Renault dévoile sa nouvelle plateforme CMF-EV avec son concept Mégane eVISION

Classé dans : Actualités - Renault (F) | 0

Début 2020, la Renault dessinait les contours d’un rêve appelé MORPHOZ. Un concept électrique polyvalent, modulaire, autonome et connecté, renforçant les nouveaux usages de la mobilité.

En cette fin d’année, Renault dévoile le concept Mégane Evision. Il préfigure une nouvelle génération de véhicules électriques basés sur une toute nouvelle plateforme modulaire: CMF-EV.

Une nouvelle gamme et de nouveaux services en approche

Le show-car Mégane eVision donnera naissance à un véhicule uniquement disponible en motorisation électrique. Le premier d’une nouvelle famille de modèles électriques Renault. Dotée des dernières technologies et innovations en matière de batterie et de recharge, cette future gamme devrait séduire un public toujours plus nombreux en ces temps de prise de conscience écologique.

Elle participera, par exemple, au développement du « smart charging » (ou recharge intelligente) afin d’équilibrer le réseau électrique et aider les utilisateurs à réaliser des économies. La recharge de la batterie pourra s’effectuer au bon moment grâce à la connectivité de la voiture, évitant les sur-sollicitations sur le réseau électrique et favorisant l’utilisation des énergies renouvelables.

Autre technologie en développement chez les partenaires japonais de l’Alliance, le V2G (Vehicule-to-grid) permettrait quant à lui à chaque voiture stationnée et en charge d’exporter une partie de l’électricité contenue dans sa batterie vers le réseau électrique.

CMF-EV : une plateforme modulaire électrique

Conçue par Renault-Nissan-Mitsubishi, la nouvelle plateforme modulaire CMF-EV servira de base aux prochains véhicules 100% électriques de Renault. Elle facilitera la fabrication, le développement et l’optimisation des performances électriques de chaque nouveau modèle. Pour le Groupe Renault, cette nouvelle étape dans le développement de son expertise électrique se concrétisera par de nouvelles synergies avec ses partenaires de l’Alliance et des économies d’échelles importantes.

La plateforme a été développée pour offrir une fiabilité et une durabilité au meilleur niveau du marché. Des tests sur bancs et des roulages dépassant les 3 millions de kilomètres ont été réalisés en France et au Japon pour valider tous les éléments techniques du châssis, des systèmes, du moteur et de la batterie.

La plateforme CMF-EV compte de nombreux avantages par rapport à une plateforme traditionnelle, utilisée pour les véhicules à moteur à combustion interne ou à motorisation mixte thermique/électrique. Elle dispose d’un compartiment moteur réduit car la taille d’un moteur électrique est plus compacte. En conjonction avec un empattement allongé et des roues positionnées aux quatre coins du véhicule, il est possible de réutiliser du volume au profit de l’habitabilité et du design. Les futurs véhicules électriques Renault offriront plus de modularité et d’habitabilité, sans avoir besoin d’être plus hauts ni plus longs.
La longueur contenue (4,21 m) de la Mégane eVision permet ainsi d’offrir aux passagers une habitabilité et des capacités d’usage d’une berline routière tout en facilitant la circulation en milieu urbain.

2020 – Renault MORPHOZ

Avec ses grandes roues (à l’image du concept MORPHOZ), sa hauteur de caisse marquée et l’impression de robustesse qui s’en dégage, la Mégane eVision hérite de certains attributs visuels des SUV. Sa compacité, ses porte-à-faux très courts et son grand empattement (jusqu’à 2,77 m) la rapprochent davantage d’une berline urbaine. Son design évoque également le monde des coupés avec un spoiler intégré en haut du pavillon et la présence d’un diffuseur en aluminium sous le bouclier.

Grâce à des technologies de rupture et des batteries de capacité plus importante, la plateforme CMF-EV apporte aussi aux clients l’opportunité d’augmenter l’autonomie de leur future voiture électrique tout en réduisant son temps de recharge. Par ailleurs, par son châssis retravaillé et un centre de gravité abaissé avec l’installation des batteries sous le plancher le dynamisme et le plaisir de conduite sont décuplés.

Plus de 300 brevets ont déjà été déposés sur la plateforme CMF-EV et le futur véhicule de série découlant du concept Mégane eVision. Ces brevets protègent un ensemble d’innovations applicables au moteur, au système de charge, à la batterie, à la gestion thermique, à l’architecture ou encore à l’acoustique. Le résultat est le fruit d’une expertise partagée entre le Groupe Renault et Nissan pour conserver et sécuriser un leadership technologique vis-à-vis de la concurrence

La Mégane eVision loge une batterie de 60 kWh ultra fine lui permettant d’être plus basse, ce qui réduit sensiblement sa consommation électrique. Son chargeur DC (jusqu’à 130 kW) autorise, en complément, des sessions de charge ultra rapides. Cette nouvelle batterie permettra au futur modèle de série découlant de ce show-car de parcourir des distances type Paris-Lyon dans des temps comparables aux véhicules thermiques, pauses comprises.

La plateforme CMF-EV introduit aussi un système innovant de gestion thermique de la batterie grâce à une plage de température beaucoup plus large. Un circuit optimisé de refroidissement par eau du moteur, de la batterie et de l’habitacle a été mis au point. À froid, l’Energy Recovery System (ERS) capte la chaleur du moteur pour la diffuser dans l’habitacle permettant ainsi de ne pas puiser dans la batterie afin de ne pas impacter l’autonomie du véhicule par le froid.

Automania Team

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

÷ 3 = 1