Le Renault Altica Concept, un break sportif au sens pratique, sera présenté en première mondiale au prochain Salon de Genève qui se déroulera en mars prochain.

Classé dans : Actualités - Renault (F) | 0

Au prochain Salon de Genève, Renault présentera son nouveau concept-car Altica, un break sportif qui allie fluidité et habitabilité.

Son capot long et ses formes galbées soulignent son caractère dynamique, et sa modularité intérieure offre d’excellentes capacités de chargement.

Renault Altica Concept (Genève 2006)

Altica est l’expression dynamique du break, avec une grande qualité de vie à bord ; il conjugue l’attrait sportif d’un coupé et le sens pratique d’un break.

“Altica incarne un équilibre entre fluidité et sportivité. Vision futuriste et originale du break, il adopte une identité graphique forte et innovante.”

Patrick le Quément, Directeur du design industriel de Renault.

Renault Altica Concept (Genève 2006)

Fluide et sportif

Le pare-brise panoramique et la lunette arrière soulignent la fluidité aérodynamique. La peinture bi-ton accentue la ligne de côté de caisse et fait ressortir
l’identité graphique d’Altica.

Son allure générale – silhouette basse, capot long,ailes saillantes – et ses proportions expriment les qualités dynamiques d’un véhicule sportif.

Composéesd’une mosaïque de carreaux transparents, les custodes arrière incarnent le mouvement.

Renault Altica Concept (Genève 2006)

L’intérieur est à l’image du design extérieur, sportif et dynamique. Le poste de conduite est suspendu à une structure à quatre bras profilés qui rappellent
l’univers de la Formule 1.

Le toit transparent et le pare-brise panoramique ouvrent sur l’extérieur et illuminent l’habitacle. La mosaïque des custodes arrière laisse passer les rayons
solaires à l’image de vitraux et rend encore plus chaleureuse l’ambiance intérieure. La disposition et l’orientation de ces éléments permettent la bonne
visibilité 3/4 arrière du conducteur, indispensable lors d’une manoeuvre de parking.

Renault Altica Concept (Genève 2006)

Les phares, qui proposent quatre modes d’utilisation (feux de jour, feux de position, codes, phares), fonctionnent à l’aide de rampes de diodes.

Ces phares introduisent de plus, en fonction feux de jour, un effet de halo. Ce dernier est obtenu par deux moyens. Tout d’abord, la vérine extérieure du phare, en polycarbonate, est mouchetée de milliers de petites encoches obtenues par microgravage laser. Invisibles à l’oeil nu, ces encoches n’ont aucun impact sur le faisceau des fonctions d’éclairage ; elles laissent passer la lumière. En revanche, en position feux de jour, la surface de la vérine est éclairée par la tranche.

Du coup, le rayonnement est en quelque sorte piégé à l’intérieur du matériau ; il se répand comme un fluide sur toute sa surface et produit un effet de halo original et efficace pour les fonctions feux de jour et feux de position.

Renault Altica Concept (Genève 2006)

Un break de chasse au sens pratique

Les portes latérales en élytres renforcent le caractère sportif d’Altica. Leur découpe assure de plus une grande accessibilité à ce véhicule bas.

La générosité de son espace intérieur fait vraiment d’Altica un véhicule qui offre une grande qualité de vie à bord, malgré sa sportivité. Ses quatre places
individuelles proposent toutes un confort d’un excellent niveau.

La position des sièges est fixe. Le poste de conduite et les pédales sont réglables et s’adaptent à la morphologie du conducteur grâce à un mécanisme
motorisé. L’accoudoir central se déploie automatiquement lorsque le conducteur s’assied, et il peut être réglé en hauteur.

Renault Altica Concept (Genève 2006)

L’implantation du tableau de bord en longueur, inspiré du monde de l’aéronautique, permet au conducteur de faire corps avec la voiture.

Le compteur offre deux modes de lecture. La position “confort” affiche la vitesse réelle au centre. Sur la périphérie du compteur, les vitesses légales apparaissent et passent au rouge en cas de dépassement.

En position “sport”, la vitesse est toujours indiquée au centre. Le changement concerne la périphérie du compteur, où apparaissent un compte-tours digital
et un indicateur de pression de turbo. L’écran haute définition humanise la technologie par son graphisme.

Il correspond à une recherche de précision et de sophistication qui rappelle l’univers de l’horlogerie.

Renault Altica Concept (Genève 2006)

Plaisir de conduite, puissance et maîtrise

Altica est un break dynamique et sportif. Le plaisir de conduite qu’il procure souligne la sensation de puissance et de maîtrise du véhicule.

Avec son capot long, ses dimensions de véhicule sportif (4,27 m de long et 1,83 m de large) et son centre de gravité très bas, Altica offre de remarquables qualités routières.

Renault Altica Concept (Genève 2006)

Altica propose des espaces de rangement astucieux : une boîte à gants en forme de coquille, des rangements en portefeuille dans les accoudoirs et la console
centrale, ainsi qu’un bac sous le plancher arrière.

Le dossier des sièges arrière peut aussi être replié dans le grand plancher plat, par ailleurs équipé de sangles de fixation qui permettent d’attacher des objets lourds et encombrants.

Altica se transforme alors en coupé sportif 2 places avec un immense volume de coffre de 1 300 dm3. La porte de coffre offre une grande accessibilité et un seuil de chargement très bas.

Renault Altica Concept (Genève 2006)

Cette faible consommation est également le résultat d’une performance aérodynamique peu commune. Situé en extrémité de pavillon, là où le flux d’air se sépare du véhicule, un discret système mécanique génère des jets d’air alternativement soufflés et aspirés au travers d’une fente de 2 mm de large. Appelé jet synthétique, il contrôle le décollement des filets d’air de manière active en fonction de la vitesse du véhicule.

Renault Altica Concept (Genève 2006)

Ce système innovant, qui réduit le sillage et maîtrise sa structure, a fait l’objet d’un dépôt de brevet Renault et permet, en consommant seulement 10 W, de gagner 15 % de Cx à 130 km/h.

Son nouveau moteur diesel 2.0 dCi de 177 ch, avec filtre à particules, permet de passer de 0 à 100 km/h en 7,5 secondes. Associé à une boîte de vitesses 6 rapports, ce type de motorisation offre une capacité d’accélération et de reprise très élevée. Le couple maxi est ainsi de 380 Nm. Mais, pour Altica, performance rime avec sobriété : ce moteur issu de l’alliance Renault-Nissan est très économe, avec une consommation équivalant à 140 g/km d’émissions de CO2. Ces caractéristiques en font le meilleur diesel en performance et plaisir de conduite de sa catégorie.

Renault Altica Concept (Genève 2006)

Valeo

Les fonctions d’éclairage d’Altica sont assurées par des diodes électroluminescentes (leds) hautes performances.

Les fonctions feux de croisement et feux de route sont regroupées en un bloc fonctionnel unique, souligné par un feu directionnel linéaire. Le pilotage des leds permet d’adapter en permanence la quantité et la répartition de lumière aux conditions de conduite.

Renault Altica Concept (Genève 2006)

Sur autoroute, les leds assurant la vision longue portée sont automatiquement activées et modulées. Elles garantissent ainsi en permanence une vision optimale sans éblouissement. Proche de la lumière du jour, la couleur des leds renforce le confort visuel et accroît la visibilité.

Allumée la plus grande partie du temps de roulage, la fonction feux de jour utilise elle aussi les leds. Leur haut rendement lumineux sur puissance consommée réduit en effet de manière sensible l’énergie nécessaire par rapport à celle d’une source classique. De plus, la durabilité des leds est largement supérieure à celle de toutes les sources de lumière actuelles.

En première mondiale, la fonction feux de position est assurée par un rideau de lumière couvrant l’ensemble du projecteur. C’est une application de la technologie exclusive MicroOptique développée par Valeo.

Renault Altica Concept (Genève 2006)

FICHE TECHNIQUE

Longueur hors tout 4 270 mm

Largeur hors rétroviseurs 1 830 mm

Hauteur 1 360 mm

Empattement 2 620 mm

Voies avant et arrière 1 540 mm

Porte-à-faux avant 936 mm

Porte-à-faux arrière 714 mm

Garde au sol 175 mm

Poids 1 300 kg

Jantes en alliage léger Montupet de 21”

Pneumatiques Michelin Pilot Sport 2 de 245/35 – ZR21

Groupe motopropulseur

Moteur diesel 4 cylindres 2.0 l 16v dCi turbocompressé Euro 4 avec arbres d’équilibrage et filtre à particules

Puissance de 130 kW/_177 ch et couple maxi de 380 Nm à 2 000 tr/min

Émission de CO2 140 g

Renault Altica Concept (Genève 2006)
Renault Altica Concept (Genève 2006)

Transmission

Traction à moteur transversal à l’avant

Boîte de vitesses manuelle 6 rapports

Accélération de 0 à 100 km/h en 7,5 s

Consommation (cycle normalisé) 5,3 l/100 km

Renault Altica Concept (Genève 2006)

Équipements intérieurs

Quatre sièges indépendants dont deux rabattables à l’arrière pour dégager un volume de chargement de 1 300 dm3

Poste de pilotage suspendu par quatre tirants

Réglage motorisé des positions de volant et de pédalier

Fonction d’escamotage automatique du volant et du pédalier à l’ouverture de porte, associée à un déploiement de l’accoudoir central

Compteur analogique et digital avec deux modes de configuration “sport” et “confort”

Rangement additionnel sous tablette arrière de plancher de coffre

Renault Altica Concept (Genève 2006)

Équipements extérieurs

Système actif de jet synthétique implanté en fin de pavillon pour une réduction de la traînée de 15 % à 130 km/h

Deux portes en élytres se déployant à l’aide de capteurs optiques

Pare-brise panoramique associé à un pavillon transparent

Optimisation de la vision 3/4 arrière par intégration d’une mosaïque de vitrages dans les custodes

Porte de coffre dégageant un large accès et un seuil de chargement très bas, situé à 450 mm du sol

Renault Altica Concept (Genève 2006)
Renault Altica Concept (Genève 2006)
Renault Altica Concept (Genève 2006)
Renault Altica Concept (Genève 2006)