mégane RS, Laguna,
Espace et Vel Satis
 

– le moteur diesel 2.0 litres (type M9R) monté sur Mégane, Laguna, Espace et Vel
Satis
 

– les moteurs diesel 2.2 et 2.5 litres (types G9T et G9U) qui équipent Master.
 

En moyenne, Renault-Cléon produit près d’un tiers des moteurs utilisés par Renault et
vend une partie de sa production à Nissan et Suzuki. Cléon fabrique égalemnet des boîtes de vitesses à 5 et 6 rapports.
 

Ce site a été choisi en priorité par l’Alliance pour produire le nouveau moteur car cela
permet de maximiser les économies d’échelle. Le nouveau V6 dCi est dérivé du 2.0 dCi, lui aussi fabriqué à Cléon. Produire les deux moteurs dans la même usine permet de réduire les frais logistiques et de bénéficier d’un effet volume.
 

Cléon possède un grand savoir-faire dans le domaine des moteurs complexes. Il était
naturel de produire le nouveau fleuron de la famille dCi dans une usine qui maîtrise
parfaitement la fabrication de moteurs de forte puissance.
 

Cléon est en outre bien situé du point de vue logistique : le site est proche de l’usine de
Sandouville où est fabriquée Laguna et se trouve à mi-chemin entre les Etats-Unis, où
Maxima sera produite, et le Japon, où sont fabriquées les modèles Infiniti.
Informations supplémentaires :
 

Caractéristiques du moteur de Laguna Coupé dCi 235

Nom du moteur : 3.0 V6 dCi 235 (V9X)
 

Conforme aux normes environnementales Euro IV ; compatible avec la norme Euro V
 

Filtre à particules : FAP
 

Nombre de cylindres/soupapes : 6/24
 

Type d’injection : Injection directe diesel ; double rampe commune à 1.600 bars ; 

                          injecteurs Piezo à 7 trous
 

Arbre d’équilibrage : non
 

Carter/tête de cylindre en fonte/aluminium
 

Cylindrée : 2.993 cm3
 

Alésage X course  : 84mm X 90mm
 

Taux de compression : 16:1
 

Puissance maximum : 173 kw/3 750 tours/mn (235 ch)
 

Couple maximum : 450 nm/1 500 tours/mn
 

Performances sur Laguna dCi 235 :

0-100 km/h : 7”30
400 m départ arrêté : 15”30
1 000 m départ arrêté : 27”70
Vitesse maximum : 242 km/h
Accélération de 80 à 120 km/h en D : 6”10
 

Consommation et émissions de CO2
 

Cycle urbain : 10,6 l/100
Cycle extra-urbain : 5,7 l/100
Cycle combiné : 7,2 l/100
Emissions de CO2 : 192 g/km
 

L’usine de Cléon.
 

Historique :

1958: Création de l’usine de Cléon, qui fabrique des boîtes de vitesses.
 

1960: Construction d’un deuxième bâtiment dédié aux moteurs.
 

1964: Création de la fonderie d’aluminium. Production des premiers blocs-cylindres en
aluminium pour la Renault 16.
 

1970: Construction d’un nouveau bâtiment pour la fabrication de boîtes de vitesse puis de moteurs.
 

2000: Installation de chaînes de production flexibles.
 

2001: Transfert du Service de fabrication des pièces mécaniques pour les prototypes à
Cléon.
 

2005: Lancement de la production du M9R (2.0 dCi), premier moteur de l’Alliance, et de la boîte de vitesses PK4.
 

2007: Construction d’un quai pour l’exportation directe des moteurs M9 à destination du
Japon et de la Corée du Sud.
 

2008: 50e anniversaire de l’usine et lancement de la production du V9X (3.0 dCi).
 

Production :

Moteurs : F4R (2.0 et 2.0T), F9Q (1.9 dCi), G9T (2.2 dCi), G9U (2.5 dCi), M9R (2.0 dCi)
 

Boîtes de vitesses : JB3 (manuelle 5 vitesses), JH1 (manuelle 5 vitesses), JC5 (manuelle 5 vitesses), PK5 (manuelle 5 vitesses), PK6 (manuelle 6 vitesses), PF6 (manuelle 6 vitesses), PK4 (manuelle 6 vitesses), JR5