BMW Group et PSA Peugeot Citroën présentent leur coopération : Un nouveau standard dans le domaine du moteur à essence

13 décembre 2004

BMW Group et PSA Peugeot Citroën présentent les premiers fruits de leur coopération, annoncée en juillet 2002, dans le domaine des moteurs à essence.

ATMO.

Ces moteurs établissent de nouveaux standards tant en matière de performances et d’agrément de conduite que de baisse des consommations et des émissions de dioxyde de carbone (CO2).

Les moteurs ainsi développés équiperont, à partir de 2006, des véhicules des gammes petites et moyennes de Peugeot et Citroën de même que des futurs modèles de la MINI et la production annuelle envisagée à terme est de l’ordre d’1 million d’unités.

Lors d’une « journée technologique » qui s’est tenue à Munich, au centre de recherche et développement de BMW Group, les responsables des deux groupes partenaires ont présenté le détail des techniques mises en oeuvre pour deux types de moteurs:

Moteur atmosphérique, doté d’une distribution à levée variable, d’une cylindrée de 1.6 L. et d’une puissance de 85 kW/115 CV.

Moteur à injection directe, turbo compressé, d’une cylindrée de 1.6 L. et d’une puissance de 105 kW/143 CV.

TURBO.

Ces moteurs constituent les deux premiers éléments d’une famille qui sera composée, à terme, de moteurs dont les puissances s’échelonneront de 55 kW/75 CV, jusqu’à 125 kW/170 CV.

De nombreuses solutions haut de gamme, apportées par le savoir-faire de chaque groupe, équiperont ces nouveaux organes mécaniques :

Distribution à levée variable

Pompe à huile à débit piloté

Entraînement mono courroie des organes auxiliaires

Culasse fabriquée selon la méthode de fonderie « à modèle perdu»

En outre, plusieurs innovations ont été mises en oeuvre sur :

L’injection directe pour optimiser la puissance

Le turbocompresseur Twin-Scroll pour améliorer le temps de réponse et l’agrément de conduite

La pompe à eau débrayable pour diminuer les consommations et émissions.

Dans le cadre de leur coopération, BMW Group et PSA Peugeot Citroën démontrent que les moteurs essence continuent à offrir un potentiel de progrès technologique important, susceptible de contribuer à la baisse des consommations et des émissions de CO2, tout en améliorant les performances et l’agrément de conduite.